archive-org.com » ORG » C » CINEMA-MUSIQUE.ORG

Total: 438

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".
  • Coup de torchon - Un Film de Bertrand Tavernier - 1981 - Avec Isabelle Huppert
    personnages hauts en couleur où Noiret campe une sorte de fou Dieu Fable mystique récit d aventures criminelles mais aussi film d un humour noir très pessimiste L histoire 1938 Lucien Cordier unique policier à Bourkassa petit village d Afrique Occidentale française impose sa loi aux villageois et règle ses comptes de manière un peu trop radicale Voulant se débarrasser de sa femme et son amant il se sert de Rose sa maîtresse Mais celle ci découvrant la vérité le quitte alors que la guerre éclate Distribution Artistique de Coup de torchon Philippe Noiret Lucien Cordier Isabelle Huppert Rose Jean Pierre Marielle Le Peron et son frère Stéphane Audran Huguette Cordier Eddy Mitchell Nono Guy Marchand Marcel Chavasson Irène Skobline Anne l institutrice Michel Beaune Vanderbrouck Jean Champion le prêtre Victor Garrivier Mercaillou Gérard Hernandez Leonelli Abdoulaye Diop Fete Nat Daniel Langlet Paulo François Perrot Colonel Tramichel Raymond Hermantier l aveugle Mamadou Dioumé Mamadou Samba Mané Vendredi Irénée Martin La femme au cimetière non crédité Distribution Technique de Coup de torchon Réalisation Bertrand Tavernier Ecriture Jean Aurenche Bertrand Tavernier Jim Thompson d après son roman Pop 1280 Peter Fernandez version anglaise Production Henri Lassa producteur Adolphe Viezzi producteur Photographie Pierre William Glenn Montage Armand Psenny Musique Philippe Sarde Costumes Jacqueline Moreau Maquillage Ludovic Paris styliste coiffure Chef décoration Alexandre Trauner Assistant réalisation Jean Achache assistant réalisateur Son Michel Desrois Acteurs Isabelle Huppert Philippe Noiret Jean Pierre Marielle Stéphane Audran Eddy Mitchell Guy Marchand Compositeur Philippe Sarde Directeur de la photographie Pierre William Glenn Réalisateur Bertrand Tavernier Scénaristes Jean Aurenche Jim Thompson auteur COUP DE TORCHON 1938 En Afrique Occidentale Française Lucien Cordier est l unique représentant de l ordre du petit village de Bourkassa Ourbangui On lui reproche son inefficacité qui semble être l effet de sa lâcheté Une nuit

    Original URL path: http://www.cinema-musique.org/cinema-photo-film/spectacle-oscar-theatre/Coupdetorchon.php (2016-04-25)
    Open archived version from archive

