archive-org.com » ORG » R » REVUE-RESURRECTION.ORG

Total: 946

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".
  • N° 134 (nov 2009 - février 2010) : Le dimanche : Texte du Magistère - Revue Résurrection
    Ga 3 28 par le don de l Esprit Cette unité se manifeste extérieurement lorsque les chrétiens se réunissent ils prennent alors vivement conscience d être le peuple des rachetés composé d hommes de toute race langue peuple et nation Ap 5 9 et ils en témoignent devant le monde Dans l assemblée des disciples du Christ se prolonge dans le temps l image de la première communauté chrétienne que Luc a voulu décrire de manière exemplaire dans les Actes des Apôtres lorsqu il écrit que les premiers baptisés se montraient assidus à l enseignement des Apôtres fidèles à la communion fraternelle à la fraction du pain et aux prières 2 42 L assemblée eucharistique C est justement lors de la Messe dominicale que les chrétiens revivent avec une intensité particulière l expérience faite par les Apôtres réunis le soir de Pâques lorsque le Ressuscité se manifesta devant eux cf Jn 20 19 Dans ce petit noyau de disciples prémices de l Église se trouvait présent d une certaine façon le peuple de Dieu de tous les temps Dans leur témoignage résonne pour toutes les générations de croyants le salut du Christ riche du don messianique de la paix acquise par son sang et donnée en même temps que son Esprit Paix à vous Au retour du Christ parmi eux huit jours après Jn 20 26 on peut voir préfiguré l usage de la communauté chrétienne de se rassembler chaque huitième jour le jour du Seigneur ou dimanche pour professer la foi en sa résurrection et pour recevoir les fruits de la promesse exprimée dans la béatitude Heureux ceux qui n ont pas vu et qui ont cru Jn 20 29 Ce lien étroit entre la manifestation du Ressuscité et l Eucharistie est suggéré par l Évangile de Luc dans le récit concernant les deux disciples d Emmaüs auxquels le Christ se joignit lui même en les guidant dans l intelligence de la Parole et enfin en restant à table avec eux Ils le reconnurent quand il prit le pain dit la bénédiction puis le rompit et le leur donna 24 30 Les gestes accomplis par Jésus dans ce récit sont les mêmes qu à la dernière Cène avec une allusion claire à la fraction du pain expression qu emploie la première génération chrétienne pour désigner l Eucharistie Le jour de l Église Ainsi le dies Domini se révèle être aussi dies Ecclesiæ On comprend alors pourquoi la dimension communautaire de la célébration dominicale doit être particulièrement mise en valeur sur le plan pastoral Comme j ai eu l occasion de le rappeler dans d autres circonstances parmi les nombreuses activités d une paroisse pour la communauté aucune n est aussi vitale et n apporte autant pour la formation que le dimanche la célébration du jour du Seigneur et de l Eucharistie 2 Dans ce sens le Concile Vatican II a rappelé la nécessité de travailler pour que s affirme avec vigueur le sens de la communauté paroissiale surtout dans

    Original URL path: http://www.revue-resurrection.org/Texte-du-Magistere (2016-02-09)
    Open archived version from archive

  • N° 134 (nov 2009 - février 2010) : Le dimanche : Chronique sémantique - Revue Résurrection
    d un événement aussi exceptionnel que répété de façon quotidienne ou hebdomadaire car de même que le journal télévisé de 20 heures sera le même le lundi 8 novembre 2009 et le mardi 9 et pourtant différent avec des nouvelles qui ne seront pas identiques on peut l espérer en tout cas de même la messe du dimanche 7 novembre 2009 sera la même que celle du dimanche 14 et pourtant elle sera différente car l Église aura progressé vers la fin de l année liturgique Sans vouloir pousser trop loin la comparaison entre des ordres de réalité très différents on voit ainsi que le christianisme assume la dimension publique de la rencontre dominicale autour du Christ qu est la messe Les chrétiens ne revendiquent pas comme d autres associations humaines les francs maçons par exemple le secret ou l élitisme même si le cœur de cette rencontre autour du sacrement de l Eucharistie est un temps de recueillement profond La réussite d événements comme les Journées mondiales de la Jeunesse ou les voyages pontificaux depuis Paul VI ainsi la visite de Benoît XVI en France en septembre 2008 montrent que les catholiques ne sont pas partisans d un malthusianisme spirituel mais que nous voulons entendre et vivre selon la parole de saint Paul le Christ est mort pour tous afin que les vivants ne vivent plus pour eux mêmes mais pour celui qui est mort et ressuscité pour eux 2 Co 5 15 Montons d un degré Nous avons vu que l obligation de la messe est une nécessité vitale que sa célébration est un culte public destiné à tous les hommes et les femmes de tous les temps Il reste à comprendre ce qu est de façon précise ce culte et pourquoi il nous est si nécessaire Le dictionnaire du Petit Robert dans son édition de 1979 donne une définition aussi intéressante et riche que partielle de la messe dans la religion catholique Sacrifice du corps et du sang de Jésus Christ sous les espèces du pain et du vin par le ministère du prêtre et selon le rite prescrit Une telle définition ne convient en rigueur de termes qu à la seconde partie de la messe celle qui comporte la célébration du sacrement de l eucharistie car la célébration eucharistique est déjà en elle même le centre et le sommet de la vie chrétienne mais elle est toujours sauf dans des cas exceptionnels communion d une personne malade précédée d une autre partie qui comporte la célébration de la parole de Dieu C est ce que rappelle la Constitution sur la Liturgie du dernier concile Les deux parties qui constituent en quelque sorte la messe c est à dire la liturgie de la parole et la liturgie eucharistique sont si étroitement unies entre elles qu elles expriment un seul acte de culte 56 La messe catholique est donc un acte de culte rendu à Jésus Christ en deux temps successifs une proclamation et une écoute de la

