archive-org.com » ORG » D » DERAMCHI.ORG

Total: 18

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".
  • Deramchi Elhadj Abdelkader
    de naissance la ville de TENES et aussi avec les differents membres de la communaute des Tenesiens partout dans le monde A tous je dis soyez les bienvenus DERAMCHI El Hadj Aek DIOGENE LE CYNIQUE Le philosophe grec qui est a l origine de la celebre formule Otes toi de mon soleil adressee en son temps a Alexandre Le Grand a Corinthe s est promene un jour a Athenes en

    Original URL path: http://www.deramchi.org/ (2016-04-27)
    Open archived version from archive



  • AV JC les Pheniciens installerent a Tenes un comptoir commercial Des tombeaux existent a ce jour sur la cote de la ville A partir de ce moment la la ville porta le nom de CARTHENNA mot qui vient de Carth qui signifie cap et Thenna qui etait le nom de la riviere qui traversait la region D autres sources avancent le nom de CARTHENNAS d origine punique qui donnera plus tard le nom actuel de Tenes LES BERBERES Au temps des royaumes berberes Tenes etait situee aux confins de la Numidie Orientale Massilia et elle etait placee sous le commandement de Syphaxe A la fin du 3eme siecle AV JC elle connut la domination Carthaginoise et elle en fut delivree par Massinissa entre 203 et 193 AV JC LES ROMAINS En l an 30 AV JC les Romains conquirent la ville et lui donnerent definitivement le nom de CARTENNAE Auguste en fit une colonie militaire formee essentiellement de soldats de la 2eme Legion Beaucoup de vestiges datant de cette epoque ont ete retrouves comme par exemple des mosaiques avec des inscriptions romaines Caius Fulcinius Optatus soldat de la 2eme Legion ou bien Victoria de descendance senatoriale dont l effigie et les bijoux sont decrits dans le livre Le Tresor de Tenes DES ARABES AUX FRANCAIS LES ARABES La region fut conquise entre 675 et 682 par le chef militaire Abou El Mouhajir Dinar Elle a ete gouvernee par differents Etats les Rostomeides les Idrissides les Merinides les Almoravides les Almohades et les Zianides En l an 302 262 de l Hegire les Andalous commencerent la construction de la ville nouvelle Tenes el hadhar ou Tenes des civilises appelee paradoxalement le Vieux Tenes par les colons Francais et ou se trouve la mosquee de Sidi Maiza consideree comme la 3eme du

    Original URL path: http://www.deramchi.org/page1.html (2016-04-27)
    Open archived version from archive


  • Grenade A cette occasion un grand nombre de Musulmans s étaient réfugiés en Afrique Maroc Algérie Tunisie Libye et jusqu en Egypte et le Moyen Orient Parmi eux certains ont trouvé refuge au Vieux Tenes avec qui ils avaient au long de leur histoire espagnole établi des contacts fréquents et assidus Comme dans tous les ports ou ils avaient trouvé refuge les Musulmans andalous ceux du Vieux Tenes poussés par un besoin irrésistible de vengeance et avec l aide des habitants se dotèrent d une petite flotte et attaquèrent les cotes espagnoles sans relâche FERDINAND le roi chrétien d Espagne outré dans son amour propre de voir les Musulmans reprendre des forces et surtout la crainte d une nouvelle invasion en Andalousie iI fit appel à l aide des états chrétiens de la péninsule ibérique et résolut de s en prendre aux agresseurs en les poursuivant jusqu aux ports qui leur servaient d abris A cette époque en Afrique du nord les trois dynasties Arabes les Beni Merine les Beni Ziane et les Beni Hafez voyaient simultanément décroître leur puissance devant les attaques des peuples chrétiens d Europe d une part et d autre part les dissensions intestines dans les familles de chacune de ces dynasties avaient contribué à précipiter leur ruine Cet état d esprit chez les Musulmans donna de l ardeur aux Espagnols qui immédiatement entreprirent l occupation du port de Mers el kébir port excellent que défendait une assez puissante artillerie Août 1504 et malgré le traité de paix conclu entre l Espagne et le Chérif d Oran l Eglise vindicative ouvrit ses coffres forts encourageant une nouvelle expédition contre la ville d Oran ou la trahison d un Juif leur livra la porte principale de la ville ou les Espagnols s emparaient d Oran après un combat insignifiant De là la conquête des villes et ports de la cote algérienne se poursuivit par les Espagnols y compris Alger qui formait un état indépendant d où partaient les corsaires algériens ravager les cotes d Espagne et d Italie Les habitants musulmans algériens et tunisiens demandèrent l aide des Ottomans pour se défendre et se débarrasser de l invasion espagnole qui commença à devenir dangereuse pour la survie de ces états La Turquie en cette période abritait le siège du Khalife de la communauté mondiale des Musulmans Le Sultan SELIM 1 er était à la tête d un état très puissant qu en plus de la Turquie se composait déjà de la Syrie de la Palestine et de l Egypte Il poussait son armée redoutable à l invasion des pays balkaniques et de l Europe orientale Sa flotte de guerre puissamment armée composée de marins habiles et expérimentés affrontait les états européens Parfois soit il passait des accords d entraide avec certaines puissances à l exemple des rois de France Certaines expéditions de sa marine soit pour des échanges pacifiques ou d ordre belliqueux s aventurèrent sur toutes les mers l Océan Atlantique la Mer du Nord la

