archive-org.com » ORG » R » REVUE-RESURRECTION.ORG

Total: 946

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".
  • N° 126-127 (juillet-octobre 2008) : L'Ascension : Initiation à la philosophie de saint Thomas d'Aquin. (Henri-Dominique Gardeil) - Revue Résurrection
    de la causalité qui était pourtant déjà présupposée dans la partie consacrée à la cosmologie Il est remarquable qu aucune partie de l ouvrage ne soit consacrée à la morale thomiste comme si pour H D Gardeil la morale était d emblée un sujet proprement théologique et non philosophique Enfin les rapports entre la pensée de saint Thomas d Aquin et celle d Aristote ne sont pas toujours clairement délimités ainsi par exemple la présentation de la logique et du syllogisme chez saint Thomas est strictement transposable à l oeuvre d Aristote dont elle découle ce que l auteur ne mentionne pas Dans l ouvrage que Gilson consacre au Thomisme au contraire la pensée de saint Thomas est davantage mise en relief en la comparant avec Aristote en particulier pour la question des preuves de l existence de Dieu et surtout Denys l Aréopagite perspective que l on retrouve dans l Initiation à saint Thomas d Aquin de J P Torrell 5 Gilson dans une perspective similaire à celle de notre livre présenter la pensée proprement philosophique de saint Thomas a adopté un plan fort différent parti des preuves de l existence de Dieu et de l être divin ainsi que de la connaissance que l on en peut avoir naturellement problèmes que l on trouve chez H D Gardeil dans la partie consacrée à la cosmologie et une brève partie de la métaphysique il remonte ensuite à la nature et la connaissance par l intellect avant d aborder très longuement le rôle de l appétit et de la volonté dans l acte humain pour analyser la morale thomiste ce qui lui permet de rendre compte des apports aristotéliciens à ce sujet dans la pensée de saint Thomas Il semble donc que l ordre de H D Gardeil s il est strictement conforme à la démarche de la scolastique et permet au débutant de se familiariser aisément avec la pensée philosophique de saint Thomas dans son ensemble ne mette pas en valeur les mêmes éléments que l ouvrage de Gilson ce dernier qui s adresse davantage à des spécialistes part du domaine commun à la philosophie et la théologie les preuves de l existence de Dieu ou bien la question des anges par exemple pour déterminer la perspective proprement philosophique que saint Thomas adopte à ce sujet et il aboutit ensuite à un examen de la nature et de la morale humaine sans s attacher dans cet ouvrage à la logique thomasienne L auteur au contraire par un plan davantage traditionnel omet la théologie naturelle chose répandue chez les dominicains des années 1950 et surtout il n accorde aucune place à la morale du souverain bien alors que sa partie sur la psychologie aboutit à la définition thomasienne du libre arbitre qui est à la fois spontanéité et motivation sa partie sur la psychologie décrit brièvement les facultés de l âme mais n en tire aucune conclusion morale C est que dans ce domaine le problème du rapport entre théologie

    Original URL path: http://www.revue-resurrection.org/Initiation-a-la-philosophie-de (2016-02-09)
    Open archived version from archive


  • N° 126-127 (juillet-octobre 2008) : L'Ascension : Catherine de Sienne. L'audace de la parole au service de l'Église - Revue Résurrection
    intelligence des mystères divins Le présent livre regroupe des extraits des Dialogues que sainte Catherine de Sienne a entretenus avec Dieu le Père on y entrevoit différents aspects de sa vie missionnaire auprès des plus hautes autorités politiques ou ecclésiales de son époque La vie contemplative de Catherine a débuté avec son plus jeune âge dans sa chambre où elle aimait à se retirer pour s abandonner à l Amour

    Original URL path: http://www.revue-resurrection.org/Catherine-de-Sienne-L-audace-de-la (2016-02-09)
    Open archived version from archive

