archive-org.com » ORG » P » PAJ-PHOTOGRAPHE-AUTEUR-JOURNALISTE.ORG

Total: 229

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".
  • LA RÉPONSE DE PAJ AU SNJ | PAJ
    lieu entre l intersyndicale et la DGMIC pendant plus d un an Une réunion entre tous les acteurs s est tenue le 29 septembre dernier réunion au cours de laquelle l intersyndicale SNJ a fait part de son contre projet de barème de pige minimum à la DGMIC et aux éditeurs de presse Ces derniers ont eu évidemment beau jeu de dire qu ils découvraient en séance ce contre projet et y répondraient en temps voulu Nous en sommes là et donc bel et bien sous la menace d un décret fixant le barème de pige minimum que PAJ dénonce comme toute la profession La stratégie de l intersyndicale SNJ qui consiste à faire cavalier seul en boycottant la signature du Code de bonnes pratiques lequel a le mérite d instaurer le seul canal de négociation permanente avec les éditeurs de presse sans avoir besoin d obtenir l accord d un quelconque ministère vient donc d essuyer un échec qui rejaillit sur toute la profession Il est temps pour le SNJ de sortir de la logique salariés patronat en ce qui concerne les photographes Elle n a jamais pu ni su empêcher que le paiement des commandes photographiques en droit d auteur pour les pigistes immensément majoritaires s intensifie année après année en flagrante violation d une loi Cressard existant pourtant depuis 41 ans Après 41 années écoulées pour un tel résultat oser dire qu au bout d un an d existence le Code de bonnes pratiques et son Comité de suivi n ont servi absolument à rien est pathétique Ce qui serait courageux serait que le SNJ reconnaisse l échec de sa stratégie et sa responsabilité dans la situation actuelle Nous convions donc sans rancune l intersyndicale SNJ à rejoindre le Comité de suivi du Code de bonnes pratiques à unir ses forces à celles des syndicats d agence de presse SAPHIR FNAPPI des agences d illustration SNAPIG et de PAJ cette dernière n étant pas la seule organisation de la profession à avoir signé le Code comme l affirme faussement le SNJ D y amener l UPP organisme auprès duquel il est influent afin que tous ensemble nous puissions faire poids face aux éditeurs de presse et à un État qui peine manifestement à faire respecter les lois de la République Thierry Secretan Photographe président de PAJ Article précédent LE SYNDICAT NATIONAL DES JOURNALISTES SNJ SOUHAITE EXERCER UN DROIT DE RÉPONSE À PAJ Article suivant MALTESE Nadine 5 comments de Noirmont Patrick dit 4 nov 2015 Répondre Top Tout à fait d accord avec l analyse de Thierry FOUGERY dit 4 nov 2015 Répondre Monsieur SECRETAN semble vouloir avoir raison à tout prix et se pose en donneur de leçon Dans le communiqué de PAJ intitulé LA SITUATION DES PHOTOGRAPHES ET DES AGENCES S AGGRAVE je n ai pas cité d accord concernant le consternant barème de pige minimum évoqué se défend il en réponse au droit de réponse du SNJ Certes non il a simplement écrit l

    Original URL path: http://www.paj-photographe-auteur-journaliste.org/actualites/la-reponse-de-paj-au-snj?replytocom=26940 (2016-05-01)
    Open archived version from archive


