archive-org.com » ORG » D » DERAMCHI.ORG

Total: 18

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".

  • la Mitidja C est aussi au cours de cette période que Ténès connut un grand engouement pour son développement intellectuel tel Abou Ishac Ibrahim Celui ci vivait à Ténès ou il avait vu le jour sa notoriété s étendait très loin de sa ville natale Dans toute la berberie on connaissait sa science du droit malékite et on le savait auteur du commentaire en dix volumes d un traité de jurisprudence Il allait parfois à Tlemcen et Yaghmoracen l avait en vain sollicité de s y fixer Des troubles graves ayant désolé la région côtière de Ténès il se décida enfin de s en aller habiter la capitale des Zianides Les cours qu il dispensait à la grande mosquée attirèrent un public énorme et Yaghmoracen y assista en personne Le Sultan le consultait avec le plus grand respect il le chargeait de missions diplomatiques et lorsque Abou Ishac mourut en 1281 il accompagna le cortège mortuaire jusqu au cimetière d El Eubbad Un an après le vieux roi rejoignit le savant dans l autre monde Cette confiance devait en quelque sorte se perpétuer grâce à Othmane fils de Yaghmoracen en faveur d Abou El Hacen frère d Abou Ishac Abou El Hacen partit également de Ténès à Tlemcen il fit de la diplomatie et donna des cours Il alla lui aussi à El Eubbad effectuer son dernier sommeil Dès cette fin de du 13 ème siècle Tlemcen s affirma comme un pole qui attire et retient les hommes de science Elle s ouvre en même temps aux séductions de l art De cette époque date un pur chef d uvre architectural auquel est fortuitement associé le souvenir du savant Abou El Hacen de Ténès Durant tout le temps que dura la dynastie des Béni Ziane Ténès eu le statut sultanat qui fut confié à des membres de la famille zianide avec des liens privilégiés basés sur une confiance résistant à toute épreuve Ceci dura jusqu au moment ou comme dans les autres royaumes celui des Mérinides au Maghreb celui des Hafsides de Tunisie celui des Zianides connurent une décadence sauf que pour les Zianides la crise était de plusieurs ordres Il semblerait que l état de faiblesse auquel était parvenu le royaume était du pour une large part aux rivalités entre les trois états mérinide hafside et zianide pour lequel l équilibre des forces était défavorable D un autre coté la faiblesse de ses armes le démantèlement de ses armées est arrivé au point ou une grande partie des territoires sous son autorité fut abandonnée aux tribus arabes Avec ceux ci il existait habituellement des liens d entraide qui étaient rétribués par des concessions de zones territoriales Profitant des discordes qui de surcroît divisaient la famille des Béni Ziane les Arabes se soulevèrent dans la province d Oran ils se rendirent maîtres de Mostaganem Mazaghran Ténès Mazouna et se déclarèrent indépendants Toutes les tribus berbères depuis Mostaganem jusqu en dessous de Miliana dans la Mitidja reconnurent leur autorité et durent

    Original URL path: http://www.deramchi.org/page7.03.html (2016-04-27)
    Open archived version from archive



  • que lui se chargeant à outrance de toute l affaire D ailleurs durant toute l enquête la comparution chez le juge d instruction et pendant la procédure il ne changea pas sa position et maintiendra jusqu au bout sa complète responsabilité Pourtant l avocat chargé de sa défense a bien tenté de le persuader pour la dénonciation de ses complices afin lui dit il d alléger sa peine Son père dans cette affaire afin de sauver son fils de la peine capitale dépensa une somme colossale allant jusqu à vendre ses biens la terre et AIN S KHOUNA une parcelle de terre de prés de douze hectares au dessus de la voie ferrée et hypothéquer la maison d habitation pour obtenir un prêt du charcutier de Ténés Mr LANGENDORF A l instruction ainsi qu au jugement on a bien essayé de lui faire reconnaître la culpabilité d autres éléments non pour le décharger mais beaucoup plus pour lui faire dire ce que l on a toujours soupçonné c est à dire l incitation des habitants de la région au soulèvement insurrectionnel D ailleurs dans son réquisitoire le procureur général a présenté cet évènement comme une atteinte à la souveraineté nationale vol d armes organisation de bandes avec l aide de forces étrangères en vue de s en prendre à l intégrité nationale en période de guerre et aux forces armées de la nation ce qui le rend passible de la cour martiale par conséquent son jugement relèverait de la compétence du tribunal militaire et mériterait pour ce forfait la peine capitale Le bâtonnier secondé par deux avocats constitués par le père de SI ABDELKADER AFFANI pour la défense de son fils en préliminaire de la plaidoirie demanda de décharger son client des accusations portées contre lui et maintenir le procès exclusivement de la compétence des juridictions civiles jusqu à l instruction il n a jamais été question de révolte soulèvement ou autre chose de ce genre Selon la procédure après enquête à plusieurs points de vues il y a effectivement vol d armes de chasse appartenant à des personnes connues au Vieux Ténés pendant l enquête elles ont été entendues et déclaré avoir été contactées par l inculpé et qu il leur avait proposé de leur rendre leurs armes ce qu elles ont refusé en même temps ils lui ont conseillé de rendre les fusils se constituer prisonnier reconnaître la faute pour peut être bénéficier lors du jugement d une réduction de peine Le bâtonnier et les avocats de la défense demandèrent à la cour d assise l autorisation de présenter les propriétaires des fusils en qualité de témoins à décharge Après consultation des magistrats le président n ayant pas jugé nécessaire la présence des témoins d ailleurs cités à l instruction rejeta cette requête et dispensa les témoins de se présenter au procès Le président de la cour d assise par l intermédiaire de l interprète demanda à l inculpé s il avait quelque chose a ajouter susceptible de

    Original URL path: http://www.deramchi.org/page7.3.html (2016-04-27)
    Open archived version from archive



  •