  • Cyrano de Bergerac - Un Film de Jean-Paul Rappeneau - 1990 - Avec Gérard Depardieu
    Rimoux le Père Quentin Ogier le garçon du boulanger Catherine Ferran Lise Ragueneau Benoît Vergne Lysimon Christine Culerier Uranie Hervé Pauchon un Cadet Alain Dumas un Cadet Frank Ramon un Cadet Eric Bernard un Cadet Frank Jazede un Cadet Alain Perez un Cadet Christian Loustau un Cadet Amélie Gonin Soeur Marthe Sandrine Kiberlain Soeur Colette Isabelle Gruault Soeur Claire Guillaume Depardieu Rappeneau Pierre Aussedat premier Marquis Gabriel Monnet Montfleury Ludivine Sagnier la petite soeur Madeleine Marion la Mère Supérieur Nicole Felix la Matrone Balázs Galkó Vincent Winterhalter Michel Vuillermoz Laurent Vivier Marc Soriano Maurice Sarfati Stéphane Roux Georges Mavros Françoise Lervy François Xavier Hoffman Nicole Chomo Gérard Beaume Claudine Gabay Jean Damien Barbin Eric Picou Philippe Girard l officier De Guiche Anatole Delalande l enfant Lucien Pascal l Academicien Pierre Triboulet Jodelet Cécile Camp Gremione François Marié Bellerose Dominique Chevalier sous le nom Dominique Chevallier Jérôme Nicolin Jacques Pater Louis Navarre Erik Frey Louise Vincent Luc Alexander Distribution Technique de Cyrano de Bergerac Réalisation Jean Paul Rappeneau Ecriture Edmond Rostand d après la pièce Jean Claude Carrière Jean Paul Rappeneau Production Michel Seydoux producteur André Szots producteur Hongrie René Cleitman producteur Montage Noëlle Boisson Photographie Pierre Lhomme Musique Jean Claude Petit Costumes Franca Squarciapino Maquillage Jean Pierre Eychenne artiste maquillage Gabi Nemeth styliste coiffure Marianne Collette assistant artiste maquillage Chef décoration Ezio Frigerio Son Pierre Gamet Dominique Hennequin Nominations et récompenses de Cyrano de Bergerac César 1991 Meilleur film Meilleur réalisateur Jean Paul Rappeneau Meilleur acteur Gérard Depardieu Meilleur acteur dans un second rôle Jacques Weber Meilleure musique écrite pour un film Jean Claude Petit Meilleure photo Pierre Lhomme Meilleurs décors Ezio Frigerio Meilleur son Pierre Gamet Dominique Hennequin Meilleur montage Noëlle Boisson Meilleurs costumes Franca Squarciapino Nomination Meilleure actrice Anne Brochet Nomination Meilleur jeune espoir masculin Vincent Pérez Nomination

    Original URL path: http://www.cinema-musique.org/cinema-photo-film/spectacle-oscar-theatre/CyranodeBergerac.php (2016-04-25)
    Open archived version from archive

  • Deburau - Un Film de et avec Sacha Guitry - 1951 - Actrice : Lana Marconi
    Extraits Vidéos Vidéos Flash Formulaire de contact Les acteurs des films Les réalisateurs de films Galerie photos Liste des films par genre Database Les Rois de France Match en direct Chansons en streaming Musique en images Biographie Tutoriaux Voir des Films Inscription Clips Vidéos Le genre des films Les années des films Radio Vidéos en continu Photos Films Commentaires Statistiques Sorties cinéma Rechercher De nombreux films Tableau Synoptique Boutique Liste Format PDF Titres de Films Webmasters Landscape Liste des Films de 200 vidéos flash Rechercher Extraits Vidéos Télécharger Bourse Rollovers Au Hasard Menu du Site Translation Astuce Un extrait vidéo de ce film Nuages de mots clés Vous pouvez bookmarquer la page en survolant Titre du Film Deburau Réalisateur Sacha GUITRY Année 1951 Nationalité Français Genre Comédie Dramatique Durée 1H33 Acteurs principaux Michel FRANCOIS Sacha GUITRY Henry LAVERNE Lana MARCONI Robert SELLER Durée 1 h 30 Drame français de et avec Sacha Guitry Année 1950 Noir et Blanc Avec Lana Marconi Marie Duplessis Henry Laverne l aboyeur Michel François Deburau L histoire Un mime à la brillante carrière tombe amoureux d une belle et farouche aventurière mais cette dernière l abandonne rapidement le laissant mélancolique Commentaire Sacha Guitry se penche

    Original URL path: http://www.cinema-musique.org/cinema-photo-film/spectacle-oscar-theatre/Deburau.php (2016-04-25)
    Open archived version from archive