    Original URL path: http://www.revue-resurrection.org/Chronique-semantique,332 (2016-02-09)
    Open archived version from archive

  • N° 134 (nov 2009 - février 2010) : Le dimanche : Le repos dominical, une nécessité absolue - Revue Résurrection
    ancêtre du dimanche repos de Dieu auquel nos frères juifs pratiquants ont raison de tenir Et la lettre apostolique précise En réalité toute la vie de l homme et tout le temps de l homme doivent être vécus comme louange et action de grâce envers le Créateur Mais la relation de l homme avec Dieu a également besoin de temps de prière explicite où le rapport devient un dialogue intense qui engage tous les aspects de la personne Le jour du Seigneur est par excellence le jour de cette relation dans laquelle l homme élève à Dieu son chant en se faisant la voix de toute la création Le jour du Seigneur est là pour rappeler que le cosmos et l histoire appartiennent à Dieu et que l homme ne peut se consacrer à son œuvre de collaborateur du Créateur dans le monde sans prendre constamment conscience de cette vérité 15 Comment ne pas mettre en rapport les dangers qui menacent actuellement notre temps avec l oubli par l homme de son rôle de collaborateur de Dieu L homme s est en effet cru tout permis au nom de la science et de la productivité De maître de la terre par délégation divine il en est devenu le tyran Ainsi l actuelle prise de conscience écologique est elle fondée sur la peur alors que le respect du jour du Seigneur en aurait été une cause logique et plus efficace Elle aurait alors découlé de l action de grâces ce qui aurait été plus productif et aurait fait agir plus tôt Ensuite vient un grand chapitre qui ne peut être résumé chaque mot comptant puisqu il s agit du lien entre le dimanche et la fête de la Résurrection du Seigneur centre même de la foi des chrétiens Après avoir développé toutes les conséquences de ce lien le Saint Père conclut On comprend alors pourquoi même dans le contexte des difficultés de notre temps l identité de ce jour doit être sauvegardée et surtout profondément vécue il est la célébration de la présence vivante du Ressuscité au milieu des siens modèle des autres célébrations eucharistiques 30 31 34 Viennent alors deux conclusions logiques L une émane du nouveau code de droit canon Le dimanche et les autres jours de fête de précepte les fidèles sont tenus par l obligation de participer à la Messe canon 1247 L autre tirée de la lettre de Jean Paul II indique clairement ce que les catholiques doivent faire dans un débat électoral où le dimanche est menacé C est pourquoi il est naturel que les chrétiens veillent à ce que la législation civile 1 tienne compte de leur devoir de sanctifier le dimanche même dans les conditions particulières de notre époque Il y a en tout cas pour eux un devoir de conscience d organiser le repos dominical de manière telle qu il leur soit possible de participer à l Eucharistie en s abstenant des travaux et des affaires incompatibles avec la sanctification du jour

    Original URL path: http://www.revue-resurrection.org/Le-repos-dominical-une-necessite (2016-02-09)
    Open archived version from archive