  • LA RÉPONSE DE PAJ AU SNJ | PAJ
    lieu entre l intersyndicale et la DGMIC pendant plus d un an Une réunion entre tous les acteurs s est tenue le 29 septembre dernier réunion au cours de laquelle l intersyndicale SNJ a fait part de son contre projet de barème de pige minimum à la DGMIC et aux éditeurs de presse Ces derniers ont eu évidemment beau jeu de dire qu ils découvraient en séance ce contre projet et y répondraient en temps voulu Nous en sommes là et donc bel et bien sous la menace d un décret fixant le barème de pige minimum que PAJ dénonce comme toute la profession La stratégie de l intersyndicale SNJ qui consiste à faire cavalier seul en boycottant la signature du Code de bonnes pratiques lequel a le mérite d instaurer le seul canal de négociation permanente avec les éditeurs de presse sans avoir besoin d obtenir l accord d un quelconque ministère vient donc d essuyer un échec qui rejaillit sur toute la profession Il est temps pour le SNJ de sortir de la logique salariés patronat en ce qui concerne les photographes Elle n a jamais pu ni su empêcher que le paiement des commandes photographiques en droit d auteur pour les pigistes immensément majoritaires s intensifie année après année en flagrante violation d une loi Cressard existant pourtant depuis 41 ans Après 41 années écoulées pour un tel résultat oser dire qu au bout d un an d existence le Code de bonnes pratiques et son Comité de suivi n ont servi absolument à rien est pathétique Ce qui serait courageux serait que le SNJ reconnaisse l échec de sa stratégie et sa responsabilité dans la situation actuelle Nous convions donc sans rancune l intersyndicale SNJ à rejoindre le Comité de suivi du Code de bonnes pratiques à unir ses forces à celles des syndicats d agence de presse SAPHIR FNAPPI des agences d illustration SNAPIG et de PAJ cette dernière n étant pas la seule organisation de la profession à avoir signé le Code comme l affirme faussement le SNJ D y amener l UPP organisme auprès duquel il est influent afin que tous ensemble nous puissions faire poids face aux éditeurs de presse et à un État qui peine manifestement à faire respecter les lois de la République Thierry Secretan Photographe président de PAJ Article précédent LE SYNDICAT NATIONAL DES JOURNALISTES SNJ SOUHAITE EXERCER UN DROIT DE RÉPONSE À PAJ Article suivant MALTESE Nadine 5 comments de Noirmont Patrick dit 4 nov 2015 Répondre Top Tout à fait d accord avec l analyse de Thierry FOUGERY dit 4 nov 2015 Répondre Monsieur SECRETAN semble vouloir avoir raison à tout prix et se pose en donneur de leçon Dans le communiqué de PAJ intitulé LA SITUATION DES PHOTOGRAPHES ET DES AGENCES S AGGRAVE je n ai pas cité d accord concernant le consternant barème de pige minimum évoqué se défend il en réponse au droit de réponse du SNJ Certes non il a simplement écrit l

    Original URL path: http://www.paj-photographe-auteur-journaliste.org/actualites/la-reponse-de-paj-au-snj?replytocom=26943 (2016-05-01)
    Open archived version from archive

  • LA RÉPONSE DE PAJ AU SNJ | PAJ
    lieu entre l intersyndicale et la DGMIC pendant plus d un an Une réunion entre tous les acteurs s est tenue le 29 septembre dernier réunion au cours de laquelle l intersyndicale SNJ a fait part de son contre projet de barème de pige minimum à la DGMIC et aux éditeurs de presse Ces derniers ont eu évidemment beau jeu de dire qu ils découvraient en séance ce contre projet et y répondraient en temps voulu Nous en sommes là et donc bel et bien sous la menace d un décret fixant le barème de pige minimum que PAJ dénonce comme toute la profession La stratégie de l intersyndicale SNJ qui consiste à faire cavalier seul en boycottant la signature du Code de bonnes pratiques lequel a le mérite d instaurer le seul canal de négociation permanente avec les éditeurs de presse sans avoir besoin d obtenir l accord d un quelconque ministère vient donc d essuyer un échec qui rejaillit sur toute la profession Il est temps pour le SNJ de sortir de la logique salariés patronat en ce qui concerne les photographes Elle n a jamais pu ni su empêcher que le paiement des commandes photographiques en droit d auteur pour les pigistes immensément majoritaires s intensifie année après année en flagrante violation d une loi Cressard existant pourtant depuis 41 ans Après 41 années écoulées pour un tel résultat oser dire qu au bout d un an d existence le Code de bonnes pratiques et son Comité de suivi n ont servi absolument à rien est pathétique Ce qui serait courageux serait que le SNJ reconnaisse l échec de sa stratégie et sa responsabilité dans la situation actuelle Nous convions donc sans rancune l intersyndicale SNJ à rejoindre le Comité de suivi du Code de bonnes pratiques à unir ses forces à celles des syndicats d agence de presse SAPHIR FNAPPI des agences d illustration SNAPIG et de PAJ cette dernière n étant pas la seule organisation de la profession à avoir signé le Code comme l affirme faussement le SNJ D y amener l UPP organisme auprès duquel il est influent afin que tous ensemble nous puissions faire poids face aux éditeurs de presse et à un État qui peine manifestement à faire respecter les lois de la République Thierry Secretan Photographe président de PAJ Article précédent LE SYNDICAT NATIONAL DES JOURNALISTES SNJ SOUHAITE EXERCER UN DROIT DE RÉPONSE À PAJ Article suivant MALTESE Nadine 5 comments de Noirmont Patrick dit 4 nov 2015 Répondre Top Tout à fait d accord avec l analyse de Thierry FOUGERY dit 4 nov 2015 Répondre Monsieur SECRETAN semble vouloir avoir raison à tout prix et se pose en donneur de leçon Dans le communiqué de PAJ intitulé LA SITUATION DES PHOTOGRAPHES ET DES AGENCES S AGGRAVE je n ai pas cité d accord concernant le consternant barème de pige minimum évoqué se défend il en réponse au droit de réponse du SNJ Certes non il a simplement écrit l