    Original URL path: http://www.deramchi.org/page4.html (2016-04-27)
    Open archived version from archive


  • nouvel arrivant Ainsi que les passants A la fin du dix neuvième 19 ème siècle et le début du vingtième 20 ème beaucoup d étrangers archéologues historiens et chercheurs se sont intéressés à ces ruines du château et des murs fortifiés remparts de la cité médiévale Leur attention s est portée sur la vielle mosquée la porte du nord Bab El Bahar sans cacher leur admiration on devinait que leur intérêt était motivé par la connaissance de l histoire liée à la ville antique Carthennae et le Vieux Tenes ce que beaucoup d habitants méconnaissent Concernant toujours l époque de la fondation de Carthennae et le Vieux Tenes d après les écrits anciens il s avère que le nom de Tenes témoigne de la plus haute antiquité de son origine l s est conservé sans altération à travers la longue chaîne des siècles depuis l époque des Phéniciens et la présence des Carthaginois en Afrique jusqu à nos jours Le mot Carthennae que désignait cette cité à l époque romaine n est en effet que la transcription du vocable phénicien Karta ville précédant le nom du lieu Thennae que l on retrouve dans d autres lieux fréquentés par les Phéniciens Tunisie D autre part l historien et le voyageur Shaw rapporte la légende qui concerne la lointaine origine de cette région Au temps de Moise Sidna Moussa raconte t on les gens de Tenes étaient des sorciers renommés Le Pharaon d Egypte en aurait fait venir quelques uns parmi les plus habiles pour les opposer à un thaumaturge israélite Sidna Moussa qui battait les magiciens du bord du Nil LIRE LA SUITE VOIR Http www tenes org BOR Les Vieux Ténésiens ont eu connaissance de l histoire qu on raconte à propos des reines ou ce qui subsiste du château construit au début de la fondation de cette coté Du reste il n y a plus que les habitants qui en parlent Ces ruines insignifiantes leur situation l emplacement qu elles occupent leur proportion par rapport aux habitations des environs interpellent tout nouvel arrivant Ainsi que les passants A la fin du dix neuvième 19 ème siècle et le début du vingtième 20 ème beaucoup d étrangers archéologues historiens et chercheurs se sont intéressés à ces ruines du château et des murs fortifiés remparts de la cité médiévale Leur attention s est portée sur la vielle mosquée la porte du nord Bab El Bahar sans cacher leur admiration on devinait que leur intérêt était motivé par la connaissance de l histoire liée à la ville antique Carthennae et le Vieux Tenes ce que beaucoup d habitants méconnaissent Concernant toujours l époque de la fondation de Carthennae et le Vieux Tenes d après les écrits anciens il s avère que le nom de Tenes témoigne de la plus haute antiquité de son origine Il s est conservé sans altération à travers la longue chaîne des siècles depuis l époque des Phéniciens et la présence des Carthaginois en Afrique jusqu à nos

    Original URL path: http://www.deramchi.org/page7.html (2016-04-27)
    Open archived version from archive