  • N° 134 (nov 2009 - février 2010) : Le dimanche : L'Eucharistie dominicale - Revue Résurrection
    en l enrichissant d une dimension nouvelle le sabbat juif Ceci achèvera de nous convaincre que son observance loin d être facultative est à jamais inscrite parmi les commandements de Dieu les plus fondamentaux Cette fête nouvellement comprise étant désormais la fête de la Résurrection de Jésus a été instaurée de manière spontanée dans un premier temps Ainsi dans les Évangiles et les Actes des Apôtres les grands événements d après la Résurrection sont presque systématiquement attachés à ce huitième jour qui est aussi le premier C est en effet ce jour que le Ressuscité se manifesta aux disciples d Emmaüs Lc 24 13 celui là aussi et encore huit jours plus tard qu il apparut aux onze apôtres réunis De même la Pentecôte était un dimanche car cette fête juive était liée à la Pâque Ac 2 1 cf Ex 23 14 Un rythme hebdomadaire était insufflé à la jeune Église par les apparitions même de Jésus qui lui devint aussitôt comme une respiration naturelle L habitude se fit alors de se réunir dans les communautés chrétiennes chaque premier jour après le sabbat afin de célébrer la Résurrection du Christ au cours d un repas fraternel avec fraction du pain Jean Paul II relève dans sa lettre qu une telle habitude dut affronter une évidente contradiction lorsque la foi fut exportée dans le monde romain et grec où le rythme hebdomadaire n était généralement pas connu La fidélité à cette pratique témoigne alors de son profond ancrage dans les consciences chrétiennes qui s explique par ses fondements bibliques tant vétéro que néo testamentaires L importance de cette fête était telle qu au fur et à mesure de l expansion du christianisme malgré la diversité des contextes culturels les persécutions l éloignement géographique partout et toujours le dimanche fut et demeura sacralisé Son histoire épouse celle de l Église C est pourquoi comme le dit encore Jean Paul II La pratique spontanée est devenue ensuite norme juridiquement sanctionnée Dies domini n 30 N était ce pas respecter avant tout la volonté de Dieu lui même qui inscrivit dans le décalogue l obligation de l honorer tout spécialement selon le rythme sacré qui fait mémoire de son œuvre de création et de recréation du monde Le jour de la création et de la création nouvelle Pour autant le sabbat n a pas été rayé d un trait de plume du fait de l avènement du dimanche Les deux fêtes coexistent comme deux jours frères selon saint Grégoire de Nysse La distinction est même très nette c est pourquoi saint Augustin dira que dans le cycle hebdomadaire il est le huitième après le septième c est à dire après le sabbat 5 Ainsi le sabbat demeure tel qu il fut instauré dans l Ancien Testament comme le jour qui fait mémoire du dernier jour de la création quand Dieu se reposa Le sens du dimanche diffère en cela qu il est à la fois le jour d après le sabbat et le premier jour de la semaine La référence au premier jour concerne le premier jour de la création cosmique l avènement de la lumière Gn 1 3 Le Christ est la lumière du monde Jn 1 9 le Verbe lumière véritable qui illumine tout homme sa Résurrection est aussi une création nouvelle car comme le dit saint Paul aux Colossiens Il est le premier né de toute créature et le premier né d entre les morts Toute la création est appelée à renaître à sa suite Le Jour du Seigneur comprend cette dimension de nouveauté radicale Et Jean Paul II ajoute que le dimanche est en effet le jour où plus que tout autre le chrétien est appelé à se souvenir du salut qui lui a été offert dans le baptême et qui a fait de lui un homme nouveau dans le Christ La dimension du huitième jour plus mystérieuse laisse entrevoir des horizons eschatologiques car sa symbolique est bel et bien celle de l achèvement des temps Saint Basile parle à propos du dimanche du jour infini qui ne connaîtra ni soir ni matin le siècle impérissable qui ne pourra pas vieillir 6 Ainsi le dimanche par sa position unique et transcendante par rapport au sabbat n est plus vraiment dans le temps mais déjà dans l éternité Le voyant de l Apocalypse reçoit ses visions sur les évènements des temps eschatologiques précisément un Jour du Seigneur ceci nous est d un grand intérêt pour bien comprendre ce que cette notion recouvre Aux jours de la semaine qui symbolisent le temps profane dans sa dimension rugueuse d effort de travail toutes choses qui marquent le quotidien de la vie succède un temps où on ne pense plus qu à Dieu tout effort s arrête selon le rythme établi par l éternelle sagesse Ce temps cette parenthèse dans le temps est déjà celui de l éternité de l Alpha et de l Oméga On y fait mémoire des merveilles opérées par Dieu la création du monde et la résurrection du Christ tout en ayant les yeux tournés vers les promesses à venir Ainsi dans la perspective de ce grand pèlerinage à travers le temps qui nous conduit vers l éternité bienheureuse en vertu de notre espérance chrétienne chaque dimanche marque une pause qui permet de goûter par avance aux fruits de la promesse Jean Paul II a sur ce sujet une belle phrase lorsqu il écrit que de dimanche en dimanche l Église avance vers le dernier jour du Seigneur le dimanche éternel Il existe cependant une institution qui point par point recoupe et approfondit ces différentes valeurs attachées à la célébration du Jour du Seigneur il s agit de l Eucharistie C est pourquoi en aucun autre jour celle ci ne trouvera plus pleinement son sens La spécificité de l Eucharistie dominicale le lien avec la Résurrection Historiquement autant que spirituellement le Jour du Seigneur trouve son origine dans le sabbat L institution sabbatique est accomplie par le mystère chrétien

    Original URL path: http://www.revue-resurrection.org/L-Eucharistie-dominicale (2016-02-09)
    Open archived version from archive