    Original URL path: http://www.paj-photographe-auteur-journaliste.org/actualites/la-reponse-de-paj-au-snj?replytocom=26941 (2016-05-01)
    Open archived version from archive

  • LA RÉPONSE DE PAJ AU SNJ | PAJ
    lieu entre l intersyndicale et la DGMIC pendant plus d un an Une réunion entre tous les acteurs s est tenue le 29 septembre dernier réunion au cours de laquelle l intersyndicale SNJ a fait part de son contre projet de barème de pige minimum à la DGMIC et aux éditeurs de presse Ces derniers ont eu évidemment beau jeu de dire qu ils découvraient en séance ce contre projet et y répondraient en temps voulu Nous en sommes là et donc bel et bien sous la menace d un décret fixant le barème de pige minimum que PAJ dénonce comme toute la profession La stratégie de l intersyndicale SNJ qui consiste à faire cavalier seul en boycottant la signature du Code de bonnes pratiques lequel a le mérite d instaurer le seul canal de négociation permanente avec les éditeurs de presse sans avoir besoin d obtenir l accord d un quelconque ministère vient donc d essuyer un échec qui rejaillit sur toute la profession Il est temps pour le SNJ de sortir de la logique salariés patronat en ce qui concerne les photographes Elle n a jamais pu ni su empêcher que le paiement des commandes photographiques en droit d auteur pour les pigistes immensément majoritaires s intensifie année après année en flagrante violation d une loi Cressard existant pourtant depuis 41 ans Après 41 années écoulées pour un tel résultat oser dire qu au bout d un an d existence le Code de bonnes pratiques et son Comité de suivi n ont servi absolument à rien est pathétique Ce qui serait courageux serait que le SNJ reconnaisse l échec de sa stratégie et sa responsabilité dans la situation actuelle Nous convions donc sans rancune l intersyndicale SNJ à rejoindre le Comité de suivi du Code de bonnes pratiques à unir ses forces à celles des syndicats d agence de presse SAPHIR FNAPPI des agences d illustration SNAPIG et de PAJ cette dernière n étant pas la seule organisation de la profession à avoir signé le Code comme l affirme faussement le SNJ D y amener l UPP organisme auprès duquel il est influent afin que tous ensemble nous puissions faire poids face aux éditeurs de presse et à un État qui peine manifestement à faire respecter les lois de la République Thierry Secretan Photographe président de PAJ Article précédent LE SYNDICAT NATIONAL DES JOURNALISTES SNJ SOUHAITE EXERCER UN DROIT DE RÉPONSE À PAJ Article suivant MALTESE Nadine 5 comments de Noirmont Patrick dit 4 nov 2015 Répondre Top Tout à fait d accord avec l analyse de Thierry FOUGERY dit 4 nov 2015 Répondre Monsieur SECRETAN semble vouloir avoir raison à tout prix et se pose en donneur de leçon Dans le communiqué de PAJ intitulé LA SITUATION DES PHOTOGRAPHES ET DES AGENCES S AGGRAVE je n ai pas cité d accord concernant le consternant barème de pige minimum évoqué se défend il en réponse au droit de réponse du SNJ Certes non il a simplement écrit l

