archive-org.com » ORG » A » AROOTS.ORG

Total: 821

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".
  • aRchi-folios - aROOTS NOteBOOK
    que vous propose ces pages Comme en un carnet de croquis mais en numérique et pixels et à la vitesse de la lumière Des images à suivre Fil RSS pour cette rubrique Cette catégorie contient 8 billets aRchi folios 08 La poétique des ruines actuelles par di Cinarca jeudi 9 décembre 2004 Derrière le phénomène croissant de reconversions de sites industriels ou marchands en lieux de culture la diversité des situations des sites investis et des projets culturels ne manque pas de faire question Des friches industrielles à Clermont Ferrand Lire la suite aRchi folios 07 Espace radical par di Cinarca jeudi 4 novembre 2004 Construire c est la damnation de l Architecte Cruel destin que de mettre en œuvre ses rêves de pierres cela coûte cela pèse cela est irréversible Vaut il mieux élever des tranchées en l air ou errer dans un champ de ruines imaginaires Un propos illustré d images d un bâtiment en train de se construire les Lire la suite aRchi folios 06 Priorités Inversées par di Cinarca mercredi 29 septembre 2004 Dessiner un espace public comme on projette un ensemble d Architecture L Art Urbain est une nécessité pour donner forme à la ville Un hommage à Bernard Huet illustré d images du Parc du vingt sixième centenaire de Marseille Lire la suite aRchi folios 05 Neige incandescente par di Cinarca jeudi 16 septembre 2004 Avant d être réelle l Architecture est d abord virtuelle Et cela bien avant l Internet Un propos illustré d images de la villa Savoye de Le Corbusier Lire la suite aRchi folios 04 La fin du grand rêve Américain par di Cinarca lundi 5 juillet 2004 L utopie américaine profère l avènement de la vérité cela se traduit il par le justesse des ses espaces et des formes

    Original URL path: http://www.aroots.org/notebook/rubrique32.html (2014-01-28)
    Open archived version from archive


  • Gênes 2004, capitale mondiale de l'Architecture - aROOTS NOteBOOK
    ici même en mai 2004 y a délégué son envoyé spécial pour en rendre compte Il n en a ramené qu un catalogue deux pavés de sept cents pages chacun en deux tomes pas moins de cinq kg quelques images et un silence stupéfait tant il lui a été impossible de paraphraser la gigantesque qualité des choses vues De l Art et de l Architecture à l état pur qui se répondent dans toute la ville Aucun Architecte étudiant ou simple amateur d Art ne pourra désormais dormir sereinement s il ne s est pas rendu dans la cité portuaire de Renzo Piano Ne serait ce que pour vérifier ou contredire l offense faite au Teatro del Mondo de Aldo Rossi reconstruit pour la circonstance dans une version figée sur un quai en dur au lieu de flotter comme il l était dans la lagune vénitienne de 1979 date de sa conception d origine aRoots présente ici les impressions photographiques génoises de voyage de notre envoyé spécial et une lettre de Francesco Saverio Fera un des collaborateur de Rossi reçue par le critique Luigi Prestinenza Puglisi qui alimenteront cette nouvelle bataille d Hernani de l Architecture universelle Lettre pour Aldo Rossi à Gênes en 2004 Je lis aujourd hui votre commentaire sur l exposition de Gênes Art et Architecture dans lequel entre autre vous mettez en doute la reconstruction du Théâtre du Monde réalisé sur la place Caricamento Ndlr qui en italien veut dire chargement et non pas caricature Je me suis occupé en effet avec Gianni Bragheri de la mise au pont du projet d exécution et du suivit des travaux de cette réalisation Le TDM est une des œuvres les plus connus de A R mais malheureusement il n existait pas de dessins d exécution seulement des croquis publiés postérieurement pour des revues qui en représentaient l idée mais d aucune aide pour sa reconstruction Brièvement il a fallut un long et patient travail de recherche sur une formidable documentation photographique de Antonio Martinelli sur des plans de fabrication du chantier de l époque et sur des relevés directs des bois encore conservés à Marghera Des le début de cette initiative je savais que les foudres de la critique porteraient sur le fait qu a Gênes le théâtre ne serait pas installé sur des barges comme il l était à l origine à Venise Pour éclaircir ces reproches si cela est encore possible je vous envoie cette réponse à ces mêmes critiques que j avais envoyée à Stefano Boeri le redacteur en chef de DOMUS et qu il n a pas publiée J ai travaillé avec Aldo Rossi pendant plusieurs années et je me souviens avec précision qu il aimait dire à maintes reprises que cela lui plairait de reconstruire son théâtre flottant même en pierres fait incontestable qui je pense me dédouane des doutes de la reconstruction terrestre Francesco Saverio Fera Genova 5 ottobre 2004 Traduction adaptation de G AdC Impressions photographiques génoises de Guidu Antonietti di