  • N° 134 (nov 2009 - février 2010) : Le dimanche : Sabbat et Dimanche - Revue Résurrection
    par les Juifs pieux comme une privation de liberté mais au contraire comme le sommet de son déploiement lorsqu elle se remet tout entière à Dieu Jésus et le sabbat Beaucoup ont prétendu que le sabbat n avait plus de raison d être parce que le Christ l aurait relativisé dans ses propos et n aurait pas respecté le repos qui s y attache Cette opposition supposée de Jésus au ritualisme juif de son temps constitue pour certains un argument à l encontre des obligations dominicales Or un bref examen de l attitude du Christ montre qu il n en est rien Jésus n a jamais dit que le Sabbat était caduc Bien au contraire nous le voyons inaugurer sa prédication un jour de Sabbat dans la synagogue de Nazareth Lc 4 16 21 et le commentaire qu il fait du livre d Isaïe est conforme à l usage synagogal qui veut que le lecteur propose à l assemblée une brève étude du texte concerné Les controverses qui opposent les scribes et les pharisiens à Jésus portent presque toutes sur des guérisons opérées par celui ci le jour du sabbat Or le Christ rappelle que le sabbat est précisément le jour le plus approprié car comme nous venons de l évoquer il s agit du jour de la commémoration du salut et de la libération d Israël Est il permis un jour de sabbat de faire du bien ou de mal faire De sauver une vie ou de tuer En présence de cette question les accusateurs de Jésus se taisaient Mc 3 4 Le jour de sabbat les œuvres de miséricorde ne s arrêtent pas il s agit au contraire d un jour privilégié pour les accomplir C est en ce sens que Jésus affirme à ses détracteurs Mon Père travaille jusqu à maintenant et moi aussi je travaille Jn 5 17 Cette citation utilisée parfois pour justifier la caducité du repos sabbatique voire dominical n est pas l abolition du troisième commandement par Dieu lui même mais son accomplissement par le salut et la nouvelle création manifestés ce jour là par les guérisons corporelles ou psychiques réalisées par Jésus Plus encore la célèbre formule le sabbat a été fait pour l homme et non pas l homme pour le sabbat Mc 3 27 se retrouve intégralement dans les commentaires juifs de son temps Le shabbat vous a été livré et non pas vous au shabbat 6 et ne doit donc pas être comprise comme une condamnation du précepte Dans la ligne de la tradition prophétique Jésus rappelle aux Juifs que les commandements et les rites sont ordonnés à l amour de Dieu et à la nécessaire observance de la justice et de la miséricorde Une différence cependant Jésus se proclame Maître du Sabbat affirmant ainsi sa relation étroite au Père et sa filiation divine qui sera le véritable point de rupture avec les prêtres et les pharisiens de Jérusalem Le Sabbat est l occasion pour Jésus par sa prédication et ses miracles d affirmer son autorité divine tout en rappelant la fonction salutaire du troisième commandement Mais le Christ n est pas maître du sabbat en vertu de sa seule majesté divine La théologie contemporaine a mis l accent sur le Grand Sabbat du Christ le Samedi saint alors qu il repose au tombeau dans l inaction la plus complète qui se puisse penser celle d une mort remise toute entière aux mains du Père dans une suprême impuissance L analogie entre le septième jour de la Création et le séjour du Christ au tombeau se trouve déjà dans une homélie de Méliton de Sardes sur Pâques texte par ailleurs très agressif vis à vis des Juifs Après avoir accompli cela la restauration de l homme dans la Passion et ayant ramené sain et sauf l homme perdu qu il sauve alors le samedi de Pâques il se reposa de toutes ses œuvres puisqu il ne restait plus d œuvres à faire pour opérer notre salut 7 Certes ce Grand Sabbat du Christ est au regard de la pratique juive de la fête un anti sabbat de par sa proximité avec la mort et l obscurité du tombeau Mais il est sabbatique dans sa dimension de salut universel puisque ce jour là le Christ vient sauver les justes des Enfers parachevant ainsi son œuvre rédemptrice La théologie contemporaine ira beaucoup plus loin dans la passivité du Christ au Samedi saint H U von Balthasar y voyant même une participation du Christ au sentiment de déréliction des damnés 8 Reste que le Samedi Saint est un accomplissement du sabbat en tant qu il est l achèvement de la rédemption universelle la sortie d Égypte de toute la création On verra comment ce côté définitif de l accomplissement du salut réalisé une fois pour toutes le vendredi et le samedi saints pourrait justifier la non permanence du sabbat en milieu chrétien et le transfert de certains préceptes vers le Jour du Seigneur le dimanche Du Sabbat au dimanche au sein de la communauté primitive Les Actes des Apôtres nous montrent les disciples de Jésus assidus au sabbat et au culte du Temple de Jérusalem Selon sa coutume Paul entre chez les Juifs à la synagogue et pendant trois sabbats il discuta avec eux à partir des Écritures Ac 17 2 Paul et ses compagnons s inscrivent en cela pleinement dans la pratique juive du sabbat consacrée pour une bonne part à l étude et aux discussions sur les textes et profitent de l occasion pour annoncer l Évangile aux communautés juives qu ils visitent Les chrétiens d origine juive continueront d observer le sabbat jusqu à la fin du IVe siècle Mais dès les Actes des Apôtres on voit apparaître un autre jour privilégié le jour du Seigneur en lien avec la résurrection du Christ le premier jour de la semaine après le sabbat pris comme référence Ce premier jour étant non seulement celui de la sortie de Jésus du tombeau mais aussi celui de ses premières apparitions