archive-org.com » ORG » O » OSSIN.ORG

Total: 420

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".
  • Bosris Vian : Le Déserteur
    un ordre de mobilisation pour aller combattre L auteur de la missive explique pourquoi il opte pour la désertion Au fil du texte il multiplie les provocations Il incite ainsi son auditoire à suivre son exemple en refusant d obéir Refusez d obéir Refusez de la faire N allez pas à la guerre Refusez de partir Il va jusqu à mettre la plus autorité du pays en face de ses contradictions et place le président face à ses responsabilités S il faut donner son sang Allez donner le vôtre Vous êtes bon apôtre Monsieur le Président Or par une malencontreuse coïncidence Mouloudji auquel Boris Vian propose son texte créé le Déserteur le 7 mai 1954 le jour même de la défaite de Diên Biên Phu Dans le contexte de l entre deux guerres coloniales les couplets pacifistes de ce pamphlet antimilitariste provoquent un immense scandale et entraînent rapidement l interdiction pure et simple de la chanson Vian mécontente décidément les bien pensants qui avaient été choqués par son roman j irai cracher sur vos tombes En 1955 Paul Faber conseiller municipal de Paris obtient son interdiction de passage sur les ondes En guise de réponse Boris Vian écrivit une lettre mémorable qu il diffusa partout sous forme de lettre ouverte sous le nom de Lettre ouverte à Monsieur Paul Faber extraits Ma chanson n est nullement antimilitariste mais je le reconnais violemment procivile D ailleurs mourir pour la patrie c est fort bien encore faut il ne pas mourir tous car où serait la patrie Ce n est pas la terre ce sont les gens la patrie Ce ne sont pas les soldats ce sont les civils que l on est censé défendre et les soldats n ont rien de plus pressé que de redevenir civils car cela signifie que la guerre est terminée Vian devient une des cibles favorites des associations d anciens combattants qui multiplient les chahuts lors des concerts de Vian l année suivante Mais comme souvent cette censure aboutit à l effet inverse recherché par les censeur puisque le bouche à oreille fonctionne parfaitement Elle se diffuse discrètement dans les milieux pacifistes de l époque La jeune radio Europe n 1 fondée en 1955 qui tente d imposer un ton anticonformiste flaire le bon coup en diffusant la chanson qui devient au cours de la décennie suivante un véritable succès populaire repris par de nombreux interprètes tels Serge Reggiani Joan Baez ou le trio folk Peter Paul and Mary Ces derniers en font un hymne de protestation contre la guerre du Vietnam Derrière l aspect purement pacifiste et antimilitariste de la chanson procivile disait Vian n oublions pas que la version initiale était beaucoup plus menaçante puisqu elle se terminait par ces mots Prévenez vos gendarmes Que j emporte des armes Et que je sais tirer au lieu de l habituel Que je n aurai pas d armes Et qu ils pourront tirer La signification de la chanson en est profondément transformée Cette version s apparente

    Original URL path: http://fr.ossin.org/les-jours-chant%C3%A9s/1334-bosris-vian-le-deserteur?tmpl=component&print=1&layout=default&page= (2016-02-01)
    Open archived version from archive


  • Observatoire Internationale
    Envoyer ce lien par e mail à un ami Fermer la fenêtre Destinataire Expéditeur Votre adresse e mail Sujet Expédier Annuler

    Original URL path: http://fr.ossin.org/component/mailto/?tmpl=component&template=lakesider&link=000959e65041d13568a0d6f370264977ed3fa8ad (2016-02-01)
    Open archived version from archive