  • N° 126-127 (juillet-octobre 2008) : L'Ascension : Se tourner vers le Seigneur. Essai sur l'orientation de la prière liturgique - Revue Résurrection
    les pas du peuple de Dieu à la rencontre du Seigneur qui doit venir à nouveau p 95 Et l auteur cite le fameux passage de l épître aux Hébreux Mais vous vous êtes approchés de la montagne de Sion He 12 22 24 En résumé l orientation commune du célébrant et de l assemblée dans une même direction permet de faire ressortir de façon évidente le destinataire principal de la prière eucharistique qui est Dieu et non pas l assemblée elle même ainsi que de traduire l attente unanime du retour du Christ en notre monde Les arguments historiques répondent à la raison souvent invoquée pour justifier la place du célébrant face au peuple la pratique de l Église primitive Sur ce point l auteur explique que les études récentes montrent une tendance générale des célébrations de l Église de ce temps 1er millénaire à une orientation de tous célébrant et fidèles vers l est lieu de la Résurrection et du retour attendu de Jésus Christ La formule Conversi ad Dominum qui termine presque tous les sermons de saint Augustin est une formule d introduction à la prière eucharistique et elle semble impliquer à la fois une conversion du cœur et un changement d orientation physique des fidèles Au second millénaire l orientation de la célébration vers l est n est plus la seule adoptée et de ce point de vue la finalité eschatologique est moins mise en valeur mais l orientation commune du prêtre et des fidèles demeure un principe majoritaire sauf lorsque la disposition des lieux ne le permet pas Quant à la Cène primitive du Jeudi Saint il ne faut pas se l imaginer comme organisée autour d une table dont le Christ occuperait la place centrale ainsi que l ont représentée les peintres occidentaux mais comme un banquet où les convives sont allongés selon la coutume de l époque sur des divans qui sont placés sur un des côtés d une longue table ovale en fait une série de petites tables disposées en enfilade l autre côté est laissé libre pour le service la place d honneur est située à l une des extrémité de cette enfilade et tous les convives sont donc tournés vers le Seigneur qui n est pas proprement tourné vers eux Pour conclure cette revue historique le P Lang exprime l idée fondamentale que l argument d un retour à la pratique primitive n est pas un gage absolu de progrès et il cite le cardinal Ratzinger On ne se demande pas comment la liturgie doit elle être mais comment était elle autrefois Bien que le passé nous apporte une aide indispensable pour résoudre les problèmes d aujourd hui il n est pas purement et simplement le critère qui doit fonder la réforme Cardinal Joseph Ratzinger Le catholicisme après le Concile Docum Cath n 1478 Paris 1986 c 1557 1576 Enfin les arguments canoniques consistent à relever qu aucune allusion à cette pratique de la célébration ne figure dans la Constitution

    Original URL path: http://www.revue-resurrection.org/Se-tourner-vers-le-Seigneur-Essai (2016-02-09)
    Open archived version from archive

  • N° 126-127 (juillet-octobre 2008) : L'Ascension : Les jésuites français dans la Grande Guerre - Revue Résurrection
    gradés comme aumôniers pour d autres servir en tout cas pour ranimer la foi et aider les hommes à vivre et mourir chrétiennement C est cette aventure humaine et spirituelle que rapporte Marie Claude Flageat dans un livre très minutieusement documenté Prenant appui sur les archives de l ordre sur les lettres adressées par les membres envoyés sur le front à leurs frères mais aussi à leur famille cet exposé clair et précis montre l état d esprit des jésuites leurs espoirs leurs confrontations à une France diverse S ils déplorent souvent le manque de formation ou d esprit religieux ils ne manquent pas de constater que la proximité constante de la mort comme la promiscuité avec les hommes leur permettaient souvent de toucher mieux les cœurs que dans la paix Brûlant d ardeur les jésuites se sont trouvés parfois confrontés à des hommes indifférents voire hostiles remplis de préjugés et de défiance La vie dans les tranchées au coude à coude a offert aux différentes parties en présence l occasion de se connaître et souvent de s apprécier le courage et la hauteur d âme des jésuites faisant généralement l admiration de tous Très patriotes les jésuites de France