    Original URL path: http://www.aroots.org/notebook/article187.html (2014-01-28)
    Open archived version from archive

  • La confession de Ronchamp - aROOTS NOteBOOK
    l écran Mais cette rage iconoclaste qu affectionnent ou qu affectent souvent les intellectuels a son secret revers iconologue Car avec la superficialité de l image on dénonce aussi son pouvoir abusif belle contradiction qu on enjambe avec insouciance D où l image tire t elle la puissance que sa surface irradie D un fond inimaginable de ce fond d absence à jamais retirée dont l imago des morts romains formait la présence imposante et vénérable Toujours du fond des images la mort nous dévisage la mort c est à dire notre immortalité Cela nous dévisage sans voir nul visage et nous dévisageant ouvre nos yeux sur ce que les images ne cessent d imager ou d imaginer en un sens éblouissant ressemblance qui n a rien à quoi ressembler Maurice Blanchot ou bien ressemblance du très distinctement et absolument dissemblable de tout jean Luc Nancy Au fond des images Un poème lettriste de Sorcier bleu anagramme de Le Corbusier et quinze aquatintes numériques originales de Guidu Antonietti di Cinarca Moi Architecte Je suis Charles Edouard Janneret Dit Le Corbusier Le poète de l angle droit On m appelle aussi le fada calviniste Je me prétends pourtant athée Et j ai même un jour affirmé Que les cathédrales étaient blanches Il ne faut pas abuser du corps Faute de se retrouver arc bousier Car le cor bu ziè oyez Ronchamp 1 2003 Ronchamp 2 2003 Ronchamp 3 2003 Ronchamp 4 2003 Ronchamp 5 2003 Ronchamp 6 2003 On a coutume depuis le cubisme de déclarer que le tableau ne doit pas représenter ou imiter le réel mais qu il doit constituer par lui même un objet Si l on veut dire que le tableau tout dépourvu de signification qu il soit se présente en lui même comme un objet réel on commet une grave erreur Simplement ce qui se manifeste à travers lui c est un ensemble irréel de choses neuves d objets que je n ai jamais vus ni ne verrai jamais mais qui n en sont pas moins des objets irréels des objets qui n existent point dans le tableau ni nulle part dans le monde mais qui se manifestent à travers la toile et qui se sont emparés d elle par une espèce de possession Jean Paul Sartre L imaginaire 1940 Ronchamp 7 2003 Ronchamp 8 2003 Ronchamp 9 2003 Ronchamp 10 2003 Ronchamp 11 2003 Ronchamp 12 2003 Ronchamp 13 2003 Ronchamp 14 2003 Ronchamp 15 2003 LE CORBUSIER N A PAS RENCONTRE FREUD Le Corbusier esquissant Freud Collage de G AdC 2003 Une voûte inversée qui discute avec Dieu c est à Ronchamp et c est en plus un immense instrument de musique C est la plus belle oeuvre de Le Corbusier la plus populaire elle invente un horizon et aimante un territoire Son plus beau bâtiment est un hommage à Dieu Et l on appela style international la production de cette pensée issue de la technique Il inonda le monde Ce style international a

    Original URL path: http://www.aroots.org/notebook/article186.html (2014-01-28)
    Open archived version from archive