  • Dillinger est mort - Un Film de Marco Ferreri - 1969 - Avec Michel Piccoli
    Tableau Synoptique Boutique Liste Format PDF Titres de Films Webmasters Landscape Liste des Films de 200 vidéos flash Rechercher Extraits Vidéos Télécharger Bourse Rollovers Au Hasard Menu du Site Translation Astuce Un extrait vidéo de ce film Nuages de mots clés Les liens et les images du tableau ci dessous s ouvrent dans une nouvelle fenêtre sauf l affiche du film qui vous dirige vers un extrait vidéo Dillinger est mort Vous pouvez bookmarquer la page en survolant DILLINGER EST MORT Dillinger est mort Dillinger è morto est un film italien réalisé par Marco Ferreri en 1969 Avec CAROLE ANDRE ADRIANO APRÀ ANNIE GIRARDOT MICHEL PICCOLI ANITA PALLENBERG Genre Comédie Dramatique ITALIE 1969 90 Fiche technique Titre Dillinger est mort Titre original Dillinger è morto Réalisation Marco Ferreri Scénario Marco Ferreri et Sergio Bazzini Production Ever Haggiag Alfred Levy Musique Teo Usuelli Photographie Mario Vulpiani Montage Mirella Mercio Pays d origine Italie Format Couleurs 1 33 1 Mono 35 mm Durée 90 minutes Date de sortie 11 mars 1970 Distribution Michel Piccoli Glauco Anita Pallenberg la femme de Glauco Gino Lavagetto Marine Carla Petrillo Mario Jannilli Capitaine Annie Girardot Seveuse Carole André Propriétaire du bâteau Adriano Aprà Critique de cinéma Synopsis Glauco Michel Piccoli concepteur de masques à gaz rentre chez lui dîner après avoir écouté non sans un certain ennui un discours subversif d un de ses collègues Il trouve sa femme Anita Pallenberg déjà couchée elle est souffrante Il décide de dîner seul en regardant la télévision notamment un reportage à la gloire de Fausto Coppi Ensuite il se projette différents films de vacances et fait l idiot devant l écran Après quelques jeux érotiques avec sa bonne Annie Girardot il finit par tuer sa femme au moyen d un revolver qu il a trouvé par hasard enveloppé

    Original URL path: http://www.cinema-musique.org/cinema-photo-film/camera-star-ecran/dillinger-est-mort.php (2016-04-25)
    Open archived version from archive

  • Dimanche d'Août - Un Film de Luciano Emmer - 1949 - Avec Anna Baldini
    Boutique Liste Format PDF Titres de Films Webmasters Landscape Liste des Films de 200 vidéos flash Rechercher Extraits Vidéos Télécharger Bourse Rollovers Au Hasard Menu du Site Translation Astuce Un extrait vidéo de ce film Nuages de mots clés Les liens et les images du tableau ci dessous s ouvrent dans une nouvelle fenêtre sauf l affiche du film qui vous dirige vers un extrait vidéo Dimanche d Août Vous pouvez bookmarquer la page en survolant DIMANCHE D AOÛT DOMENICA D AGOSTO Noir Blanc Réalisateur s Luciano Emmer Comédie dramatique ITALIE 1949 80 HISTOIRE Le dimanche tout Rome s en va vers la plage d Ostie Les gens modestes à vélo ou entassés dans une vieille guimbarde ou par le train Lucienne elle est très fière d être emmenée dans la luxueuse voiture de Robert René son fiancé pauvre se laisse entraîner à voler et est pris par la police Une maman qui mène sa fille à la colonie de vacances rencontre Albert avec lequel elle se mariera Les jeunes jouent et flirtent plus ou moins innocemment Cependant l agent de police resté sous la canicule à Rome apprendra que sa fiancée vient de perdre sa place et qu elle

    Original URL path: http://www.cinema-musique.org/cinema-photo-film/camera-star-ecran/dimanche-d-aout.php (2016-04-25)
    Open archived version from archive

