archive-org.com » ORG » R » RENAUD-CAMUS.ORG

Total: 368

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".
  • Société des lecteurs de Renaud Camus
    Nouveautés Éditorial Société des lecteurs Sociétaires Imprimer RSS Documents Diffusé par France Culture Date 25 06 2008 à propos de La grande déculturation Titre Autour du livre La grande déculturation de Renaud Camus Émission Du Grain à moudre Présentée par Julie Clarini et Brice Couturier Invités Renaud Camus Maryvonne de Saint Pulgent conseiller d État présidente de l Opéra Comique Christophe Girard adjoint au maire de Paris pour les questions

    Original URL path: http://www.renaud-camus.org/wiki/wiki/du-grain-a-moudre-25-juin-2008 (2016-04-27)
    Open archived version from archive

  • Société des lecteurs de Renaud Camus
    médium livres tous Biographie Photos Agora Liens Contacts À propos Index général Recherche Nouveautés Éditorial Société des lecteurs Sociétaires Imprimer RSS Documents Diffusé par France Culture Date 14 06 2008 à propos de La grande déculturation Titre La France à l heure du culturel Émission Répliques Présentée par Alain Finkielkraut Invités Renaud Camus et Stéphane Martin président directeur général du musée du quai Branly Durée 50 minutes Taille 46 0

    Original URL path: http://www.renaud-camus.org/wiki/wiki/la-france-a-l-heure-du-culturel (2016-04-27)
    Open archived version from archive

  • Société des lecteurs de Renaud Camus
    Angleterre Pays de Galles Ou entre les Mémoires de Winston Churchill et Orgueil et préjugés Comme toujours avec l inclassable Renaud Camus on ne sait à quel genre attribuer ces Demeures de l esprit récits impressionnistes de ses visites dans des maisons d écrivains et de personnalités britanniques la parfaite Bateman s House de Kipling Clouds Hill le minuscule cottage blanc où Lawrence d Arabie écrivait ou encore l étrange Monk s House de Virginia Woolf Dans cet élégant guide bleu moins l ennui illustré de photographies de l auteur on divague entre bibliothèques du Sussex et rhododendrons du Kent tant nos grands esprits britanniques maniaient de conserve plume et sécateur Mais le Camus on s en doute n est pas un guide touristique comme les autres Il possède ce qui fait défaut à ces derniers un point de vue Au fond une seule chose intéresse ce subtil paysagiste de la campagne d Angleterre comment habiter poétiquement le monde Aussi du Hughenden Manor de Disraeli au Woolsthorpe Manor d Isaac Newton attention pommier au premier plan Camus évoque les vues la lumière les ciels et les perspectives bref l esprit de ces demeures Enfin il est un dernier niveau de

    Original URL path: http://www.renaud-camus.org/wiki/wiki/au-vrai-chic-anglais-lexpress-05-06-2008 (2016-04-27)
    Open archived version from archive

  • Société des lecteurs de Renaud Camus
    un églogue Émission Répliques Présentée par Alain Finkielkraut Invités Renaud Camus et Marianne Alphant directrice des Revues parlées du Centre Georges Pompidou depuis 1993 Durée 52 minutes Taille 47 0 Mo Écouter l audiogramme Cf message n 16100 du forum Présentation de l émission Avec cet énorme Journal de Travers en deux volumes le désormais fameux journal de Renaud Camus repart de trente ans en arrière En effet ces pages antérieures à toute l œuvre autobiographique de Camus publiée jusqu à ce jour et même à Tricks et au Journal d un voyage en France qu elles évoquent assez étroitement couvrent avec un grand souci déçu d exhaustivité les quatre saisons d une année entière du 20 mars 1976 au 19 mars 1977 Elles n étaient pas destinées directement à la publication mais à servir de dépôt de répertoire de réserve de situations de personnages et de mots de noms de signifiants comme on disait couramment alors à la grande entreprise camusienne des Églogues et particulièrement à la série des romans intitulés Travers dont le troisième volume L Amour l Automne parait aux éditions P O L en même temps que ce journal Associations d esprit et de termes anagrammes

    Original URL path: http://www.renaud-camus.org/wiki/wiki/qu-est-ce-qu-un-eglogue (2016-04-27)
    Open archived version from archive

