archive-org.com » ORG » A » A-R-T-ASSO.ORG

Total: 143

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".
  • Site de l'A.R.T. : Expo
    On se sent tout petit sur cet engin sur quelque chose de très fort J aime bien la forme de ce tracteur Très vite je m intéressais à tous les tracteurs même les tout petits Quand mes grands parents allaient à Stock faire des courses je m arrangeais pour les accompagner et me faire offrir un tracteur comme petit jouet Ces tout premiers cadeaux je les ai un peu massacrés J étais petit Je ne faisais pas encore attention Ils ont fini à la poubelle J avais à peu près 10 ans quand j ai commencé à être plus soigneux Je les ai gardés Depuis avec mes économies je me suis racheté les cadeaux que j avais cassés et qui avec le temps ont pris beaucoup de valeur ils sont rares Alors que j étais encore élève à l école d Ully Saint Georges j étais devenu collectionneur On m a offert beaucoup de pièces des tracteurs et tout ce qui était matériel agricole J en ai aussi acheté Il faudrait que je les recompte il y a bien 250 miniatures et le nombre continue d augmenter À la fin du collège mon dossier scolaire me permettait beaucoup de choix Mes professeurs me conseillaient d aller dans une seconde générale En fait j ai tenu bon pour aller dans un lycée d enseignement professionnel et devenir conducteur d engins Ce n était pas un choix simple parce qu il n y a pas beaucoup d établissements qui offrent cette spécialité Pour moi ce n était pas la porte à côté mais Provins Rouen ou une petite cité du Nord Je suis élève à Rouen où je viens de faire une première année J entre en terminale où je vais passer un C A P J ai un peu moins de

    Original URL path: http://www.a-r-t-asso.org/ully/julien%20lioux/presentation.htm (2015-03-27)
    Open archived version from archive


  • Site de l'A.R.T. : Expo
    inclus en s informant sur art a r t asso org Cliquez sur l image Ciseleur sur bronze Yves CABASSON frï ½uente souvent les fonderies o lors des coulï ½s dans les moules des projections dï ½ordements restes de mï ½al prennent des formes surprenantes Elles passent le plus souvent inaperï ½es sont rï ½upï ½ï ½s pour de nouvelles fondues Yves l oeil toujours ï ½l afft anticipe agence associe bref voit immï ½iatement le petit personnage qui va en naï ½re et recueille le prï ½ieux dï ½het sans valeur Dans son atelier tout semble simple Le geste suit la parole Un outil dï ½ï ½en main Yves est ï ½l oeuvre Tout va trï ½ vite un point de soudure le petit bonhomme rï ½upï ½e une jambe un autre le voilï ½debout sur un socle dynamique Un autre outil ï ½avure Une flamme des acides une peinture fulgurante patine l ensemble C est sympathique vivant prï ½ent Contrairement ï ½ d autres de ses sculptures tirï ½s en quelques exemplaires grï ½e ï ½un moule celle ci est une piï ½e originale unique Dans l histoire de l art on trouve d illustres prï ½ï ½esseurs

    Original URL path: http://www.a-r-t-asso.org/ully/cabasson/cabasson.htm (2015-03-27)
    Open archived version from archive

  • Site de l'A.R.T. : Expo
    R T au prix de 670 en s informant sur art a r t asso org Cliquez sur l image Sculpteur inspiré Do MESRINE crée en faisant dans la spontanéité et cependant avec un vocabulaire de formes cultivé par des références au Vaudou Il ne s agit en rien de ce qu en montrent les séries américaines grossièrement méprisantes mais bien du message d espérance par lequel des populations africaines arrachées à leur cadre de vie par des négriers volontairement éparpillées dans des groupes inconnus pour mieux les asservir ont pu malgré les interdictions et les persécutions tout simplement survivre Ce ne sont pas des sculptures religieuses ce sont des personnages chargés de légendes des héros d une aventure à apprendre par les non initiés Connaissances en danger est un titre qui pourrait valoir pour l ensemble de l œuvre de Do MESRINE Ici sont énumérés des points particuliers avec des personnages et des objets installés dans une arborescence qui s appuie sur une tête On reconnaîtra plus facilement un esclave avec ses chaînes au dessus du visage de face On notera à l arrière le bûcheron en train d abattre l arbre Chaque élément a une valeur symbolique précise

    Original URL path: http://www.a-r-t-asso.org/ully/do%20mesrine/do%20mesrine.htm (2015-03-27)
    Open archived version from archive