  • Dom Juan ou le Festin de pierre - Un Film de Marcel Bluwal - 1965 - Avec Michel Piccoli
    initiés qui auraient perçu cette dimension de l œuvre comme une adaptation un point de vue subjectif Le téléfilm m a permis de concevoir la pièce comme une sorte de longue marche de Dom Juan vers la mort à travers tous les décors jusqu à la montée au sacrifice final Le théâtre n aurait il pas pu reproduire cette marche Le téléfilm me permettait d utiliser beaucoup plus de signes pour donner ce sens à la pièce la novation la plus complète par rapport au théâtre étant la traduction physique de la démarche de Dom Juan vers la mort il l accomplit à cheval depuis le début dès l acte 1 sa première rencontre avec Elvire se situe dans des écuries monumentales que j ai filmées à Chantilly jusqu au seuil de la maison du Commandeur dans l acte final Y a t il d autres signes que la chevauchée vers la mort dont vous ayez souligné l importance Le pouvoir de Dom Juan sur les autres est symbolisé par son épée ainsi lorsqu il entame sa montée vers le Commandeur il abandonne son cheval et son épée caractérisant ainsi sa volonté de suicide Pourquoi parlez vous de ce suicide comme d une montée vers le Commandeur J avais demandé que la statue du Commandeur eût une taille de quatre mètres et qu elle restituât l effroi créé par certaines statues monumentales du Bas Empire romain J avais demandé qu on la plaçât en haut des quarante marches d un pavillon Dom Juan monte ainsi vers elle pour accomplir son suicide comme vers un autel sacrificiel inca Quel est le jeu de Sganarelle à travers cette chevauchée de Dom Juan vers la mort Sganarelle suit Dom Juan sur un mulet car la chevauchée de Dom Juan est également une errance une interrogation sur le sens de la vie mon film s inspire parfois de certains tableaux Quichotte et Sancho de Daumier Faust et Méphisto de Delacroix Le Chevalier et la Mort de Dürer Pour interpréter Sganarelle vous avez choisi Claude Brasseur alors que le rôle de Dom Juan est tenu par Michel Piccoli pourquoi J ai choisi un Sganarelle C Brasseur plus jeune que Dom Juan M Piccoli pour souligner l admiration éperdue même dans la critique du valet à l égard de son maître Je voulais traduire cette relation si particulière des couples d amis dans le théâtre de Molière voyez le Misanthrope et Philinte Tartuffe et Orgon cette relation amicale ressemble aux rapports amoureux Molière comme Shakespeare d ailleurs n établit pas de différence fondamentale dans l affectivité entre les couples d hommes et de femmes et il n est pas nécessaire de le taxer d homosexualité pour autant Et Piccoli J ai trouvé en Piccoli un Dom Juan idéal parce qu il n y a aucune explication mécaniste à la séduction de Piccoli or c est la caractéristique de Dom Juan son pouvoir de séduction est un donné sur lequel il ne s explique pas et dont

    Original URL path: http://www.cinema-musique.org/cinema-photo-film/spectacle-oscar-theatre/DomJuanouLeFestindepierre.php (2016-04-25)
    Open archived version from archive

  • Drôle de drame - Un Film de Marcel Carné - 1937 - Avec Louis Jouvet et Michel Simon
    de drame Réalisateur Marcel CARNE Année 1937 Nationalité Français Genre Comédie Dramatique Durée 1H35 Acteurs principaux Jean Pierre AUMONT Jean Louis BARRAULT Louis JOUVET Françoise ROSAY Michel SIMON Synopsis Londres 1900 Le très sérieux professeur de botanique Irwin Molyneux n est autre que Félix Chapel auteur de romans policiers L évêque de Bedford cousin d Irwin n apprécie guère ce genre de littérature et le déclare bien fort lors d un souper où il est invité chez les Molyneux L absence de Margaret la femme de Molyneux à ce souper va déclencher une série de quiproquos fort amusants Réalisateur Marcel Carné Scénariste Jacques Prévert Productions Corniglion Molinier France Distribution Le Reflet Médicis France Acteurs Françoise Rosay Margaret Molyneux Michel Simon Irwin Molyneux alias Félix Chapel Louis Jouvet Archibald Soper évèque de Bedford Jean Louis Barrault William Kramps le tueur de bouchers Jean Pierre Aumont Billy le laitier Nadine Vogel Eva Jean Marais Pierre Alcover Compositeur Maurice Jaubert Dialoguiste Jacques Prévert Directeur de la photographie Eugène Schüfftan Ingénieur du son Antoine Archimbaud Monteur Marthe Poncin Chef décorateur Alexandre Trauner Alexander Trauner Format du son Mono Format de projection 1 37 1 Format de production 35 mm Tourné en Français Année 1937 Origine France Durée 1h50 Support Noir et Blanc Genre Comédie Burlesque Date de sortie 22 octobre 1937 Réalisateur Marcel Carné Scénario Jacques Prévert d après le roman de J Storer Clouston His first offence Dialogues Jacques Prévert Directeur de la photo Décors Costumes Montage Son Antoine Archimbaud Musique Maurice Jaubert Production Distribution Michel Simon Irwin Molyneux Françoise Rosay Margaret Molyneux Louis Jouvet Archibald Sloper Jean Pierre Aumont Billy Jean Louis Barrault William Kramps Nadine Vogel Eva Pierre Alcover L inspecteur Bray René Génin Le balayeur Marcel Duhamel Un fêtard Ky Duyen Le patron de l hôtel Madeleine Suffel Victory la