  • Société des lecteurs de Renaud Camus
    d archives Présenté par Antoine Perraud Durée 45 minutes Taille 41 3 Mo Écouter l audiogramme Lors de cette émission Renaud Camus a commenté plusieurs enregistrements tirés des archives de l INA dont l annonce dans toutes les langues du centenaire du festival de Bayreuth le 04 09 1976 le journal de France Inter du 23 08 1968 lors de l invasion de la Tchécoslovaquie par les troupes du pacte

    Original URL path: http://www.renaud-camus.org/wiki/wiki/jeux-d-archives-du-21-avril-2007 (2016-04-27)
    Open archived version from archive

  • Société des lecteurs de Renaud Camus
    l avant sida publié ce mois ci par Fayard Il faut donc quelques instants au visiteur pour s accoutumer à l idée que cet exhibitionniste trash et le sage châtelain de Plieux ne font qu un Aujourd hui avec sa moustache Village People poivre et sel et ses yeux bleus étincelants Renaud Camus a fini par ressembler au baron Ungern von Sternberg ce conquérant des steppes qui le fascine tant Le centre de gravité de sa vie a basculé le 7 octobre 1992 en vendant sa soupente de 45 mètres carrés dans le Marais il a pu ô miracle acheter ce château gascon en ruine jadis propriété de la famille Rochechouart et déserté depuis la Révolution Une lointaine réminiscence des Trois mousquetaires l a poussé à cette folie C est ensuite que les ennuis ont commencé sourit il Les lecteurs de son Journal le savent bien la chronique tragi comique des fuites du toit des notes de chauffage et du ballet des huissiers a élevé Plieux au rang de véritable personnage Ce n est donc pas sans une certaine émotion que l on contemple la chaudière synecdoque osons le mot après tout nous sommes ici chez un disciple de Barthes de tous ces gouffres financiers J ai l impression d être Buster Keaton enfournant des brassées de dollars dans la locomotive du Mécano de la General soupire t il En suivant le propriétaire dans les étages on découvre les lignes jansénistes de ce château gascon composé de deux immenses pièces par étage Renaud Camus les a transformées en salles d exposition où l on a pu admirer des œuvres de Soulages d Henri Michaux ou de somptueux monochromes de Thursz Un jour j ai laissé ici quarante cinq Miró sans aucune surveillance pendant un après midi entier en frissonne encore l auteur d Esthétique de la solitude Ses deux labradors Ottokar et Orage jappent à ses pieds indifférents à l art contemporain Aujourd hui ces longues salles salle des Pierres salle des Vents sont entièrement dévolues aux immenses toiles noircies à la bougie de Jean Paul Marcheschi L une d elles orne un mur de la chambre ultra monacale de Camus un lit une table de nuit constituée de deux pierres de taille superposées et comme une petite touche proustienne un radiateur à roulettes en fonte accolé à l oreiller Une porte et l on pénètre dans le somptueux bureau bibliothèque où l écrivain passe douze heures par jour rivé à sa table Le Journal est en général rédigé dans le calme du soir après la longue promenade sur les chemins creux alentour Un second bureau à l autre bout de la pièce est réservé à son ami Pierre Nous travaillons tels Bouvard et Pécuchet ironise Camus avant de poursuivre le château introduit une solennité dans l écriture et structure la journée Je pense que la beauté des formes peut rendre heureux Tout autour des livres Un département philosophie un rayon histoire Gibbon en V O quelques rangées de Pléiade

    Original URL path: http://www.renaud-camus.org/wiki/wiki/renaud-camus-gentilhomme-de-lettres (2016-04-27)
    Open archived version from archive

