archive-org.com » ORG » O » OSSIN.ORG

Total: 420

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".
  • Arabie Saoudite/Iran : vers la guerre ?
    2 La famille Saoud se sait donc condamnée si par malheur les salafistes djihadistes parvenaient à prendre le contrôle du pays Il convient donc de ramener à la raison ceux qui seraient tentés de suivre le mouvement en leur montrant le sort qui pourrait leur être réservé Le fait que les exécutions aient eu lieu à l intérieur des prisons alors que pour les délits de droit commun elled se déroulent en public est à ce titre significatif servir d exemples certes mais surtout ne pas en faire des martyrs D un autre côté la famille royale ne peut se mettre à dos les autorités religieuses saoudiennes très anti chiites qui n apprécient guère l exécution de salafistes jugés très proches de la doctrine wahhabite C est aussi pour cette raison que des chiites ont également été exécutés afin de faire effet de contrepoids Il était important de montrer qu ils n étaient pas punis pour leurs croyances mais pour leur volonté insurrectionnelle destinée à abattre le régime Les réactions Comme il fallait s y attendre les réactions ont été très vives dans le monde chiite Des manifestation ont eu lieu au Bahreïn Etat à majorité chiite mais gouvernée par le roi sunnite Hamed ben Issa al Khalifa 3 au Liban où le Conseil suprême chiite libanais a déclaré que l Arabie paiera un prix élevé en Irak où l ayatollah Ali Al Sistani la plus haute autorité religieuse chiite du pays a condamné sans appel ces assassinats 4 et surtout en Iran Le Guide suprême de la Révolution l ayatollah Ali Khamenei a affirmé le sang de ce martyr versé injustement portera ses fruits et la main divine le vengera des dirigeants saoudiens Ce savant opprimé n avait ni encouragé les gens à prendre les armes ni comploté en secret il a seulement proféré ouvertement des critiques Les pasdaran ont pour leur part émis le communiqué suivant une terrible vengeance frappera les Al Saoud dans un proche avenir et provoquera la chute de ce régime pro terroriste et anti islamique Des manifestations des bassidjis s en sont pris aux représentations diplomatiques saoudiennes Celles ci n ont rien de spontané car il est de notoriété publique que les bassidjis ne font alors qu exécuter les ordres qui leurs sont donnés par le corps des pasdaran dont ils dépendent D ailleurs l organisation bien huilée et les pancartes et étendards préparés à l avance par les manifestants le confirment Les arrestations qui ont suivi ne se sont produites que pour amuser la galerie D autres manifestations moins bien organisées ont également eu lieu en Irak au Pakistan au Cachemire indien et en Malaisie Les Occidentaux sont restés beaucoup plus prudents tout en s inquiétant de l exacerbation des tensions religieuses que ces exécutions allaient provoquer au Proche Orient Si l on parle beaucoup des chiites il est moins question des activistes d Al Qaida canal historique Or Al Qaida dans la péninsule arabique AQPA avait prévenu que si ses militants étaient

    Original URL path: http://fr.ossin.org/reportages-du-monde/pays-du-moyen-orient-et-golfe/158-arabie-saoudite/1522-arabie-saoudite-iran-vers-la-guerre (2016-02-01)
    Open archived version from archive