le jour même ou la semaine suivante en présence de Thomas On trouve des allusions au jour du Seigneur en plusieurs passages du Nouveau Testament une assemblée en église le jour des la distribution des dons aux nécessiteux pratique en usage le premier jour de la semaine chez les Juifs de l époque I Co 11 à 14 une réunion à Troas en présence de Paul Ac 20 7 et la première vision de saint Jean dans l Apocalypse Ap 1 10 Dans ces assemblées on prie on lit et on commente l Écriture on collecte les offrandes et on partage le Repas du Seigneur ou on procède à la fraction du pain Ac 20 7 11 lors d un dîner Ce jour n étant pas chômé à l époque la réunion se tient généralement avant le lever du soleil à jour fixe comme l atteste une lettre de Pline le Jeune adressée à Trajan Cependant l assemblée mentionnée en Ac 20 7 semble s être tenue le soir Résurrection du Christ et jour du soleil Le futur dimanche se trouve coïncider avec le jour du soleil romain comme l attestent Justin et Pline A partir du IIe siècle l Empire Romain semble avoir adopté largement la semaine de sept jours 9 Le jour dédié au soleil notamment dans le cadre du culte du sol invictus le soleil invaincu du culte de Mithra devient un jour marquant à cette époque Selon Tertullien s adressant aux païens qui critiquent la pratique chrétienne dominicale Vous avez choisi son jour celui du Soleil de préférence au jour précédent le samedi comme le plus convenable dans la semaine soit pour une abstinence de bain soit pour le repos et les banquets 10 Cet accent sur la lumière est confirmé par la pratique de la prière tournée vers d Orient vers le Christ perçu comme le dit le vieux Zacharie père de Jean le Baptiste comme soleil levant venant nous visiter Lc 1 78 La coïncidence du huitième jour avec le premier jour de la Création où la première parole de Dieu que la lumière soit fait émerger la première des créatures la lumière accentue cette dimension solaire du dimanche symbolique conservée jusqu à nos jours dans le nom du dimanche jour du soleil dans les langues germaniques Le jour du Seigneur revêt ainsi une signification nettement différente de celle du sabbat juif il est avant tout une célébration de la Pâque du Seigneur une anamnèse de sa Résurrection une participation anticipée à sa gloire Cette dimension pascale du dimanche est affirmée par saint Irénée Tertullien Origène La Résurrection du Seigneur n est pas célébrée une fois par an mais constamment tous les huit jours 11 Le dimanche possède par là une dimension eschatologique il est non seulement le premier jour de la semaine mais le huitième jour celui qui permet la rencontre entre le Ciel et la terre celui qui ouvre le fidèle à l éternité divine Séparation et abandon du sabbat juif Nous avons vu que les premiers chrétiens de Jérusalem observaient le sabbat et qu ils ne se considéraient pas comme séparés du reste du judaïsme comme l attestent les nombreuses interventions de saint Paul dans les synagogues du Bassin méditerranéen Seuls les chrétiens issus du paganisme semblent avoir été très tôt dès le concile de Jérusalem exemptés des préceptes du judaïsme Cependant la croissance rapide du nombre des pagano chrétiens et surtout la destruction du Temple en 70 affaiblit considérablement le poids des judéo chrétiens qui finirent par disparaître vers le IVe siècle Selon Eusèbe de Césarée l Église de Jérusalem fut administrée par 15 évêques issus de la circoncision 12 jusqu à la destruction totale de la ville en 135 Mais la rupture avec le judaïsme non chrétien avait été consommée beaucoup plus tôt vers 80 lorsque fut insérée dans la prière juive quotidienne une malédiction spécifique contre les Nazaréens Que les Nazaréens et les Minim périssent en un instant qu ils soient effacés du livre de vie et ne soient pas comptés parmi les justes 13 Cette formule devait être prononcée par tout officiant dans la synagogue elle était donc un moyen de s assurer de son orthodoxie Une telle disposition prouve qu à la fin du Ier siècle nombre de judéo chrétiens se considéraient comme pleinement juifs et fréquentaient régulièrement la synagogue Du côté chrétien se développe rapidement dès le IIe siècle une forte opposition aux pratiques juives qui ira jusqu à l interdiction pure et simple de l observance du sabbat par le Concile d Elvire en 305 Beaucoup d ailleurs considèrent le commandement du Sabbat comme inutile du fait qu il n a pas été pratiqué par les Patriarches et que les prophètes ont pris leurs distances avec le ritualisme juif Ignace d Antioche condamne le sabbat juif non pas en lui même mais dans la façon dont le pratiquent les Juifs de son temps L oisiveté de ce jour est particulièrement critiquée Ne gardons donc plus le sabbat à la manière juive en nous réjouissant dans l oisiveté Mais que chacun de vous l observe de façon spirituelle admirant l œuvre de Dieu et non des plats préparés le jour précédent sans limiter sa marche à une distance prescrite 14 Un peu plus tard vers 130 l auteur qui se cache derrière le nom de Barnabé rejette plus radicalement le judaïsme et en particulier la pratique du Sabbat juif 15 Pour lui le jour saint de l Église est le huitième jour vécu comme participation au sabbat eschatologique de la fin des temps Il cherche à vider les prescriptions juives de toute valeur actuelle et temporelle au profit d une vision spirituelle et eschatologique Justin dans son dialogue avec le Juif Tryphon vers le milieu du IIe siècle porte un regard négatif sur la Loi de Moïse qu il considère comme une punition pour les péchés d Israël Cette thèse qui n a jamais été admise par l Église implique