  • Lecteurs de Renaud Camus – Documents
    munitions nécessaires pour tenir prolonger savourer ce faux duel Je ne suis pas partant pour investir de ce côté là je m en fiche Au demeurant je ne suis pas idiot je vois bien que Camus s amuse à jouer avec le cliché comme à son habitude il se trouve seulement que cela m ennuie Dans le domaine du politiquement incorrect je ne vois qu une seule définition possible la liberté de l esprit Or quand on est dans la liberté de l esprit comme c est mon cas on se moque bien d observer le baromètre du correct incorrect On est au dessus de ça La comédie du faux vieux réac chez Camus on dirait qu elle constitue son microclimat ambiant un peu comme les astronomes nous disent de telle planète qu elle est constituée de tel ou tel gaz La litanie des lieux communs du ronchon est là déroute du vocabulaire enlaidissement urbain inculture médiatique Tout cela d une affreuse justesse indéniable ineffaçable Le pauvre Muray est allé se fracasser là dessus Camus est plus retors plus dégagé plus pervers sans aucun doute moins frontal que ne l était Muray Il note souvent que son journal lui sert de déversoir un endroit parfait pour évacuer la bile Est ce à dire qu il en existe un autre uniquement réservé au bonheur à la beauté non abîmée Et puis enfin cette étonnante obsession de Camus du reste avouée comme telle pour le dégradé ce qu on pourrait appeler la mauvaise nature de la démocratie sa vulgarité c était tout le thème du merveilleux livre de Mona Ozouf sur Henry James la Muse démocratique On respire ici l air du ressentiment à ceci près que Camus contrairement à d autres a le ressentiment joyeux Un joyeux pervers du ressentiment Quand je pense à X la pauvre qui me disait à propos de la fameuse affaire Camus Comme il a dû souffrir Je répondais Comme il a dû jubiler Délectable jouissance de l opprobre Un jeu risqué beaucoup de candidats très peu d élus Cela étant je me suis réellement bien amusé à la lecture de ce Journal 2003 titré Rannoch Moor nom que l on donne à un certain endroit de l Écosse où l auteur s est rendu Et je serais à mon tour de mauvaise foi si je ne reconnaissais pas à l auteur un réel don de lecture ainsi qu en témoignent les pages qu il consacre au Leviathan de Hobbes lu en anglais s il vous plaît au Tristram Shandy de Sterne à la Démocratie en Amérique de Tocqueville Je note par exemple ce beau passage commentaire à un développement jugé contradictoire par Camus sur le précepte hobbesien de l égalité des hommes dans l état de nature Je cite Je n en suis pas autrement étonné personnellement je n ai jamais rencontré un édifice philosophique qui m ait paru inébranlable Je ne crois pas qu il en existe Il en est seulement qui ont meilleure

    Original URL path: http://www.renaud-camus.org/articles/lire.php?article=132 (2016-04-27)
    Open archived version from archive

  • Lecteurs de Renaud Camus – Documents
    ressemble à celui qui les enveloppait avant l indignité spectaculaire dont il fut le sujet On cogne on essaie de tuer un peu et puis on oublie il y a tant de nobles combats à mener Tel Géronte Camus fut mis un jour en sac et bastonné par des hommes de main à plume dont la rouerie valait bien celle de Scapin Tel Géronte il finit par sortir du sac Il faisait nuit son corps souffrait les spadassins avaient rejoint l auberge où ils contaient leurs exploits L écrivain s est relevé il a gémi et puis il s en est remis parce que la vie n est rien d autre qu une increvable comédie Ces jours ci il publie aux éditions Privat un petit ouvrage très drôle Comment massacrer efficacement une maison de campagne en dix huit leçons 122 pp 20 Il séduira quiconque arpente la campagne française et subit sa beauté perpétuellement semée de mauvais goût Le livre est d une apparence conforme au sujet qu il traite avec ironie par l antithèse atroce Un rose criard hache la couverture A l intérieur un cahier de 18 photos étale une hideur adéquate chacune illustre quelque manière de massacrer sa demeure Pour Camus une maison de campagne n est ni une maison à la campagne ni une villa ni un pavillon de lotissement C est une vieille maison rachetée par des gens qui n y vivent pas forcément Fidèle à sa détestation amusée du goût démocratique contemporain l écrivain observe que le massacre de la maison de campagne est une activité où le riche part certes avec un avantage il n est pas question de le nier mais où le pauvre a toutes ses chances Et les saisit Pour mieux inventorier l horreur de ce qu il voit recouvrir

    Original URL path: http://www.renaud-camus.org/articles/lire.php?article=129 (2016-04-27)
    Open archived version from archive



  •