    Original URL path: http://www.paj-photographe-auteur-journaliste.org/actualites/la-reponse-de-paj-au-snj?replytocom=26942 (2016-05-01)
    Open archived version from archive

  • PAJ › Se connecter
    PAJ Identifiant Mot de passe Se souvenir de moi Retour sur PAJ

    Original URL path: http://www.paj-photographe-auteur-journaliste.org/wp-login.php?redirect_to=http%3A%2F%2Fwww.paj-photographe-auteur-journaliste.org%2Factualites%2Fla-reponse-de-paj-au-snj (2016-05-01)
    Open archived version from archive

  • PAJ › Se connecter
    PAJ Identifiant Mot de passe Se souvenir de moi Retour sur PAJ

    Original URL path: http://www.paj-photographe-auteur-journaliste.org/wp-login.php?redirect_to=http%3A%2F%2Fwww.paj-photographe-auteur-journaliste.org%2Factualites%2Fle-syndicat-national-des-journalistes-snj-souhaite-exercer-un-droit-de-reponse-a-paj (2016-05-01)
    Open archived version from archive

  • LA SITUATION DES AGENCES ET DES PHOTOGRAPHES S’AGGRAVE | PAJ
    culturelles continue d octroyer généreusement ses aides aux éditeurs de presse qui pourquoi se gêner bafouent les lois impunément d abord la loi Cressard en payant nombre de commandes en droits d auteur au lieu de piges salariées puis la loi de modernisation économique dite LME en accumulant des retards de paiement vis à vis des agences et des photographes La DGMIC qui dispose d outils permettant de diminuer les aides aux éditeurs irrespectueux des lois ne bouge pas Panique dans les agences dont plusieurs voient le dépôt de bilan s approcher à grands pas Pourquoi les deux syndicats d agences ne poursuivent ils pas en justice les groupes de presse fautifs D après l un de ces syndicalistes ce serait risquer de perdre la clientèle de certains titres Quant à l AFP qui pourrait suspendre son fil elle ne le fait pas Pourquoi Mystère Malgré cette situation catastrophique le directeur de Visa déclare notamment sur la radio WGR qu il sent un frémissement Celui du dernier soupir Le très documenté rapport Ithaque intitulé Le métier de photographe paru au mois de juin révèle qu en dépit de l augmentation de la population de photographes le nombre de cartes de presse chez ces derniers a chuté de 40 en sept ans En effet de quoi frémir Thierry Secretan Photographe président de PAJ Article précédent GALLERNE Marynn Article suivant DUPUY William 7 comments Jean Pierre NGUYEN VAN HAI BARBIER dit 20 oct 2015 Répondre Que faut il en penser moins nous sommes payés plus nos chances de perdre notre carte de presse pour ceux qui la possède encore est grande Et peu importe le travail réalisé la Une d un quotidien qui tire à 600 000 exemplaires ne vaut même pas le prix d un mois d abonnement de Pass Navigo une demi page vous n allez plus à Paris etc etc Que valons nous face aux structures qui n ont aucune considération pour les journalistes et les photographes De plus le gouvernement ne peut pas nous défendre quad il cautionne en accréditant tous les jours des pseudos agences de photos qui ne payent pas de charges pas d impôts et tant pis pour les indépendants La passion l emporte à chaque fois que nous prenons nos boitiers Ensuite nous regardons nos photos paraitre et nous disparaitre doucement parce que nous ne valons plus rien Thierry SECRETAN dit 27 oct 2015 Répondre Nous regardons nos photos paraître et nous disparaître Beau sens de la formule qui dit tout En effet Mais nous ne devons pas désespérer car nous valons quelque chose Nous sommes soumis aux mêmes pressions que les métallurgistes en leur temps Une solution que j espère être en mesure d exposer bientôt semble se préciser Et puis l infâme barème de pige minimum projeté n est PAS encore décrété PAJ s emploie avec d autres afin qu il ne le soit pas A LUTTA CONTINUA Joe dit 21 oct 2015 Répondre Les photographes qui utilisent Twitter peuvent ajouter à