bien sûr l inutilité du Sabbat Cependant il admet que les chrétiens d origine juive puissent continuer à observer la Loi Juive et donc le sabbat à condition de ne pas imposer ces pratiques à l ensemble de l Église Certains textes et non des moindres paraissent cependant recommander la double célébration du sabbat ET du dimanche Ainsi chez Grégoire de Nysse Avec quels yeux pourras tu regarder le dimanche en face après avoir déshonoré le sabbat Ne sais tu pas que ces deux jours sont frères Et que si tu commets une offense à l égard de l un tu offenses également l autre 16 De même les Constitutions Apostoliques préconisent l observance des deux jours Surtout le jour du sabbat et le jour de la résurrection du Seigneur le dimanche mettez encore plus de zèle à vous réunir pour adresser votre louange à Dieu 17 Cependant ces positions restent marginales et le dimanche s imposera peu à peu comme seul jour de célébration du mystère pascal De manière paradoxale la survivance la plus tardive d une double pratique sabbatique et dominicale au sein de l Église catholique est attestée à des milliers de kilomètres de Jérusalem en Angleterre jusqu au VIIIe siècle et en Écosse jusqu au XIe siècle et sans doute au delà en lien avec les usages particuliers des Églises celtiques insulaires au début du Moyen Age 18 Il faut attendre le règne de Constantin en 321 pour voir le dimanche proclamé officiellement comme jour férié et pour qu il devienne alors un jour chômé Par un curieux mécanisme de substitution c est au moment où la pratique du sabbat est pratiquement abandonnée dans les communautés chrétiennes de l Empire Romain que la notion de repos sabbatique revient en force à propos du Jour du Seigneur On peut se demander si après avoir tant critiqué le sabbat juif pour son oisiveté les chrétiens du IVe siècle n auraient pas fait du dimanche un jour de repos pour se conformer aux usages romains des jours fériés Mais de manière très significative les Pères de l Église enracineront l obligation du repos dominical dans le commandement sabbatique Ainsi Ephrem le Syrien vers 350 La Loi ordonne que le repos soit accordé aux esclaves et aux animaux afin que tous esclaves servantes et travailleurs puissent cesser le travail 19 Il ne peut s agir ici de la loi civile car celle ci autorisait les travaux agricoles même les jours de repos On assiste donc à un transfert du commandement du Décalogue du sabbat vers le dimanche comme si cette obligation de repos pourtant critiquée par les païens et certains chrétiens des premiers siècles constituait un noyau irréductible qui permet de maintenir le sens du Troisième Commandement même lorsque le Sabbat n est plus exigé par l Église Sabbat et dimanche quelques pistes théologiques et spirituelles Arrivant au terme de cette brève étude quelques remarques s imposent Tout d abord le troisième commandement n a pas été aboli Si des Conciles ont interdit aux chrétiens de judaïser et donc d observer le sabbat juif ce n est pas tant par refus catégorique du commandement que par le besoin d affirmer une claire différence avec le judaïsme et de se prémunir contre le retour d hérésies de type ébionite dans lesquelles le Christ n est plus la deuxième personne de la Trinité mais un prophète juif éminent voire le Messie mais en aucun cas le Fils de Dieu La double pratique du sabbat et du dimanche dans certains Églises reculées d Occident a été certes découragée par Rome mais n a pas fait l objet de condamnations solennelles et d anathèmes D autre part nombre d éléments fondamentaux du sabbat sous tendent la pratique dominicale ou du moins ce qu elle devrait être l abstention de travail productif la prière la vie de famille et plus généralement la volonté de faire de ce jour privilégié une occasion de sanctification des fidèles et du monde entier Il y a dans le dimanche comme dans le sabbat l idée d une introduction dans un univers hors du temps une dimension de sainteté et d anticipation de l eschatologie D autre part nous avons souligné plus haut la dimension universelle du sabbat reprise et amplifiée par le christianisme L observance du repos et de la messe du dimanche constitue une prescription valable pour toute l Église et pour toutes les confessions chrétiennes elle a résisté aux schismes et aux hérésies Il ne faut d ailleurs pas oublier que la notion de repos a été rapidement revalorisée par certains Pères peu après l adoption du dimanche comme jour férié officiel Saint Augustin est réellement le théologien du repos de Dieu Pour lui le repos de Dieu est son essence même son absoluité 20 Dieu ne peut trouver son repos qu en lui même puisque ses créatures n ajoutent rien à son être Le vrai repos de l homme n est pas imitation de ce repos car il consisterait alors en un repos centré sur soi même sans ouverture à l autre ou à Dieu Il est participation au repos même de Dieu et nous fait ainsi grandir en notre être par cet abandon à son amour Nous connaissons tous cette belle formule de l évêque d Hippone Tu nous as faits pour toi Seigneur et notre cœur est sans repos jusqu à ce qu il se repose en toi 21 Le repos sabbatique ou dominical avec son interdiction d effectuer des tâches serviles ou relevant de la pure productivité est précisément requis pour éviter à l homme de se reposer en lui même Il s agit de retrouver le sens du gratuit de l inutile de la contemplation de Dieu et de ses œuvres A ce titre les expressions faire la fête ou faire quelque chose de son temps montrent à quel point notre civilisation des loisir s est éloignée de cette vision d un repos hebdomadaire qui nous décentre de nous mêmes

