archive-org.com » ORG » A » A-R-T-ASSO.ORG

Total: 143

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".
  • Site de l'A.R.T. :Fernand LÉGER
    Madame KŒKLIN entre autres Déjà engagé et très connu dans le monde des créateurs français Gérard SCHLOSSER partageait son temps entre Mouy où Madame SCHLOSSER avait été nommée professeur d anglais et Paris où il possédait déjà l atelier dans lequel il travaille encore Il avait cédé à la requête de la Proviseure pour assurer aux élèves les cours de dessin Grâce à lui ils ont été initiés à la peinture à l huile sur toile en restituant des œuvres de maîtres d après des cartes postales choisies à la librairie Le vif intérêt de SCHLOSSER pour PICASSO et LÉGER avait quelque peu guidé les choix du libraire Dans ses natures mortes des années 20 Fernand LÉGER fortement marqué par les avancées des cubistes organise entre elles des formes élémentaires tirées de la réalité pour rimer ensemble la droite avec la droite la courbe avec la courbe la couleur avec la même couleur l aplat avec l aplat le modelé avec le modelé C est le cas dans cette toile qui associe des gros plans de détails simples modelés avec force le bras et l avant bras donnent une impression de volume que l on retrouve avec le même modelé

    Original URL path: http://www.a-r-t-asso.org/ully/leger/presentation.htm (2015-03-27)
    Open archived version from archive


  • Site de l'A.R.T. : Odile et Daniel MARY
    à l occasion du chantier d assainissement des eaux usées Une pause à l abri dans la galerie de la rue de la Vierge nous a permis de parler peinture Son Moi ce que j aimerais avoir c est un portrait de ma Maman est à l origine de ce travail toujours incertain sans voir la personne elle même La banale reproduction d une image photographique s est enrichie à la fois de longues interrogations sur la personne représentée à travers une interrogation particulièrement scrupuleuse du document et des apports à des choix de peintres Par exemple le traitement de la surface du mur dont l enduit est chargé de véritable sable est un double clin d œil à André MASSON né à Balagny sur Thérain et à Gérard SCHLOSSER qui a enseigné les arts plastiques pendant les années 60 à Mouy tous deux utilisaient le sable dans leurs productions Un autre exemple le traitement des effets de tissus introduit des équivalents plausibles des vêtements réels avec une simplification qui à la fois renforce celle de la composition et réserve toute la complexité aux visages Un dernier exemple encore est le parti pris de conserver aux ombres une dominante chaude

    Original URL path: http://www.a-r-t-asso.org/ully/fredo/presentation.htm (2015-03-27)
    Open archived version from archive

  • Site de l'A.R.T. : Rothko
    Mark ROTHKO y poursuit des études d art Ses productions personnelles passent d une figuration expressionniste années 30 à un surréalisme années 40 puis à un expressionnisme abstrait Avec ses grands aplats rectangulaires aux limites imprécises le fond de couleur devient le sujet de la peinture Mark ROTHKO qui dit n être pas coloriste veut peindre à la fois le fini et l infini Sa recherche d un certain clair

    Original URL path: http://www.a-r-t-asso.org/ully/rothko/presentation.htm (2015-03-27)
    Open archived version from archive

  • Site de l'A.R.T. : Matisse
    avec la tradition des œuvres anciennes qui étaient essentiellement des vanités rappelant la fugacité de la vie dans le fruit apparaisait le vers qui allait causer sa Ni fruit gâté ni fleur en train de se faner ici mais des couleurs pures dont les complémentaires s opposent le bleu à l orange le jaune au violet le rouge au vert Un maximum de fraîcheur est donné aux fruits dans la corbeille centrale dont les couleurs éclatantes sont renforcées par des traits noirs qui ajoutent et la précision des limites et le rythme dans la variété des orientations La transparence des fruits s oppose à la richesse complexe des superpositions de couleurs dans le reste du tableau La perspective de la nappe posée sur une sorte de caisse rouge est contredite par l égalité des lumières qu elle réfléchit au point de paraître plate de se poursuivre dans le rose derrière les barreaux comme le rouge de la caisse dans les barreaux eux mêmes et l ombre juste au dessus de la partie gauche de la corbeille Toutes ces surfaces peintes ont une texture savoureuse proposent une lecture variée quand l œil passe de l une à l autre On peut

    Original URL path: http://www.a-r-t-asso.org/ully/matisse/presentation.htm (2015-03-27)
    Open archived version from archive