    Original URL path: http://www.paj-photographe-auteur-journaliste.org/actualites/la-situation-des-agences-et-des-photographes-saggrave?replytocom=26190 (2016-05-01)
    Open archived version from archive

  • LA SITUATION DES AGENCES ET DES PHOTOGRAPHES S’AGGRAVE | PAJ
    culturelles continue d octroyer généreusement ses aides aux éditeurs de presse qui pourquoi se gêner bafouent les lois impunément d abord la loi Cressard en payant nombre de commandes en droits d auteur au lieu de piges salariées puis la loi de modernisation économique dite LME en accumulant des retards de paiement vis à vis des agences et des photographes La DGMIC qui dispose d outils permettant de diminuer les aides aux éditeurs irrespectueux des lois ne bouge pas Panique dans les agences dont plusieurs voient le dépôt de bilan s approcher à grands pas Pourquoi les deux syndicats d agences ne poursuivent ils pas en justice les groupes de presse fautifs D après l un de ces syndicalistes ce serait risquer de perdre la clientèle de certains titres Quant à l AFP qui pourrait suspendre son fil elle ne le fait pas Pourquoi Mystère Malgré cette situation catastrophique le directeur de Visa déclare notamment sur la radio WGR qu il sent un frémissement Celui du dernier soupir Le très documenté rapport Ithaque intitulé Le métier de photographe paru au mois de juin révèle qu en dépit de l augmentation de la population de photographes le nombre de cartes de presse chez ces derniers a chuté de 40 en sept ans En effet de quoi frémir Thierry Secretan Photographe président de PAJ Article précédent GALLERNE Marynn Article suivant DUPUY William 7 comments Jean Pierre NGUYEN VAN HAI BARBIER dit 20 oct 2015 Répondre Que faut il en penser moins nous sommes payés plus nos chances de perdre notre carte de presse pour ceux qui la possède encore est grande Et peu importe le travail réalisé la Une d un quotidien qui tire à 600 000 exemplaires ne vaut même pas le prix d un mois d abonnement de Pass Navigo une demi page vous n allez plus à Paris etc etc Que valons nous face aux structures qui n ont aucune considération pour les journalistes et les photographes De plus le gouvernement ne peut pas nous défendre quad il cautionne en accréditant tous les jours des pseudos agences de photos qui ne payent pas de charges pas d impôts et tant pis pour les indépendants La passion l emporte à chaque fois que nous prenons nos boitiers Ensuite nous regardons nos photos paraitre et nous disparaitre doucement parce que nous ne valons plus rien Thierry SECRETAN dit 27 oct 2015 Répondre Nous regardons nos photos paraître et nous disparaître Beau sens de la formule qui dit tout En effet Mais nous ne devons pas désespérer car nous valons quelque chose Nous sommes soumis aux mêmes pressions que les métallurgistes en leur temps Une solution que j espère être en mesure d exposer bientôt semble se préciser Et puis l infâme barème de pige minimum projeté n est PAS encore décrété PAJ s emploie avec d autres afin qu il ne le soit pas A LUTTA CONTINUA Joe dit 21 oct 2015 Répondre Les photographes qui utilisent Twitter peuvent ajouter à

    Original URL path: http://www.paj-photographe-auteur-journaliste.org/actualites/la-situation-des-agences-et-des-photographes-saggrave?replytocom=26559 (2016-05-01)
    Open archived version from archive



  •