    Original URL path: http://www.cinema-musique.org/cinema-photo-film/spectacle-oscar-theatre/Drolededrame.php (2016-04-25)
    Open archived version from archive

  • Et Dieu créa la femme - Un Film de Roger Vadim - 1956 - Avec Brigitte Bardot
    monde et lancèrent véritablement la carrière de l actrice au point d en faire un mythe et contribua à l émancipation de la femme Même si l on n oublie pas que la belle parce qu elle l est vraiment en 1956 prend une baffe qui la sonne et la somme de retourner avec son mari Michel Jean Louis Trintignant Une vraie tarte qui n a rien de tropézienne même si le film se déroule dans le petit port natal de B B Ce Michel Juliette blonde orpheline de dix huit ans l a épousé mais c est de son frère Antoine Christian Marquand qu elle est amoureuse Sa beauté provocante sa petite moue aguichante sa sensualité attirent aussi les regards d un riche quinqua Curd Jurgens Elle devient la maîtresse d Antoine ce qui provoque l ire de Michel fou d amour Énorme succès commercial le film qualifié de torride à l époque a toutefois beaucoup vieilli Mal Autant que son interprète principale qui après avoir arrêté sa carrière d actrice en 1973 emprunta d autres voies moins artistiques De son vrai nom Roger Vladimir Plemiannikov Roger Vadim est né à Paris le 26 janvier 1928 Son père un ancien aristocrate ukrainien naturalisé français fut alors nommé consul de France en Egypte ce qui permit au futur cinéaste de passer une enfance particulièrement enviable dans un univers digne de celui des romans de Lawrence Durrell Après la guerre il devint rapidement l une des figures indispensables de Saint Germain des Prés s essayant à la peinture puis au théâtre avant de devenir reporter à Paris Match de 1953 à 1955 et de faire ses premiers pas dans le monde du Cinéma aux côtés de Marc Allégret dont il fut un moment le principal collaborateur C est d ailleurs grâce à Marc Allégret que Roger Vadim fit la découverte de Brigitte Bardot qui devint sa première épouse le 19 décembre 1952 et qu il révéla au monde entier dans Et Dieu créa la femme Avec ce premier film son nom fut aussitôt sur toutes les bouches cinéaste à scandale pour les uns metteur en scène réellement doué pour les autres il fut même plus ou moins associé à la Nouvelle Vague qui s apprêtait à faire ses premiers pas De fait Et Dieu créa la femme ne manquait ni d élégance ni d habileté et le ton assurément nouveau qui l animait était celui d un homme qui avait une prescience certaine de l évolution de la sensibilité contemporaine Mais son deuxième film Sait on jamais confirmait cependant qu il y avait chez lui plus d intuition que de profondeur Roger Vadim était un cinéaste à la mode capable le cas échéant de la devancer mais certainement pas un grand créateur Son style allait d ailleurs rapidement se figer en un académisme de bon aloi notamment dans Les Bijoutiers du clair de lune où il ne sut guère tirer parti du beau roman d Albert Vidalie et surtout dans Les

    Original URL path: http://www.cinema-musique.org/cinema-photo-film/spectacle-oscar-theatre/EtDieucrealafemme.php (2016-04-25)
    Open archived version from archive



  •