  • A.R.T. : Roy LICHTENSTEIN
    gras suivant ainsi un des codes de la bande dessinée qui fait correspondre ce qui est écrit en gras avec ce qui est dit à voix plus forte Roy LICHTENSTEIN va jusqu à copier l effet de tramé qui permet à l impression de produire un mélange visuel avec le blanc du support Il n y a que trois couleurs mais dans les yeux de Donald des petits points de bleu et sur le visage de Mickey des petits points de rouge se mélangent au blanc du support pour donner l impression d un bleu clair et d un rose Sur cette toile une des premières du genre les points sont exécutés à la pointe du pinceau directement Plus tard LICHTENSTEIN tirera plus clairement parti de l effet décoratif de ces points en les grossissant et en les mettant en place avec une tôle perforée mécaniquement l équivalent américain de notre tôle Gantois Si Roy LICHTENSTEIN n est pas l auteur de l image en revanche il est bien responsable du tableau qui affirme que celui ci peut fonder son intérêt sur un sujet très simple courant dans la vie quotidienne des américains et peint sans état d âme aucune émotion ne se manifeste dans la manière de peindre Le cheminement pour en arriver là n est pas tout simple il passe entre autres par la rupture avec la manière qui connaît le maximum de faveur commerciale dans les années 50 aux États Unis l expressionnisme abstrait Alors que cet artiste avait déjà dessiné pour ses enfants des agrandissements d images de DISNEY Regarde Mickey est vraiment la première dans laquelle tout trace de geste artistique de coup de patte du peintre est absente au profit du seul agrandissement d une image industrielle Il peut s agir d un recul

    Original URL path: http://www.a-r-t-asso.org/biblio%20mouy/LICHTENSTEIN/LICHTENSTEIN.htm (2015-03-27)
    Open archived version from archive

  • Site de l'A.R.T. : Expo
    un morceau de viande ni même un volume il est sans épaisseur Il est figuré par des caresses la caresse du pinceau est comme la caresse sur un corps La copie est très proche des dimensions de l original En peignant je me suis aperçue que les coups de pinceau étaient tout à fait des gestes naturels de caresse Dans le même sens copier ce tableau c est passer son temps à le refaire Il y a en même temps un univers de formes précises découpées dessinées et constamment la figure échappe L exemple typique c est le miroir la belle ne s y regarde pas et on regarde cette chose importante en plein milieu du carré supérieur du tableau sans pouvoir dire vraiment épaule ou fesse Il y a en même temps de la sobriété de la simplicité et une simplicité épanouie une simplicité à la fois totalement dépourvue de mièvrerie et pleinement sensuelle ainsi ce passage entre le premier plan qui s associe à l O du miroir pour devenir comme la queue retournée d un Q La complexité de l ensemble des courbes est d autant plus visible que le fond est quadrillé comme un remplissage Le rouge est d une qualité exceptionnelle Somptueux aplat dans le miroir il fait par dessous palpiter les blancs du corps en premier plan Il vient aussi adoucir les bords des différentes parties de ce corps à des moments décisifs de confrontation du blanc et du noir un peu de bleu accroît la vibration de ces limites Sans épaisseur le corps n en a pas moins une profondeur vivante Ces propos n épuisent pas le sujet et le spectateur découvrira par lui même nombre de détails qui n arrivent jamais par hasard PICASSO joue avec chaque trace de pinceau pour affirmer

    Original URL path: http://www.a-r-t-asso.org/biblio%20mouy/picasso/picasso.htm (2015-03-27)
    Open archived version from archive

  • Site de l'A.R.T. : Expo
    choix aux productions involontaires révélatrices de leur vraie vie intérieure Pour son compte Jean Claude POMMERY utilisait ses productions d effets de matières et de couleurs pour y projeter ce qu il y apercevait et qu il soulignait d un dessin ici un animal là un arbre À partir de juillet 2000 dans le fil de discussions avec Daniel MARY l agrandissement photographique de ses recherches avant d y redessiner quoi que ce soit lui a permis de découvrir un monde de formes d une étonnante richesse suffisante en elle même Plus de petit oiseau plus de petite fleur en revanche des phénomènes particulièrement décoratifs en eux mêmes pour peu qu ils atteignent une taille suffisante Il a fallu changer radicalement de format C est le cas pour cette toile qui prend l allure de mue de serpent curieux animal qui pour grandir doit quitter sa vieille peau Il arrivait dans des essais plus anciens qu une matière craquelle Dans cette œuvre la craquelure est volontaire et volontairement exagérée pour occuper à elle seule la totalité du motif Les essais qui ont suivi ont recherché systématiquement des moyens de produire des craquelures avec des écailles de plus en plus grosses Chaque recherche restait originale autant parce qu il est impossible d obtenir deux fois la même chose et surtout parce que Jean Claude POMMERY s est appliqué à traiter successivement les différentes variables de ses expériences ici en utilisant l une sur l autre un acrylique blanc à séchage plus lent que l acrylique doré superficiel là en interposant du papier mâché peu encollé sur une autre toile de la poudre de papier Ce qui n a cessé d alimenter l intérêt de l inventeur c est que le résultat ne pouvait jamais être totalement prévisible Ce qui l a

    Original URL path: http://www.a-r-t-asso.org/brico/pommery/mue.htm (2015-03-27)
    Open archived version from archive

  • Site de l'A.R.T. : Georges BRAQUE
    Revenir au sommaire de l exposition

    Original URL path: http://www.a-r-t-asso.org/ully/bequin_croissant/img.php?fil=img1 (2015-03-27)
    Open archived version from archive

  • Site de l'A.R.T. : Georges BRAQUE
    Revenir au sommaire de l exposition

    Original URL path: http://www.a-r-t-asso.org/ully/bequin_croissant/img.php?fil=img2 (2015-03-27)
    Open archived version from archive



  •