  • Observatoire Internationale
    faim More Pause Frontpage Slideshow Copyright 2006 2015 JoomlaWorks Ltd Observatoire Internationale Imprimer E mail Soutenez la grève de la faim des prisonniers palestiniens Détails Catégorie parente Pays du Moyen Orient et Golfe Affichages 33 Palestine janvier 2016 Cinquante prisonniers palestiniens détenus dans la prison de Nafha ont lancé une grève de la faim collective pour protester contre les mauvais traitements les transferts fréquents et les mauvaises conditions de détention photo des prisionners palestiniens Lire la suite Soutenez la grève de la faim des prisonniers palestiniens Add new comment Imprimer E mail Les Printemps n ont généré que le chaos la mort la haine l exil et la désolation dans plusieurs pays arabes Détails Catégorie parente Vu du monde Affichages 34 Analyse janvier 2016 Ahmed Bensaada a portè sur les Printemps arabes un regard très critique dont il a fait la synthèse dans un livre Arabesque américaine puis dans Arabesque une nouvelle édition corrigée et enrichie photo les ruines de la ville syrienne de Homs Lire la suite Les Printemps n ont généré que le chaos la mort la haine l exil et la désolation dans Add new comment Imprimer E mail Le complexe sécuritaro numérique menace de prendre le contrôle Détails Catégorie parente Vu du monde Affichages 38 Analyse janvier 2016 Dans son dernier ouvrage l Empire de la surveillance l ancien directeur du Monde diplomatique Ignacio Ramonet photo alerte sur une surveillance privatisée et généralisée lourde de conséquences pour la démocratie Lire la suite Le complexe sécuritaro numérique menace de prendre le contrôle Add new comment Imprimer E mail Etat Islamique stratégie pour 2016 Détails Catégorie parente Pays du Moyen Orient et Golfe Affichages 38 Syrie janvier 2016 Le numéro 13 de Dabiq la revue en anglais de Daesh ou Groupe Etat islamique GEI est disponible sur la

    Original URL path: http://fr.ossin.org/?limitstart=0 (2016-02-01)
    Open archived version from archive

  • Quelques idées éparses sur les événements de Cologne
    De nouveau si vous ne vous respectez pas vous ne serez pas respecté Comme unique illustration et non comme une preuve de quoi que ce soit jetez un œil sur cette vidéo et tirez en vos propres conclusions Bon avant de m attirer le chœur habituel des protestations outragées des féministes et des laïques permettez moi tout de suite de dire que rien de ce que j ai écrit ci dessus n excuse en aucune manière ce qu il s est passé en Allemagne Ni que je blâme toutes les femmes occidentales pour quoi que ce soit Mais ce que je dis est que ce type de comportement considéré comme normal en Occident rend facile à ceux qui ont organisé les événements en Allemagne de convaincre des réfugiés peu éduqués et généralement grossiers au contraire de ceux qui sont plus instruits et civilisés évidemment que les femmes et les hommes en Occident ne méritent aucun respect Un autre mythe qui doit être brisé est l idée naïve que les réfugiés sont reconnaissants aux pays qui leur ont donné asile Ce n est évidemment pas le cas Il y a de nombreuses années j ai travaillé comme interprète pour les autorités fédérales suisses et j ai participé à de nombreuses interviews de réfugiés et je peux attester que la grande majorité d entre eux méprise absolument le pays auquel ils demandent de leur accorder l asile Il y a plusieurs raisons à cela Premièrement la grande majorité des réfugiés ne sont pas des réfugiés politiques mais économiques Ce qu ils veulent est un partage du gâteau de ce qu ils imaginent être le style de vie opulent de l Occident Deuxièmement de nombreux réfugiés viennent des classes inférieures et mêmes criminelles des pays qu ils ont quittés généralement de petits voyous qui ont fui les prisons de leur pays Troisièmement puisqu ils ressentent beaucoup d hostilité et de condescendance de la part de la population locale les demandeurs d asile lui rendent la pareille Quatrièmement ces réfugiés n éprouvent absolument aucun respect ou crainte à l égard des flics locaux qu ils considèrent comme des clowns ridicules en particulier comparés au genre de police à laquelle ils seraient confrontés dans leur propre pays Quant aux prisons locales elles sont souvent plus confortables que les maisons qu ils ont laissées derrière eux Dernier point et non des moindres les réfugiés sont la plupart du temps malheureux solitaires aliénés et déprimés et ils ressentent beaucoup de colère refoulée et de frustration Tout cela compose un mélange toxique qui peut déboucher sur toutes sortes de comportements criminels D ailleurs les services de sécurité à l Ouest savent tout cela depuis des années Par exemple j ai participé en Suisse à de nombreux exercices de contrôle des foules inspirés par les émeutes de 1992 à Los Angeles provoquées par l affaire Rodney King à part que le scénario sur lequel nous travaillions était celui d une émeute massive de réfugiés venant du sud Nos exercices