    Original URL path: http://www.revue-resurrection.org/Sabbat-et-Dimanche (2016-02-09)
    Open archived version from archive

  • N° 134 (nov 2009 - février 2010) : Le dimanche : Autour d'une planche du Grand Catéchisme en images (Maison de la Bonne Presse) - Revue Résurrection
    la sanctification dominicale Il n y a ici que peu d originalité de la part de la Bonne Presse Le Grand catéchisme en images se trouve parfaitement en phase avec un catholicisme français qui s est parmi d autres sujets de mobilisation focalisé tout au long du XIXe siècle sur le respect du dimanche Plusieurs éléments peuvent ici être rappelés pour souligner l intensité de la militance catholique destinée à obtenir le respect du repos dominical La question n est pas d abord industrielle elle est premièrement rurale agricole paysanne La Sainte Vierge ne s y est pas trompée lorsqu elle apparut à La Salette en 1846 Je vous ai donné six jours pour travailler je me suis réservé le septième et on ne veut pas me l accorder L été il ne va que quelques femmes un peu âgées à la Messe Les autres travaillent le dimanche tout l été et l hiver quand ils ne savent que faire ils ne vont à la messe que pour se moquer de la religion Le respect paysan du dimanche est un des grands sujets de l apparition et il le demeure presque trente ans plus tard lorsque en 1873 la Vierge apparaît à Auguste Arnaud vigneron de Saint Bauzille de la Sylve diocèse de Montpellier Il ne faut pas travailler le dimanche Dans les deux cas un sanctuaire en surgira L industrialisation donne un nouvel écho à la thématique dès les années 1830 tout au long du Second Empire jusqu après le vote de la loi sur le repos hebdomadaire en 1906 Le catalogue de la Bibliothèque nationale de France recense ainsi plus de 80 instructions ou lettres pastorales ou mandements de carême épiscopaux prenant comme thème principal la sanctification du dimanche entre 1836 Albi et 1914 Nantes Certains diocèses y reviennent à plusieurs reprises Mende en 1837 1851 et 1856 Belley en 1855 1873 et 1892 Paris en 1887 et 1896 Meaux en 1895 et 1904 Arras en 1854 1876 Verdun en 1838 et 1877 On le devine cependant à l énumération l industrialisation n est pas la seule en cause La diffusion ou la permanence du travail agricole rural laisse deviner que les évêques luttent non seulement pour le respect d un commandement divin mais aussi pour empêcher que la société ne se structure de plus en plus en dehors du cadre chrétien Le développement des mandements après 1830 correspond d ailleurs clairement au changement politique de la Monarchie de Juillet le roi bourgeois et ses agents administratifs cessent plus ou moins de faire appliquer la loi de 1814 imposant aux commerçants et artisans le chômage public du dimanche et des jours fériés et la fermeture des cabarets pendant les offices religieux qui avait été plus ou moins l objet de l attention préfectorale sous la Restauration Les évêques ne sont d ailleurs pas seuls à agir en faveur du repos dominical La propagande catholique contre le travail du dimanche se fait intense à partir de la seconde moitié du siècle Mgr Jean Joseph Gaume abondant littérateur et figure intellectuelle du milieu intransigeant des années 1840 1880 donne ainsi en 1850 La Profanation du dimanche considérée au point de vue de la religion de la société de la famille de la liberté du bien être de la dignité humaine et de la santé Il réédite l ouvrage en 1870 et l insère également en 1878 dans Le Bénédicité au XIXe siècle ou la religion dans la famille Mais il n est pas seul dans son combat Dialogues sur la sanctification du dimanche sur le blasphème et sur l usure par l abbé Georges Brédart en 1824 Repos et sanctification du dimanche par l abbé Beuret en 1856 publication du mémoire adressée à l Assemblée nationale en 1850 Le Jour de Dieu Réflexions et anecdotes sur la sanctification du dimanche de l abbé Augustin Albouy en 1859 périodique Le Repos et la sanctification du dimanche de 1890 à 1914 La sanctification du dimanche d un missionnaire apostolique en 1893 Et l on ne compte pas ici les multiples articles de périodiques et les brochures populaires comme La Croisade du dimanche 1889 ou la Nécessité sociale du dimanche 1894 de Fénelon Gibon Des associations catholiques se font également jour pour mener ce combat Association pour la réparation des blasphèmes et pour la sanctification du dimanche Saint Nizier 1847 Œuvre du repos des dimanches et fêtes Paris 1853 Association pour la sanctification du dimanche Saint Brieuc 1855 Association de prières pour la réparation des blasphèmes et la sanctification du dimanche paroisse Saint Vincent de Paul du Havre 1860 Association pour la sanctification du dimanche Trévoux 1874 Œuvre de la sanctification du dimanche 1874 Œuvre dominicale de France Association pour la sanctification du dimanche aussi appelée Œuvre du repos et de la sanctification du dimanche Lyon 1873 Association pour l observation du dimanche dans l industrie du bâtiment Paris 1886 Ligue populaire pour le repos du dimanche en France Nord Ligue des hommes pour la sanctification du dimanche avec sa revue en 1906 Si un lobbying se met ainsi en place à la fin de la Monarchie de Juillet il échoue à faire voter une loi même si la Deuxième République suivie en cela par le Second Empire édicte des mesures administratives pour supprimer les travaux publics le dimanche Cette pression catholique se renforce au début de la Troisième République monarchiste et partiellement catholicisée Mais la proposition de loi du député catholique Chaurand en 1873 n aboutit pas car elle est trop directement antilibérale au plan économique Est cependant votée en 1874 l interdiction dans l industrie du travail des femmes de moins de 21 ans et des enfants de moins de 16 ans Mais la République républicanisée abolit en 1880 la loi de 1814 suscitant un accroissement de la mobilisation catholique alors que les partis socialistes connaissent une croissance de leur influence et que les syndicats font du repos hebdomadaire un élément important de leur action Les démocrates chrétiens font du repos