  • Bosris Vian : Le Déserteur
    un homme ayant reçu un ordre de mobilisation pour aller combattre L auteur de la missive explique pourquoi il opte pour la désertion Au fil du texte il multiplie les provocations Il incite ainsi son auditoire à suivre son exemple en refusant d obéir Refusez d obéir Refusez de la faire N allez pas à la guerre Refusez de partir Il va jusqu à mettre la plus autorité du pays en face de ses contradictions et place le président face à ses responsabilités S il faut donner son sang Allez donner le vôtre Vous êtes bon apôtre Monsieur le Président Or par une malencontreuse coïncidence Mouloudji auquel Boris Vian propose son texte créé le Déserteur le 7 mai 1954 le jour même de la défaite de Diên Biên Phu Dans le contexte de l entre deux guerres coloniales les couplets pacifistes de ce pamphlet antimilitariste provoquent un immense scandale et entraînent rapidement l interdiction pure et simple de la chanson Vian mécontente décidément les bien pensants qui avaient été choqués par son roman j irai cracher sur vos tombes En 1955 Paul Faber conseiller municipal de Paris obtient son interdiction de passage sur les ondes En guise de réponse Boris Vian écrivit une lettre mémorable qu il diffusa partout sous forme de lettre ouverte sous le nom de Lettre ouverte à Monsieur Paul Faber extraits Ma chanson n est nullement antimilitariste mais je le reconnais violemment procivile D ailleurs mourir pour la patrie c est fort bien encore faut il ne pas mourir tous car où serait la patrie Ce n est pas la terre ce sont les gens la patrie Ce ne sont pas les soldats ce sont les civils que l on est censé défendre et les soldats n ont rien de plus pressé que de redevenir civils car cela signifie que la guerre est terminée Vian devient une des cibles favorites des associations d anciens combattants qui multiplient les chahuts lors des concerts de Vian l année suivante Mais comme souvent cette censure aboutit à l effet inverse recherché par les censeur puisque le bouche à oreille fonctionne parfaitement Elle se diffuse discrètement dans les milieux pacifistes de l époque La jeune radio Europe n 1 fondée en 1955 qui tente d imposer un ton anticonformiste flaire le bon coup en diffusant la chanson qui devient au cours de la décennie suivante un véritable succès populaire repris par de nombreux interprètes tels Serge Reggiani Joan Baez ou le trio folk Peter Paul and Mary Ces derniers en font un hymne de protestation contre la guerre du Vietnam Derrière l aspect purement pacifiste et antimilitariste de la chanson procivile disait Vian n oublions pas que la version initiale était beaucoup plus menaçante puisqu elle se terminait par ces mots Prévenez vos gendarmes Que j emporte des armes Et que je sais tirer au lieu de l habituel Que je n aurai pas d armes Et qu ils pourront tirer La signification de la chanson en est profondément transformée

    Original URL path: http://fr.ossin.org/les-jours-chant%C3%A9s/1334-bosris-vian-le-deserteur (2016-02-01)
    Open archived version from archive

  • Victor Jara (28 septembre 1932 - 16 septembre 1973)
    une hache les doigts de la gauche a tranché d un autre coup il sectionna les doigts de la dextre et Jara tomba Ce n était pas la stricte réalité car les mains du chanteur ont été broyées pour ce qu elles avaient tiré des cordes d une guitare insurgée avant que son corps soit criblé de balles Regarde mes mains regarde mes mains ils me les ont écrasées pour que je ne puisse plus jamais jouer de la guitare avait il crié au journaliste Sergio Gutierrez un codétenu un miraculé du massacre Trois mille de ses compagnons furent de même froidement exécutés sans que la Maison Blanche ou sa communauté internationale trouve à redire Ainsi est mort un homme dont la seule arme était sa voix Un artiste sublime un concentré de cette humanité qui n est pas celle que défendent les amis en vogue des peuples opprimés par des dictatures et de droitdelhommistes triés sur le volet Une voix qui continue de défier ses bourreaux pas les exécutants de l horrible forfait mais ceux qui croient encore et toujours qu ils finiront par réduire l espèce humaine à admettre leur domination et à accepter la servitude Et c est trente six ans après sa mort que Jara a pu être enterré par le pueblo pour lequel il a composé et chanté Le début décembre 2009 trois jours durant ses obsèques vont marquer la capitale chilienne Santiago et drainer des milliers de Chiliens autour de l événement et enfin sur le trajet du cimetière Aujourd hui son souvenir et sa mémoire font encore vibrer tous les peuples d Amérique latine Le crime n y a rien pu On ne peut tuer l idée de justice et le cri d un poète L exemple de Victor Jara peut en témoigner

    Original URL path: http://fr.ossin.org/les-jours-chant%C3%A9s/1174-victor-jara-28-septembre-1932-16-septembre-1973?tmpl=component&print=1&layout=default&page= (2016-02-01)
    Open archived version from archive

  • Observatoire Internationale
    Envoyer ce lien par e mail à un ami Fermer la fenêtre Destinataire Expéditeur Votre adresse e mail Sujet Expédier Annuler

    Original URL path: http://fr.ossin.org/component/mailto/?tmpl=component&template=lakesider&link=a39535e5ce37834a9b5d54f857b4cc8be89d0da0 (2016-02-01)
    Open archived version from archive