    Original URL path: http://fr.ossin.org/vue-du-monde/analyses/1525-quelques-idees-eparses-sur-les-evenements-de-cologne?tmpl=component&print=1&layout=default&page= (2016-02-01)
    Open archived version from archive

  • Observatoire Internationale
    Envoyer ce lien par e mail à un ami Fermer la fenêtre Destinataire Expéditeur Votre adresse e mail Sujet Expédier Annuler

    Original URL path: http://fr.ossin.org/component/mailto/?tmpl=component&template=lakesider&link=aab576c85c5c7f9e894cffce0f37433b29f43b61 (2016-02-01)
    Open archived version from archive

  • Semaine 13 de l’intervention russe en Syrie : dissiper les mensonges
    multilatérales rassemblant les ministres des Affaires étrangères de Russie des États Unis de la Turquie et de l Arabie saoudite se sont déroulées à Vienne Tous les pays qui avaient déchaîné l agression contre la Syrie sous le mot d ordre Assad doit partir ont dû accepter que Assad ne partirait nulle part Ce fut un succès diplomatique total pour la Russie Ce premier triomphe a été suivi par une autre série de triomphes au Conseil de Sécurité de l ONU Pendant ce temps sur le terrain l armée syrienne pour la première fois depuis des mois a effectivement entamé plusieurs contre offensives qui ont commencé lentement mais systématiquement à repousser Daech dans la plupart des secteurs du front Donc si le critère est stabiliser l autorité légitime et créer les conditions d un compromis politique alors l opération russe n est rien moins qu une victoire totale un véritable triomphe diplomatique atteint en un temps très bref En moins d un mois les Russes ont réussi à faire de la présence de Assad à la tête d un gouvernement légitime à Damas une réalité incontestable que tous ceux qui le haïssent ont dû accepter et les conditions pour un compromis politique ont été créées du moins en termes diplomatiques Maintenant regardons de plus près ce qu il s est réellement passé en termes militaires Mais avant permettez moi de répéter une fois de plus que faire pencher la balance n a jamais été l objectif russe prioritaire seulement un objectif secondaire qui pourrait être atteint ou du moins les Russes l espéraient ils dans le processus pour atteindre le premier le principal Pour prouver ce que j avance là je dois répéter encore et encore le leitmotiv de ces trois derniers mois le groupe opérationnel tactique des Forces aériennes russes RASF dans son sigle anglais en Syrie c est son nom officiel est à peu près équivalent à un seul régiment d aviation Sans entrer trop dans les détails vous devez savoir que la théorie militaire russe a développé un ensemble très strict de normes qui décrivent de manière très détaillée le type de forces nécessaires pour mener à bien chaque tâche spécifique Ce qui est absolument clair pour quiconque jouit d une connaissance même basique de la guerre et en particulier des opérations aériennes c est qu un seul régiment d aviation ne peut pas être utilisé pour vaincre une force de plus de 100 000 combattants déployée sur l ensemble d un territoire de quelque 150 000 km2 seulement en Syrie soutenue par un réseau de bases et de camps d entraînement en Turquie et dans d autres pays de la région et recevant un