    Original URL path: http://www.revue-resurrection.org/Autour-d-une-planche-du-Grand (2016-02-09)
    Open archived version from archive

  • N° 134 (nov 2009 - février 2010) : Le dimanche : Les apparitions de Jésus - Revue Résurrection
    il est son successeur en tant que Fils de David donc celui qui devrait prendre la tête de l Église de Jérusalem Mais sans une apparition lui intimant cette mission il est impensable qu il l ait assumée et même qu elle ait été acceptée sans discussion On comprend alors pourquoi dans la phrase qui suit 1Co 15 8 Paul se met en avant une apparition personnelle post Pentecôte fut également à l origine de sa mission particulière On ne possède pas le contenu de la memoria Jacobi qui parlait nécessairement de l apparition à cet apôtre et ce que saint Jérôme tire de L évangile écrit il appelé selon les Hébreux et que j ai traduit récemment en grec et latin et qu Origène utilise 2 est assez mystérieux on sait que cet évangile selon les Hébreux est basé non sans déformations sur celui de Matthieu et on peut penser que le passage suivant qui y a été inséré cité selon saint Jérôme ne reproduit pas correctement non plus le témoignage de Jacques Quand le Seigneur eut donné le linceul au serviteur du prêtre il vint à Jacques et lui apparut Celui ci avait juré de ne plus manger de pain depuis l heure où il but au calice du Seigneur jusqu à ce qu il le voie relevé d entre ceux qui dorment Le Seigneur lui dit presque tout de suite Apporte une table et du pain Il prit le pain le bénit le rompit et le donna à Jacob le Juste et lui dit Mon Frère mange ton pain car le Fils de l Homme s est relevé d entre ceux qui dorment Le fait que le Christ soit dit apporter lui même son linceul à un serviteur inconnu par ailleurs puis être apparu à Jacques est très ambigu et curieux Ce passage connu seulement en latin traduit un texte araméen qu il est difficile de saisir en l état actuel des connaissances Quant à l apparition à Pierre seul le texte de la Pešitta en Luc 24 12 la suggère non le texte grec Car selon l araméen après avoir couru au tombeau et vu les linges seuls il n est pas dit retourner chez lui en admirant ce qui était arrivé mais s en aller en admirant en lui même ce qui lui était arrivé Ne viendrait il pas d avoir une courte vision du Seigneur avant que Jean ne descende Jn 20 6 8 indique que Jean a attendu avant de rejoindre Pierre Il se demande alors si cette vision est matérielle ou si elle est comme celle qu il a eue de Moïse et d Élie cf Lc 24 37 Mt 17 3 En grec l ordre des mots diffère et indique qu il serait retourné à ce moment là chez lui en Galilée l explication la plus probable de cette erreur absurde est une erreur matérielle de copiste Les traductions anglaises ont d ailleurs opté pour le bon ordre des mots Comprendre

    Original URL path: http://www.revue-resurrection.org/Les-apparitions-de-Jesus (2016-02-09)
    Open archived version from archive

  • N° 134 (nov 2009 - février 2010) : Le dimanche : « Et Dieu vit que cela était bon ». Une théologie de la création. (Medard Kehl) - Revue Résurrection
    en cinq parties La première est consacrée à la foi dans la création telle qu elle est vécue aujourd hui la seconde a pour objet la foi dans la création attestée dans la Bible La troisième partie étudie la théologie de la création chez quatre auteurs censés être au tournant d époques charnières de la pensée chrétienne Le choix de l auteur s est porté sur Irénée Augustin Thomas d Aquin et R Guardini Enfin la quatrième partie se veut une recherche sur la cohérence des articles de foi vis à vis des questions fondamentales parmi lesquelles la question du mal et celle du péché originel La cinquième partie est intitulée Mise à l épreuve dans le dialogue Questions venues du dehors à l adresse de la foi chrétienne dans la création Les questions abordées sont donc à la fois vastes et nombreuses Le lecteur se trouve donc en face d une entreprise très vaste mais dans laquelle il a du mal à voir un fil directeur et une amorce de synthèse Le livre n a pas de conclusion mais simplement un épilogue qui se termine par une citation d Irénée Contre les hérésies IV 39 2 ce qui est un peu surprenant car même si Irénée de Lyon a la préférence de l auteur il ne peut à lui seul résumer vingt siècles de réflexion sur la création Cependant la lecture du livre mérite qu on y passe du temps même si la qualité des différents chapitres est très inégale On peut toutefois regretter que des problèmes importants comme les rapports de la matière avec l esprit comme la création des mondes spirituels ou comme la nature du temps soient relativement peu approfondis La bibliographie de l ouvrage est presque exclusivement relative à des auteurs germanophones alors que la

    Original URL path: http://www.revue-resurrection.org/Et-Dieu-vit-que-cela-etait-bon-Une (2016-02-09)
    Open archived version from archive



  •