  • son mariage avec Slimane Elle a travaille un certain temps a partir de 1902 comme infirmiere et assistante sociale a l hopital militaire de Tenes Son mari etant devenu fonctionnaire a Tenes Elle mourut le 21 Octobre 1904 a l age de 27 ans emportee par la crue de la riviere qui detruisit totalement Ain Sefra Son mari qui venait de la rejoindre pour une permission en sortit vivant alors qu elle affaiblie par le paludisme fut retrouvee morte dans les ruines de sa maison Slimane son mari tres affecte par sa mort ne lui survecut que trois ans Durant sa courte vie en aimant avec passion sa terre d exil et d adoption l Algerie elle ne cessa jamais de defendre avec tenacite la cause de ses coreligionnaires en plaidant et en appelant les autorites francaises a les integrer au meme titre que les colons Dans ses nouvelles elle n a eu de cesse de defendre les fellahs et de s elever contre les colons En 1898 l organe de presse l Athenee publie les nouvelles d Isabelle Suite a une dispute sur fond d antisemitisme et d affaire Dreyfus avec le directeur Isabelle ne fut plus publiee et resta desormais sans ressources Elle debuta a cette periode a la redaction de Rakhil un roman d amour entre un musulman et une juive qu elle n acheva pas Vers 1902 a son retour en Algerie elle travaille comme envoyee speciale de l Akhbar de Victor Barrucand Elle a laisse plusieurs ouvrages posthumes qui seront publies plus tard Parmi ses oeuvres A l ombre chaude de l Islam en 1921 Notes de route en 1908 Trimardeur en 1922 Mes journaliers en 1923 Contes et paysages en 1925 Dans son oeuvre A l ombre chaude de l Islam elle ecrit Tout le grand charme poignant de la vie vient peut etre de la certitude absolue de la mort Si les choses devaient durer elles nous sembleraient indignes d attachement LE PROFESSEUR BENNAI MAAMAR Le père de l urologie à Oran Un article paru dernierement sur le quotidien d Oran m a interpelé puisqu il s agit d une partie de la vie de mon oncle maternel j ai regretté que l auteur qu il soit ici remercié pour l article n ait pas jugé utile de preciser au moins le lieu de naissance du Professeur Bennai aussi je me permets d apporter la correction necessaire En effet le Professeur Bennai est originaire de la ville de Tenes ou il est né en 1926 dans une famille aisée et ou il a passé sa jeunesse avant de continuer ses études secondaires à Alger et supérieures ensuite à la faculté de medecine d Alger Son pere Bennai Abdelkader a été élève de l ecole normale d instituteurs de Bouzarreah à Alger avant de devenir un notable respecté de la ville de Tenes et ceci jusqu à sa mort en 1949 Du Dr Bennai une phrase qu il m a souvent répétée et qui

    Original URL path: http://www.deramchi.org/page3.1.html (2016-04-27)
    Open archived version from archive

  • cPanel Redirect
    Selection trying preferred If you are not behind a firewall that blocks port 2096 Enter Here If you are behind a firewall and can not connect to port 2096 Enter

    Original URL path: http://www.deramchi.org/webmail (2016-04-27)
    Open archived version from archive


  • 419 eveque de Cesaree Cherchell la population de cette cite reclama Honorius comme eveque L eveque de Tenes Rusticus fut considere comme responsable de ce desordre Saint Augustin delegue du Pape fut charge de veiller a ce que cette affaire aboutisse dans les meilleures conditions VINCENT VICTOR Laic jeune intellectuel de Tenes catholique venu au Rogatisme Il avait ecrit deux livres sur l origine et la nature de l ame dont les theses sont connues par la refutation qu en a faite Saint Augustin dans son traite de la nature et de l origine de l ame Ce jeune intellectuel etait courageux il appliqua a Saint Augustin le verset 13 du psaume 48 cet homme honorable n a rien compris on l a compare aux betes sans raison et il leur est devenu semblable Saint AUGUSTIN ne menagea pas son jeune frere Tout rentra dans l ordre par la suite et certains pensent que Vincent Victor devint plus tard l eveque Victor de Tenes vers 450 et il a laisse beaucoup d ecrits MUSULMANS CELEBRES DE TENES Depuis l arrivee des musulmans et durant tout leur regne Tenes a connu un prestige indeniable du en particulier aux savants de cette epoque qui par l etendue de leur connaissance et leur savoir dans les domaines scientifique theologique philosophique et des sciences sociales ont fait connaitre leur ville d origine a travers le Maghreb l Orient et le monde musulman en general Parmi ces illustres hommes les plus connus sont ABOU ISHAK IBRAHIM IBN YEKHLEF IBN ABDESSALEM ETTENSI Natif de Tenes il partit pour Bejaia en quete de sciences et se deplaca en Orient ou il etudia la Logique et d autres sciences aupres de El Karafi Ibn Eddakik Elaid ou bien Chems Eddine El Isbahani et puis retourna a Tenes Lorsque Yaghmoracen Ibn Ziane occupa la ville il le prit avec lui a Tlemcen pour enseigner la Theologie et la Philosophie Parmi ses eleves on peut citer Abou Abdallah Ibn Merzoug Djed El Djed Abou Abdallah Ibn Elhadj El Abdari auteur du Medkhel L oeuvre la plus importante se trouve etre l explication en dix volumes du livre de Ibn Abi Mohamed Abdelwahid El Maliki Methodes et pedagogie de l enseignement Il mourut en 680 del Hegire 1302 ABOU EL HASSEN IBN YEKHLEF ETTENSI Frere de Abou Ishak Ibrahim il le remplaca dans L enseignement il eut une grande notoriete aupres du Roi Yaghmoracen et de Abou Said 1er Parmi ses oeuvres on peut citer Explication de la diction oeuvre en dix volumes Logique et methodes de calcul Ceci en plus de plusieurs oeuvres de theologie El Batin oua Dhahir El Mahssoul etc Il mourut a Tlemcen en 706 de l Hegire 1328 il fut enterre a cote de Abou Mediene Chouaib ALI IBN MOHAMAD BEN AHMED BEN MOHAMAD ETTENSI Il est le neveu de El Badr Mohamed Ben Ahmed frere de Chihab Ahmed Homme de sciences il forma plusieurs generations d intellectuels et d enseignants Il ecrivit de nombreuses fetwa