approvisionnement en armes en combattants et en argent quasiment infini de la part de nombreux États sponsors Posez la question à quelqu un doté d une connaissance même superficielle de la théorie militaire russe et il elle vous dira que ce n est pas le genre de tâches confiées à un régiment d aviation Ceux qui soutiennent le contraire ne savent simplement pas de quoi ils parlent Ce qui est vraiment remarquable est que la gamme des missions accomplies par cette force équivalant à un régiment d aviation était de celles normalement confiées à une division d aviation une force environ trois à cinq fois plus grande Permettez moi de le répéter cette force de la taille d un régiment a de manière ininterrompue pendant trois mois exécuté avec succès la quantité de frappes aériennes normalement confiée à une force trois à cinq fois plus grande Maintenant je ne sais pas pour vous mais pour moi c est sûr c est le signe d une opération incroyablement réussie Demandez à n importe quel chef militaire comment il se sentirait si la force qu il commande pouvait accomplir non seulement la totalité des tâches qu elle est supposée accomplir mais trois à cinq fois plus et cela dans une opération de combat réelle Je vous assure que ce chef serait ravi Le fait que certains sont encore capables de parler d un échec militaire russe est le signe soit de leur malhonnêteté soit de leur ignorance ou les deux Quelques pseudo analystes ont essayé de justifier leur évaluation négative de l opération russe en calculant le taux de changement sur le territoire contrôlé par les forces gouvernementales par opposition à Daech et à ses alliés De nouveau c est un cas soit de malhonnêteté soit d incompétence professionnelle Le fait que Daech contrôle à peu près 80 du territoire syrien est un non sens absurde Pas seulement parce que ces 80 de territoire ne comprennent que 20 de la population de la Syrie mais parce que la notion même de contrôle ne signifie rien dans le contexte de cette guerre Ce qu il se passe réellement est ceci la plupart des combats sont concentrés autour des principales zones urbaines les villes et de voies de communications spécifiques les routes Les petites villes ou le reste des campagnes ne sont véritablement contrôlés par personne Typiquement lorsque les forces gouvernementales prennent le village A les forces de Daesh vont à B et lorsque le gouvernement prend B Daesh retourne à A Les forces gouvernementales sont déjà à la limite de leurs capacités et sont à peine capables d organiser une offensive sans devoir déplacer leurs forces affectées à la défense de villes importantes C est aussi pourquoi la contre offensive syrienne a été si lente un manque criant d effectifs En outre depuis les véritables centres de combat autour des zones urbaines et des axes de communications essentiels l utilisation même de pourcentages de territoire n a aucun sens pour mesurer le succès ou l échec de ces opérations Prenez l exemple d Alep si quand les Syriens libère ro nt totalement la cité de Daech ce qui serait un succès majeur le changement dans le pourcentage du territoire contrôlé sera absolument insignifiant Pourtant ce serait un succès essentiel pour les forces gouvernementales Rien de