  • Le Cyber-Vasari du 21 unième siècle - aROOTS NOteBOOK
    le web aR Te considères tu comme journaliste critique d art ou patron de presse MT Je me considère exclusivement et uniquement comme journaliste Je m occupe de produire de la communication de qualité pour mes lecteurs Et je le fait dans ce domaine spécifique qu est le monde de l art Mais je pourrais la faire aussi pour le théâtre ou la gastronomie aR Es tu de gauche ou de droite MT Voilà une question à laquelle ces temps ci il est difficile de répondre Disons que j ai toujours eu des idées plus tôt conservatrices mais j ai toujours voté pour les partis engagés dans la clarification de la gauche italienne Ici nous sommes vraiment postmodernes aR Crois tu que depuis Marcel Duchamp il soit socialement crédible d être artiste Plus exactement l art et la politique ont il quelque chose à voir MT L art et la politique Il vaudrait mieux dire l art et le pouvoir ont toujours eu a voir et auront toujours a voir dans le futur aR Pour toi il y a t il aujourd hui une différence entre art et communication Je veux dire Maurizio Cattelan ou Oliviero Toscani sont ils des artistes MT L art a toujours été une forme de communication et dans certaines phases historiques elle a même été la forme principale de communication Aujourd hui c est une forme de communication de masse Donc Cattelan et Toscani ne sont pas seulement des artistes mais ceux qui parmi les artistes ont le mieux compris et métaboliser l esprit de leur temps aR Partages tu les thèses de Guy Debord qui associe l art à une marchandise MT Debord croyait avoir découvert la lune et disait là une chose plus tôt banale Mais en disant cela il voyait juste aR Sais tu que les Architectes considèrent leur art comme un art majeur une façon de voir les autres comme inférieures Penses tu que cela soit exacte MT Les Architectes ont en partie raison leur Art est un forme majeure dans l absolue Le seul qui parvient vraiment a voir une influence sur la vie des gens à tous les niveaux mais l architecture a un grand défaut elle ne peut être possédée elle ne peut satisfaire le fétichisme des gens elle ne peut être collectionnée aR C est pour nous un avantage aR Si on te commandait une biographie sur qui l écrierais tu MT Sur Mario Merz aR Es tu sincèrement capable d imaginer un espace à la seule vue d un plan MT Ca dépend des espaces parfois j y parviens parfois non aR Aimerais tu ou est tu secrètement artiste MT Non absolument pas aR Quel est le bâtiment qui t as procuré la plus grande émotion MT Le quartier de EUR à Rome aR Si exibart n existait plus que ferais tu MT Un fils Merci Massimilano A bientôt sur les rives de l Arno ou Piazza dell Campo à Sienna Sienna piazza del Campo PS

    Original URL path: http://www.aroots.org/notebook/article185.html (2014-01-28)
    Open archived version from archive

  • Entretiens sur L'aRchitecture - aROOTS NOteBOOK
    aROOTS rejoignez nos 29 000 membres Click this button Vous êtes ici aROOTS Entretiens sur L aRchitecture Entretiens sur L aRchitecture Sous Rubriques aRchi folios Entendre dans le silence apparent de l isolement supposé un bouleversement caché ou en train d éclore en repérer les logiques secrètes et les acteurs essentiels laisser sans requêtes inutiles ces paroles dirent leur désir d être pour dessiner la ville de demain Il était temps de donner la parole à ceux qui aujourd hui font l ARCHITECTURE aROOTS vous propose des interviews exclusives des initiatives originales Fil RSS pour cette rubrique Cette catégorie contient 5 billets Entretiens sur L aRchitecture Le Cyber Vasari du 21 unième siècle par di Cinarca vendredi 12 novembre 2004 L Architecture a un grand défaut elle ne peut être possédée elle ne peut satisfaire le fétichisme des gens elle ne peut être collectionnée Lire la suite Entretiens sur L aRchitecture Philippe TRETIACK ne se fâche pas avec moi qui veut par di Cinarca lundi 14 juin 2004 Je me sens moins critique d aRchitecture que journaliste Lire la suite Entretiens sur L aRchitecture Pour Fabienne MAGNAN la ville historique est un collage par di Cinarca lundi 19 janvier 2004

    Original URL path: http://www.aroots.org/notebook/rubrique31.html (2014-01-28)
    Open archived version from archive