  • Site de l'A.R.T. : Caulfield
    deux ouvrages La collection du Musée national d art moderne au Centre Georges Pompidou un catalogue d œuvres du 20e siècle présenté dans l ordre alphabétique des artistes et L art d aujourd hui d Edward Lucie Smith un raccourci historique sur l histoire des mouvements artistiques du 20e siècle Sans nouvelle après deux mois je la trouvai butant sur la difficulté de faire choisir les œuvres par ses élèves Nous sommes alors convenus qu elle choisisse elle même rapidement la vingtaine d œuvres qu elle aurait un réel plaisir à présenter à ces élèves là A R T a peint des études respectant à la fois l échelle des originaux par rapport à la taille des élèves et l espace d accueil relativement disponible dans la classe L acrylique nous a permis de peindre au plus vite une vingtaine de toiles en quelques mois Celle ci a été peinte par Odile MARY Si nous nous sommes autorisé un recadrage les choix de Patrick CAULDFIELD restent parfaitement lisibles Né en Angleterre en 1936 étudiant à l école d art de Chelsea à la fin des années 50 puis au Collège royal d art de 60 à 63 l artiste réagit

    Original URL path: http://www.a-r-t-asso.org/ully/caulfield/presentation.htm (2015-03-27)
    Open archived version from archive

  • Site de l'A.R.T. : Le CARAVAGE
    on suit la courbure en S d un brin d osier on remarquera vite des mouvements identiques à travers tout son contenu avec deux pentes distinctes l une du bas à droite vers le haut à gauche l autre du bas à gauche vers le haut à droite Cette variété de formes s organise aussi autour d une valeur symbolique fréquemment rappelée dans les natures mortes anciennes chaque chose est

    Original URL path: http://www.a-r-t-asso.org/ully/caravage/presentation.htm (2015-03-27)
    Open archived version from archive

  • Site de l'A.R.T. : Andy WARHOL
    3e du Collège Romain Rolland de Mouy avec des pigments purs et un liant acrylique sur un format plus réduit que l original Cette peinture échevelée particulièrement libératrice pour des élèves est l œuvre d un homme de 72 ans déjà célèbre aux Etats Unis depuis près de 30 ans et pour lequel femmes puis paysages n auront été que des prétextes à peindre que la peinture déconstruit et détruit Il vit à Long Island où les paysages lui rappellent sa Hollande natale quittée à 22 ans Le ciel est bleu la lumière très pure et la brume de chaleur a disparu On retrouve cette lumière et cette brume dans certains de mes tableaux Et l herbe gris vert l herbe de la plage et l océan qui était d un gris métallique la plupart du temps Cependant ce paysage n a rien de photographique et chacun de ses éléments plage herbe sable eau est librement organisé dans une composition qui semble très abstraite mais animée par les larges gestes qui propulsent les grandes brosses dégoulinantes La production semble à l opposé de celle du CARAVAGE présentée dans une vitrine voisine avec un souci du détail réaliste qui cultive l

    Original URL path: http://www.a-r-t-asso.org/ully/kooning/presentation.htm (2015-03-27)
    Open archived version from archive

  • Site de l'A.R.T. : Odile POURTET
    l élaboration est plus compliqué Même quand je ne peins pas je suis en train de peindre Je viens de quitter le lycée la pensée fourmillant encore de mon dernier cours de connaissances des arts sur des œuvres impressionnistes je vois des MONET des PISSARRO des CÉZANNE partout Par réaction je n ai aucune envie d un paysage avec la sensation de l air à travers les différentes profondeurs de plans J ai envie d une plongée en gros plan sur la matérialité de la terre les rides en croûte de cette sorte de peau En même temps je ne veux pas remplir toute la surface d un aplat de matière comme DUBUFFET dans ses Matériologies 1959 60 Je ne veux pas répéter la composition de Souvenir avec deux grandes courbes perceptibles comme des formes corporelles Alors au moment de l exécution j ai lancé à bout de bras le grand arc bleu comme une longue touche de brosse qui part de l angle supérieur gauche pour arriver où elle peut Voilà une partie haute que j impose plate lisse sans à coups laiteuse un rien de peinture blanche dans le liant acrylique fait merveille Voilà une partie basse lestée

    Original URL path: http://www.a-r-t-asso.org/ully/couche_soleil/presentation.htm (2015-03-27)
    Open archived version from archive



  •