    Original URL path: http://fr.ossin.org/reportages-du-monde/pays-du-moyen-orient-et-golfe/161-syrie/1524-semaine-13-de-l-intervention-russe-en-syrie-dissiper-les-mensonges?tmpl=component&print=1&layout=default&page= (2016-02-01)
    Open archived version from archive

  • Observatoire Internationale
    Envoyer ce lien par e mail à un ami Fermer la fenêtre Destinataire Expéditeur Votre adresse e mail Sujet Expédier Annuler

    Original URL path: http://fr.ossin.org/component/mailto/?tmpl=component&template=lakesider&link=0fa1c0a36a8e461ae021e673b704ce46407f9ff5 (2016-02-01)
    Open archived version from archive

  • De militaires à militaires - sur le partage du renseignement étasunien dans la guerre en Syrie
    par des extrémistes les armes payées par la CIA ont continué d affluer ce qui constituait un problème permanent pour l armée d Assad Le stock d armes de Kadhafi avait créé un bazar international d armes même si les prix étaient élevés Il n y avait pas moyen d arrêter des livraisons d armes qui avaient été autorisées par le président a dit le conseiller Il fallait faire travailler les méninges La CIA fut contactée par un représentant de l Etat major avec une suggestion Il y avait des armes beaucoup moins coûteuses disponibles dans les arsenaux turcs qui pouvaient être expédiés aux rebelles syriens en quelques jours et sans transport par bateau Il n y avait pas que la CIA qui y trouvait un avantage Nous avons travaillé avec des Turcs de confiance qui n étaient pas fidèles à Erdogan a dit le conseiller et nous les avons amenés à envoyer aux djihadistes en Syrie toutes les armes obsolètes de l arsenal y compris des fusils M1 qu on n avait pas vus depuis la guerre de Corée et beaucoup d armes soviétiques C était un message qu Assad pouvait comprendre Nous avons le pouvoir d entraver une politique décidée par le Président La transmission des renseignements américains à l armée syrienne et la dégradation de la qualité des armes fournies aux rebelles sont arrivées à un moment critique L armée syrienne avait subie de lourdes pertes au cours du printemps 2013 dans la lutte contre Jabhat al Nusra et d autres groupes extrémistes lorsqu elle a perdu la capitale de la province de Raqqa Des raids sporadiques de l armée et des forces aériennes syriennes se sont poursuivies dans la région pendant quelques mois avec peu de succès jusqu à ce qu il fut décidé de se retirer de Raqqa et d autres régions peu peuplées et difficiles à défendre dans le nord et l ouest du pays et de se concentrer plutôt sur la consolidation de l emprise du gouvernement sur Damas et les zones fortement peuplées reliant la capitale à Lattaquié dans le nord est Mais alors que l armée gagnait en force avec le soutien de l Etat major interarmées l Arabie Saoudite le Qatar et la Turquie ont intensifié leur financement et armement de Jabhat al Nusra et de l Etat islamique qui à la fin de 2013 avaient remporté des victoires énormes des deux côtés de la frontière en la Syrie et l Iraq Les rebelles non fondamentalistes qui restaient se sont retrouvés à mener des batailles rangées et à les perdre contre les extrémistes En Janvier 2014 l EI prit le contrôle total de Raqqa et des zones tribales à l entour contrôlés alors par al Nusra et a établi la ville comme sa base Assad contrôlait toujours 80 pour cent de la population syrienne mais il avait perdu une grande quantité du territoire Les efforts de la CIA pour former les forces rebelles modérés étaient également en train d échouer lamentablement Le camp d entraînement de la CIA était situé en Jordanie et était contrôlé par un groupe tribal syrien selon le conseiller On soupçonnait que certains de ceux qui s étaient enrôlés pour la formation étaient en fait des soldats de l armée syrienne sans leurs uniformes On avait déjà connu cela au plus fort de la guerre en Irak lorsque des centaines de membres des milices chiites se sont présentés aux camps d entraînement des Etats Unis pour recevoir de nouveaux uniformes des armes et une formation de quelques jours puis ont disparu dans le désert Un programme de formation distinct mis en place par le Pentagone en Turquie n a pas fait mieux Le Pentagone a reconnu en Septembre que seulement quatre ou cinq de ses recrues combattaient encore l Etat islamique quelques jours plus tard 70 ont fait défection et rejoint Jabhat al Nusra immédiatement après avoir traversé la frontière vers la Syrie En Janvier 2014 se désespérant devant l absence de progrès John Brennan le directeur de