    Original URL path: http://www.deramchi.org/page2.html (2016-04-27)
    Open archived version from archive


  • vengeance un règlement de compte ou peut être une provocation un crime organisé en vue de nuire à la réputation de la ville Cette action malheureuse pouvait entraîner des conséquences graves pouvant porter atteinte à la sécurité de la ville Aucune piste ne fut négligée surtout par les temps troubles dans le pays ou aucune région n était à l abri d attaques soit de puissances étrangères ou de tribus en conflits perpétuels entre elles Lorsqu en fin de compte on apprit par les taleb versés dans les sciences occultes révélant des connaissances ésotériques qu à une époque lointaine dans le passé ce local était la propriété de sorciers dont les actions portaient atteinte à l intégrité des habitants en y faisant intervenir des Djinns esprits malfaisants jusqu au jour ou pour avoir la paix ils furent expulsés et disparurent en y laissant cette malédiction dont on n a pu se débarrasser Sidi El Hadj Mostéfa Homme de science et pieux écouta avec attention les faits qu on a rapporté hocha la tète semblant désapprouver cette histoire et d un air dubitatif déclara faire confiance à Dieu et que rien de malveillant ne pouvait lui arriver sans la volonté du tout puissant et qu il était résolu à passer la nuit dans ce local et décharger de toute responsabilité la communauté de la ville des faits malfaisants pouvant survenir Voyant qu en fin de compte ils ne pouvaient lui faire changer d opinion ils s en allèrent en lui souhaitant la protection divine et une bonne nuit Le lendemain matin personne n a pris la peine d aller d abord rendre visite à leur invité tellement convaincus que le malheureux par son entêtement s est laissé prendre a son propre jeu et qu il ne restait qu à aller récupérer du Seffah le corps et lui faire un enterrement digne réservé à tout croyant Leur surprise fut à son comble lorsqu il n ont rien découvert au Seffah ils revinrent perplexes vers le local maléfique Allant de surprise en surprise ils trouvèrent la porte ouverte les lieux nettoyés arrosés de la chambre s échappait une odeur enivrante de café nouvellement préparé Ils s approchèrent craintifs en entrant dans la chambre s attendant au pire alors que Sidi El Hadj Mostéfa assis adossé au mur portant au yeux une espèce de pince nez garni de verres cela leur rappela que cet instrument ressemblait à celui que portait le sultan lors des Khotbas Prêches à la mosquée les vendredis et journées de fêtes Après avoir souhaité le bonjour à leur hôte en le félicitant d avoir réussi à maîtriser les créatures sinistres qui ternissaient l honorabilité de la ville ils ne purent maîtriser leur curiosité et demandèrent par quel miracle il a pu être servi de café frais dans le Tebek plat en matière végétale ou se trouvaient des gâteaux dont ils n avaient connaissance Sidi El Hadj Mostéfa leur rendit le salut et les invita à partager sa collation matinale avec

    Original URL path: http://www.deramchi.org/page4.0.html (2016-04-27)
    Open archived version from archive



  •