    Original URL path: http://www.revue-resurrection.org/Les-jesuites-francais-dans-la (2016-02-09)
    Open archived version from archive

  • N° 126-127 (juillet-octobre 2008) : L'Ascension : Carnets du Concile, Tomes I et II - Revue Résurrection
    dont il a entendu parler ou qu il a même personnellement connus La lecture de ces deux volumes est donc tout à fait passionnante Les notes sont abondantes sans être excessives Il est à signaler que chaque personne dont le nom est cité fait l objet d une petite notice biographique lors de sa première apparition dans le corps du texte Cela est fort important pour bien situer le rôle de chacun Les carnets sont bien sûr classés dans l ordre chronologique et ne couvrent pas l intégralité de la période conciliaire de nombreuses coupures liées aux intersessions et aux périodes de maladie du P de Lubac font qu il ne s agit pas d une prise de note continue Comme il s agit de textes à usage personnel les commentaires du cardinal ne s embarrassent pas de nuances lorsqu il donne son impression sur tel théologien tel évêque ou tel membre éminent de la curie romaine Cela est très précieux Le lecteur voit donc ses convictions renforcées ou nuancées sur les personnages qu il a pu connaître ou rencontrer En dehors de cet aspect qui pourrait paraître anecdotique on peut percevoir quelques grandes considérations sur les acteurs de cette époque conciliaire On voit bien à travers toutes ces notes quelles sont les appréciations de notre théologien sur les différents groupes épiscopaux et sur ses autres confrères théologiens qui s agitent autour de l aula du concile On discerne son regret de voir que les évêques n ont pas fait appel pour les seconder aux meilleurs théologiens de l époque sauf d heureuses exceptions L exemple le plus flagrant cité est celui d Urs von Balthasar Mais il faut aussi souligner qu aucun évêque français n a fait appel à Henri de Lubac Il est l expert d un évêque

    Original URL path: http://www.revue-resurrection.org/Carnets-du-Concile-Tomes-I-et-II (2016-02-09)
    Open archived version from archive

  • N° 126-127 (juillet-octobre 2008) : L'Ascension : Dieu ne veut pas la souffrance des hommes - Revue Résurrection
    les hommes inclus dans le projet corporatif de Dieu en Adam en subissent les conséquences et n en sont pas coupables même si chacun s empresse d y joindre son péché personnel la souffrance née du péché facilite la répétition du mal elle risque de séparer l homme de Dieu elle n a pas de valeur en soi néanmoins le Christ l a subie pour y faire passer son obéissance filiale et dénouer le lien infernal qui la liait au péché Désormais elle subsiste comme un reliquat et nous donne l occasion d une offrande à la suite du Christ Un jour Dieu la vaincra totalement Dans l introduction l auteur se fait l écho des réactions à sa thèse reçues de la part de critiques tant catholiques que protestants et plutôt que d y répondre il note qu elles sont tellement contradictoires qu elles s annulent On n a pas de peine à imaginer les écarts qui existent malheureusement sur le sujet entre ceux qui nient toute historicité au péché des origines et ceux qui essaient d en garder quelque chose entre les défenseurs de la thèse de la colère Dieu s abattant sur le Christ bouc émissaire et ceux pour qui la souffrance du Christ est la manifestation d un Dieu impuissant devant le mal de l homme il n y a que l embarras du choix Un petit inventaire que nous avons fait personnellement sur les positions tenues par des auteurs très en vogue sur le motif de la Rédemption est proprement effarant Alors ne pourrait on proposer à Jean Claude Larchet de mieux s informer sur ce que porte la tradition occidentale qu il anathématise quand même un peu vite il verrait que saint Augustin malgré ses faiblesses qui n en a donne une analyse extraordinairement

    Original URL path: http://www.revue-resurrection.org/Dieu-ne-veut-pas-la-souffrance-des (2016-02-09)
    Open archived version from archive