la CIA a convoqué les chefs de renseignement étasuniens et arabes sunnites de tout le Moyen Orient à une réunion secrète à Washington dans le but de persuader l Arabie saoudite de cesser de soutenir les extrémistes en Syrie Les Saoudiens nous ont dit qu ils séraient heureux de nous entendre a dit le conseiller alors tout le monde est venu à Washington pour entendre Brennan leur dire qu ils devaient s allier aux soi disant modérés Son message était que si tout le monde dans la région cessait de soutenir al Nusra et l EI leurs munitions et armes s épuiseraient et les modérés prendraient le dessus Les Saoudiens ont ignoré le message de Brennan a dit le conseiller et ils sont rentrés à la maison et ont accru leurs efforts en faveur des extrémistes et nous ont demandé plus de soutien technique Et nous avons répondu OK et le résultat fut que nous nous sommes retrouvés en train de renforcer les extrémistes Mais les Saoudiens étaient loin d être le seul problème les services de renseignement des Etats Unis avaient accumulé et intercepté des informations démontrant que le gouvernement Erdoğan soutenait Jabhat al Nusra depuis des années et était en train de faire la même chose pour l Etat islamique Nous pouvons gérer les Saoudiens a dit le conseiller Nous pouvons gérer les Frères musulmans Vous pouvez prétendre que tout l équilibre au Moyen Orient est basé sur une forme de destruction mutuelle assurée entre Israël et le reste du Moyen Orient et la Turquie peut perturber cet équilibre ce qui est le rêve d Erdoğan Nous lui avons dit que nous voulions qu il arrête le flux de djihadistes étrangers qui se déversait en Turquie Mais il a des rêves de grandeur la restauration de l Empire ottoman et ne savait pas à quel point il pouvait être couronné de succès Une des constantes dans les affaires des États Unis depuis la chute de l Union soviétique a été une relation de militaires à militaires avec la Russie Après 1991 les Etats Unis ont dépensé des milliards de dollars pour aider la Russie à sécuriser son complexe d armes nucléaires incluant une opération conjointe hautement secrète pour éliminer l uranium de qualité des dépôts de stockage non sécurisés au Kazakhstan Des programmes conjoints visant à surveiller la sécurité des matières de qualité militaire se sont poursuivies pendant 20 ans Pendant la guerre menée par les Etats Unis en Afghanistan la Russie a accordé des droits de survol pour les avions de transport étasuniens ainsi que l accès pour la circulation des armes des munitions de la nourriture et de l eau quotidiens nécessaires à la machine de guerre étasunienne L armée russe a fourni des renseignements sur les allées et venues d Oussama ben Laden et a aidé les Etats Unis à négocier le droit d utiliser une base aérienne au Kirghizistan Les Chefs d Etat major ont été en communication avec leurs homologues russes pendant toute la guerre en Syrie et les liens entre les deux armées s établissent d abord au sommet Au mois d Août quelques semaines avant sa retraite en tant que Chef d Etat major Dempsey a effectué une visite d adieu au siège des Forces de défense irlandaises à Dublin et a déclaré à son auditoire qu il avait pris soin en cours de son mandat de rester en contact avec le chef de l Etat major russe le général Valery Gerasimov Je lui ai même suggéré que nous ne terminions pas nos carrières comme nous les avions commencées a déclaré Dempsey l un était commandant de chars en Allemagne de l Ouest et l autre à l Est Lorsqu il s agit de l État islamique la Russie et les Etats Unis ont beaucoup à s offrir Beaucoup de cadres et militants de l EI ont combattu pendant dix ans contre la Russie dans les deux guerres de Tchétchénie qui ont commencé en 1994 et le gouvernement Poutine a beaucoup investi dans la lutte contre le terrorisme islamiste La Russie connaît la direction de l EI a dit le conseiller et a un aperçu de ses techniques opérationnelles et a beaucoup de renseignements à partager En retour dit il nous avons d excellents formateurs avec des années d expérience dans la formation de combattants étrangers une expérience que la Russie n a pas Le conseiller a refusé de discuter un avantage que les services de renseignement des Etats Unis sont soupçonnés d avoir la capacité d obtenir des données sur des cibles souvent par le versement d énormes sommes d argent à certaines sources au sein des milices rebelles Un ancien conseiller de la Maison Blanche sur les affaires russes m a dit que avant le 11 septembre Poutine avait pour