  • 07 Espace radical - aROOTS NOteBOOK
    ville qui mettrait fin à toutes les villes ni la pensée qui mettrait fin à toutes les pensées Or c est bien là notre rêve fondamental Tant qu il n est pas réalisé il y a encore de l espoir On peut penser que dans l Architecture aussi on peut à partir du génie du lieu à partir du plaisir du lieu peut être et en tenant compte de choses qui sont souvent de l ordre du hasard inventer d autres stratégies d autres dramaturgies d opérer contre ce clonage universel des hommes des lieux des édifices contre cette irruption d une réalité virtuelle universelle ce que j appellerai un transfert poétique de situation ou une situation poétique de transfert vers une Architecture poétique une Architecture dramatique une Architecture littérale une Architecture radicale dont nous continuons tous de rêver bien entendu Jean Baudrillard La Maternité de l Hôpital Saint Joseph de Marseille en construction Un Projet de Archipel Architectes Associés Photographies originales de Guidu Antonietti 2003 Non espace radical 01 Non espace radical 02 Non espace radical 03 Non espace radical 04 Non espace radical 05 Non espace radical 06 Non espace radical 07 Non espace radical 08 Lire quelques autres contributions de Guidu Antonietti di Cinarca sur le WEB P S JEAN BAUDRILLARD Philosophe sociologue et écrivain surtout connu pour son ouvrage le Système des objets qu il publie aux éditions Gallimard en 1968 Il a enseigné et donne toujours de nombreuses conférences à l étranger Il se consacre aujourd hui à l écriture essais philosophiques sociologie contemporaine critiques d art chroniques à Libération et à la photographie Il a publié entre autres La Société de consommation La Transparence du mal De la séduction Crime parfait Mots de passe Complot de l Art Le Système des objets L échange

    Original URL path: http://www.aroots.org/notebook/article164.html (2014-01-28)
    Open archived version from archive

  • Les paysages urbains de Mario Sironi - aROOTS NOteBOOK
    à Paris et en Allemagne Il retourne définitivement à Milan en 1914 où il reprend les pinceaux qu il avait délaissés exécutant des études centrées sur la place de l homme dans la société industrielle Bien que lié au groupe futuriste depuis 1914 il n adhère au mouvement qu en 1915 il en est le plus jeune membre réalisant de 1915 à 1916 quelques œuvres principalement des collages intrinsèquement futuristes mais dans lesquelles il intègre ses réflexions très personnelles sur la civilisation industrielle Après une incursion dans la peinture métaphysique il revient à son thème de prédilection la ville dans lequel s inscrit le malaise humain et social de l époque Dans un chromatisme sombre Sironi représente ces périphéries urbaines désertes et silencieuses les rues bordées de murs aveugles les sévères blocs de bâtiments les cheminées d usine dont toute vie semble absente L angoissante oppression de l homme dans une ville prête à le soumettre à un principe de volonté et d ordre On retrouve cette même idéologie dans son adhésion au Novecento dont il est un des principaux représentants Il y défend le retour aux valeurs traditionnelles aux valeurs plastiques propres à résoudre l angoisse existentielle de l homme Dans les années 30 il prône le retour aux techniques traditionnelles de la peinture murale en tant qu art social de la mosaïque du bas relief monumental qui s accordent à son goût pour l esthétique nationaliste Après la guerre de 40 il s oriente vers la scénographie La présence de Sironi sur la scène artistique italienne particulièrement longue a traversé la plupart des grands mouvements qui l ont animée Si son adhésion à l esthétique fasciste l a écarté de certains critiques on s accorde aujourd hui à le reconnaître parmi les grands artistes de cette période La

    Original URL path: http://www.aroots.org/notebook/article184.html (2014-01-28)
    Open archived version from archive

  • Cosa Mentale - aROOTS NOteBOOK
    son tableau des traits de caractères et les hommes moissonnèrent l écriture Les articles de cette rubrique sont destinés à proposer une base de réflexion dans la pensée architecturale et urbanistique Cela sous entend un questionnement politique Esthétique aussi A travers ces interrogations nous souhaitons faire émerger des débats et dynamiser les échanges Fil RSS pour cette rubrique Cette catégorie contient 8 billets Cosa Mentale Les paysages urbains de Mario Sironi par di Cinarca lundi 25 octobre 2004 L angoissante oppression de l homme dans une ville prête à le soumettre à un principe de volonté et d ordre selon un acteur prépondérant du mouvement Novecento Lire la suite Cosa Mentale LA VILLE ET SON ECRITURE ELECTRONIQUE par di Cinarca lundi 29 septembre 2003 La ville est un réseau rien qu un réseau Penser la ville en réseau ne date pas d Internet Lire la suite Cosa Mentale S ENGAGER DANS LE LABYRINTHE par di Cinarca lundi 31 mars 2003 Pour que le geste graphique devienne monde bâti l Architecture doit dépasser la simple création dessinée Lire la suite Cosa Mentale La nécessité du projet urbain par dimanche 22 décembre 2002 Conscient de la faiblesse du plan traditionnel le projet

    Original URL path: http://www.aroots.org/notebook/rubrique3.html (2014-01-28)
    Open archived version from archive



  •