  • Victor Jara (28 septembre 1932 - 16 septembre 1973)
    officier d un seul coup avec une hache les doigts de la gauche a tranché d un autre coup il sectionna les doigts de la dextre et Jara tomba Ce n était pas la stricte réalité car les mains du chanteur ont été broyées pour ce qu elles avaient tiré des cordes d une guitare insurgée avant que son corps soit criblé de balles Regarde mes mains regarde mes mains ils me les ont écrasées pour que je ne puisse plus jamais jouer de la guitare avait il crié au journaliste Sergio Gutierrez un codétenu un miraculé du massacre Trois mille de ses compagnons furent de même froidement exécutés sans que la Maison Blanche ou sa communauté internationale trouve à redire Ainsi est mort un homme dont la seule arme était sa voix Un artiste sublime un concentré de cette humanité qui n est pas celle que défendent les amis en vogue des peuples opprimés par des dictatures et de droitdelhommistes triés sur le volet Une voix qui continue de défier ses bourreaux pas les exécutants de l horrible forfait mais ceux qui croient encore et toujours qu ils finiront par réduire l espèce humaine à admettre leur domination et à accepter la servitude Et c est trente six ans après sa mort que Jara a pu être enterré par le pueblo pour lequel il a composé et chanté Le début décembre 2009 trois jours durant ses obsèques vont marquer la capitale chilienne Santiago et drainer des milliers de Chiliens autour de l événement et enfin sur le trajet du cimetière Aujourd hui son souvenir et sa mémoire font encore vibrer tous les peuples d Amérique latine Le crime n y a rien pu On ne peut tuer l idée de justice et le cri d un poète L exemple

    Original URL path: http://fr.ossin.org/les-jours-chant%C3%A9s/1174-victor-jara-28-septembre-1932-16-septembre-1973 (2016-02-01)
    Open archived version from archive

  • Pete Seeger: "Si j’avais un marteau"
    pas savoir cela Il avait des excuses J avais toujours aimé Pete Seeger et les courants folk de la chanson américaine dont il est l un des représentants les plus fameux Je savais qu il était nettement de gauche Beaucoup de ses chansons parlent à cet égard d elles mêmes que ce soient celles composées pour les syndicats pour les droits civiques des Noirs contre la guerre du Vietnam Militant communiste je me suis beaucoup intéressé au communisme et à son histoire J avais pourtant longtemps ignoré que Seeger avait lui même été un militant du parti communiste américain et qu il avait d ailleurs payé cher sa fidélité à ses choix de jeunesse Aujourd hui Si j avais un marteau n évoque quasi rien à personne si ce n est pour les gens d un certain âge un air yé yé complètement insipide chanté entre autres par Claude François Mais à la première écoute n importe quel américain qu il fût ou non agent du FBI savait dans les années quarante que cette chanson était ne pouvait être qu une chanson de rouges N évoquait elle pas le marteau de la Justice avec lequel faire disparaître angoisse et danger et sculpter l amour entre les hommes La cloche de la Liberté qui sonnait aux mêmes fins Mais dira t on il ne faut rien exagérer La chasse aux sorcières tout de même ne visait que les communistes pas tous ceux qu on appelait libéraux c est à dire les militants des libertés publiques Voire Parmi les questions que l on posait aux personnes convoquées devant la commission des activités non américaines principal instrument de cette chasse à l échelle du pays se trouvait souvent la suivante lorsque ces personnes étaient blanches Avez vous des amis Noirs plus subsidiairement presque par métonymie Possédez vous un disque de Paul Robeson On imagine l effet d une réponse positive On demandait aussi Allez vous à l office religieux Ou encore Croyez vous en Dieu C est bien sûr ici la réponse négative qui faisait mauvais genre Victor Hara El Martillo Je n ai pas vu sur le moment le coup venir Mais quand j entends aujourd hui certains bons esprit expliquer je n ai rien contre les musulmans seulement contre les islamistes je ressens en pensant au maccarthysme des années cinquante une impression de déjà vu Où plaçait on la barre du communisme dans l Amérique de Edgar Hoover Des carrières ont été brisées pour une signature au pied d une pétition Où place t on dans la France d aujourd hui la barre de l islamisme Pour certains il doit suffire de fréquenter le site Internet oumma com ou de ne pas haïr Tariq Ramadan que soit dit en passant les groupes salafistes eux haïssent cordialement Pour certains fonctionnaires des renseignements généraux il suffit de s être rendu en Arabie Saoudite au prétexte douteux d un pèlerinage authentique Pour certains employeurs voire certaines administrations il suffit de porter la barbe Je

    Original URL path: http://fr.ossin.org/les-jours-chant%C3%A9s/1227-pete-seeger-qsi-javais-un-marteauq?tmpl=component&print=1&layout=default&page= (2016-02-01)
    Open archived version from archive

  • Observatoire Internationale
    Envoyer ce lien par e mail à un ami Fermer la fenêtre Destinataire Expéditeur Votre adresse e mail Sujet Expédier Annuler

    Original URL path: http://fr.ossin.org/component/mailto/?tmpl=component&template=lakesider&link=b2c229e5736fe5a02a20c9fb9876d9be99842a34 (2016-02-01)
    Open archived version from archive