habitude de nous dire Nous avons les mêmes cauchemars mais à des endroits différents Il faisait allusion à ses problèmes avec le califat en Tchétchénie et nos premiers problèmes avec al Qaida A présent après l attentat contre l avion civil russe au dessus du le Sinaï et les massacres à Paris et ailleurs il est difficile d éviter la conclusion que nous avons en réalité les mêmes cauchemars aux mêmes endroits Pourtant l administration Obama continue de condamner la Russie pour son soutien à Assad Un diplomate de haut rang à la retraite qui a servi à l ambassade des Etats Unis à Moscou a exprimé sa sympathie pour le dilemme d Obama en tant que leader de la coalition occidentale opposée à l agression de la Russie contre l Ukraine l Ukraine est un problème grave et Obama le gère fermement avec les sanctions nécessaires Mais notre politique vis à vis de la Syrie n est pas assez souvent ciblée Il ne s agit pas de nous en Syrie Il s agit de faire en sorte que Bachar ne perde pas La réalité est que Poutine ne veut pas voir le chaos en Syrie s étendre à la Jordanie ou au Liban comme cela s est produit pour l Irak et il ne veut pas voir la Syrie tomber entre les mains de l EI La chose la plus contre productive qu Obama a faite et cela a fait beaucoup du mal à nos efforts pour mettre fin aux combats a été de dire le départ d Assad est une prémisse à toute négociation Il a également fait écho à une opinion partagée par certains au Pentagone lorsqu il a fait allusion à un autre facteur derrière la décision russe du 30 septembre de lancer des frappes aériennes pour appuyer l armée syrienne le désir de Poutine d empêcher qu Assad connaisse le même sort que Kadhafi On dit que Poutine a regardé à trois reprises une vidéo de la mise à mort sauvage de Kadhafi une vidéo qui montre Kadhafi être sodomisé avec une baïonnette Le conseiller m a également dit qu un rapport du renseignement américain conclut que Poutine avait été consterné par le sort de Kadhafi Poutine se rend responsable d avoir abandonné Kadhafi de n avoir pas joué un rôle plus important dans les coulisses à l ONU lorsque la coalition occidentale a fait du lobbying pour être autorisée à lancer les frappes aériennes qui ont détruit le régime Poutine croit que s il ne s engage pas Bachar subira le même sort mutilé Et il assisterait à la destruction de ses alliés en Syrie Dans un discours prononcé le 22 Novembre Obama a déclaré que les cibles principales des frappes aériennes russes ont été l opposition modérée C est un discours duquel l administration ainsi que la plupart des médias étasuniens traditionnels s écartent rarement Les Russes affirment avec force qu ils ciblent tous les groupes rebelles qui menacent la stabilité de la Syrie y compris l Etat islamique Le conseiller du Kremlin sur le Moyen Orient a expliqué dans une interview que la première vague de frappes aériennes russes visait à renforcer la sécurité autour d une base aérienne russe à Lattaquié un bastion alaouite L objectif stratégique a t il dit était d établir un couloir libéré de Damas à Lattaquié et la base navale russe à Tartous et ensuite de diriger les bombardements progressivement vers le sud et l est avec une plus grande concentration des missions de bombardement au dessus des zones tenues par l EI Des frappes russes sur des cibles de l EI à Raqqa et les environs ont été signalées dès le début d Octobre en Novembre il y eut de nouvelles frappes sur les positions de l EI près de la ville historique de Palmyre et dans la province d Idlib un bastion âprement disputé à la frontière turque Les incursions russes dans l espace aérien turc ont commencé peu de temps après que Poutine eut autorisé les bombardements et la force aérienne russe a déployée des systèmes de brouillage électronique qui interféraient avec les radars turcs Le message envoyé à l armée de l air turque a déclaré le conseiller était Nous allons faire voler nos avions de combat là où nous voulons et quand nous le voulons et brouiller vos radars Ne déconnez pas avec nous Poutine a fait savoir aux Turcs ce à quoi ils avaient affaire L agression de la Russie a conduit à des plaintes turques et des dénégations russes provoquant des patrouilles de frontière plus agressives par l armée de l air turque Il n y eut aucun incident notable jusqu au 24 Novembre lorsque deux chasseurs F 16 turcs apparemment agissant en vertu de règles d engagement plus agressifs ont abattu un avion russe Su 24M qui avaient traversé l espace aérien turc pendant 17 secondes au plus Dans les jours qui ont suivi Obama a exprimé son soutien à Erdoğan et après leur rencontre privé du 1er Décembre il a dit lors d une conférence de presse que son administration était très attachée à la sécurité et souveraineté de la Turquie Il a dit que tant que la Russie était l alliée d Assad beaucoup de moyens russes vont toujours cibler des groupes de l opposition que nous soutenons Je ne pense donc pas que nous devrions avoir l illusion qu en quelque sorte la Russie ne frapperait que des cibles de l EI Ce n est pas le cas Cela n a jamais été le cas Et cela ne sera pas le cas dans les semaines qui viennent Le conseiller du Kremlin pour le Moyen Orient à l instar des chefs d Etat major et la DIA rejettent les modérés qui ont le soutien d Obama et les voit comme des groupes islamistes extrémistes qui se battent aux côtés de Jabhat al Nusra et l EI Inutile de jouer sur les mots et de distinguer les terroristes modérés et non modérés a déclaré M Poutine lors d un discours prononcé le 22 Octobre Les généraux étasuniens les considèrent comme des milices épuisées qui ont été forcés de s accommoder de Jabhat al Nusra pour une question de survie À la fin de 2014 Jürgen Todenhöfer un journaliste allemand autorisé à passer dix jours à visiter le territoire contrôlé par l EI en Irak et en Syrie a déclaré à CNN que la direction de l EI rigole à propos de l Armée Libre Syrienne Ils ne les prennent pas au sérieux Ils disent Les meilleures vendeurs d armes dont nous disposons sont ceux de l ASL S ils obtiennent une bonne arme ils nous la vendent Ils ne les prennent pas au sérieux Ils prennent Assad au sérieux Ils prennent au sérieux bien sûr les bombes Mais ils n ont peur de rien et l ASL ne compte pas La campagne de bombardement de Poutine a provoqué une série d articles anti Russes dans la presse des Etats Unis Le 25 Octobre le New York Times a rapporté citant des responsables de l administration Obama que les sous marins russes et les navires d espionnage étaient agressifs près des câbles sous marins qui transportent une bonne partie du trafic Internet dans le monde bien que comme l article l a ensuite reconnu il n y avait pas encore de preuves d une quelconque tentative russe d interférer avec ce trafic Dix jours plus tôt le Times a publié un résumé des intrusions russes dans ses anciennes républiques satellites soviétiques et décrit le bombardement russe en Syrie comme étant à certains égards un retour aux ambitieux mouvements militaires du passé soviétique L article n a pas mentionné que l administration Assad avait invité la Russie à intervenir ni que les bombardements étasuniens à l intérieur de la Syrie qui se déroulaient depuis Septembre dernier l étaient sans l accord de la Syrie Un éditorial du mois d octobre dans le même journal de Michael McFaul l ambassadeur d Obama en Russie entre 2012 et 2014 a déclaré que la campagne aérienne de Russie attaquait tout le monde sauf l Etat islamique Les articles anti Russes n ont pas diminué après l attentat revendiqué par l Etat Islamique contre l avion de ligne russe Peu de gens dans le gouvernement et les médias des Etats Unis se sont demandés pourquoi l EI viserait un avion de ligne russe avec ses 224 passagers et membres d équipage si l armée de l air russe n attaquait que les modérés syriens Pendant ce temps les sanctions économiques contre la Russie sont toujours en vigueur pour ce qu un grand nombre d Américains considèrent comme des crimes de guerre de Poutine en Ukraine ainsi que les sanctions du département du Trésor des États Unis contre la Syrie et contre les Américains qui y font des affaires Le New York Times dans un article sur les sanctions publié fin novembre a relancé une vieille et affirmation sans fondement selon laquelle les actions du Trésor soulignent un argument que l administration avance de plus en plus à propos de M

    Original URL path: http://fr.ossin.org/reportages-du-monde/pays-du-moyen-orient-et-golfe/161-syrie/1523-de-militaires-a-militaires-sur-le-partage-du-renseignement-etasunien-dans-la-guerre-en-syrie?tmpl=component&print=1&layout=default&page= (2016-02-01)
    Open archived version from archive

  • Observatoire Internationale
    Envoyer ce lien par e mail à un ami Fermer la fenêtre Destinataire Expéditeur Votre adresse e mail Sujet Expédier Annuler

    Original URL path: http://fr.ossin.org/component/mailto/?tmpl=component&template=lakesider&link=83e6648fb0605f340603dcd42faee47a1d656760 (2016-02-01)
    Open archived version from archive