  • N° 125 (mai-juin 2008) : Dieu Père : Le Dieu Père - Revue Résurrection
    aider Le pari de ce numéro est de penser que ce débat n est pas sans rapport avec les questions les fondamentales de la théologie trinitaire Mais pour cela il faut commencer par lever une ambiguïté sur le Dieu Père Tant que la paternité en Dieu n est vue qu à travers un attribut divin plus ou moins métaphorique disant en gros la générosité de l origine et l autorité qui lui revient on ne sort pas du jeu de miroirs où l homme transpose sur Dieu les qualités attendues d un père de la terre et en retour sacralise une certaine image de la paternité naguère plutôt patriarcale aujourd hui plutôt gentille et consensuelle Le débat actuel autour du thème du Père tout puissant est à ce titre révélateur remercions notre ancien collaborateur le P Jean Pierre Batut auteur d un livre très apprécié sur ce sujet d avoir répondu à nos questions sur ce thème On n est sérieux avec le sujet du Dieu Père que quand on a accepté de se hausser jusqu au niveau de la théologie trinitaire Dieu n est notre Père que parce que déjà il est Père en lui même et que nous découvrons qu il a un Fils éternel Nous devons donc accepter d abord et c est ce que le combat contre les hérésies des premiers siècles a dû établir non sans peine que sa paternité n a pas d emblée grand chose à voir avec la nôtre Coéternel avec son Fils il lui donne tout ce qu il a sans cesser d être ce qu il est son Fils ne s ajoute pas à lui comme le deuxième d une lignée ensemble ils ne forment pas deux mais un Père d une paternité qui le définit complètement il n est fils de personne d autre ni frère ni époux de nul autre son Fils n est que fils et ne sera jamais rien d autre Aucun autre principe ne compose avec la paternité éternelle qu est le Père des cieux ni Mère Nature ni dialectique rien etc etc Laurence Breuillac dans cet esprit nous retrace quelques aspects de l élaboration du dogme trinitaire Vient alors la possibilité de contempler dans la relation éternelle du Père et du Fils ce que peut être pour nous une origine vraie et épanouissante L homme est à l image du Fils de Dieu d abord en cela qu il a son origine dans un autre être il n est pas la source de ce qu il est il ne part pas de lui même il doit se recevoir d un autre mais ceci n est pas pour lui une contrainte insupportable dont il devrait aspirer à se libérer c est un don très aimant qui lui permet de grandir et d être finalement lui même Le péché nous a amené à transposer sur les rapports parentaux la dialectique du maître et de l esclave et de fait il faut bien reconnaître une part de

    Original URL path: http://www.revue-resurrection.org/Le-Dieu-Pere (2016-02-09)
    Open archived version from archive

  • N° 125 (mai-juin 2008) : Dieu Père : La Toute Puissance de Dieu le Père - Revue Résurrection
    Dieu et pas sa Seigneurie sur l Histoire Il est très usité dans le langage pré chrétien chez les païens en particuliers pour des divinités Il est notamment fait allusion à Juppiter Zeus Pater omnipotens dont la transposition littérale Dieu Père tout puissant met en évidence l ambiguïté car la toute puissance est liée dans cette expression aux représentations païennes d un dieu Père des dieux et des hommes on trouve l expression chez Homère et chez bien d autres auteurs mais en réalité ni créateur ni père C est ainsi déclare Clément d Alexandrie qu Homère a pu parler du Père des hommes et des dieux sans savoir qui est le Père ni comment il est le Père 6 Dans le monde grec le terme Pantocrator revêt toute sa force et une investigation précise est effectuée par Origène qui développe toute une théologie trinitaire à partir de ce mot en se basant en particulier sur le texte vétéro testamentaire du livre de la Sagesse 7 Chez lui la toute puissance du Père apparaît enracinée dans la Sagesse de Dieu contrairement à certaines spéculations de l époque médiévale qui développeront le thème de la toute puissance absolue c est à dire de la capacité qu aurait la puissance divine d opérer n importe quel effet même ceux qui seraient logiquement contradictoires par exemple faire que Rome n ait jamais été fondée 8 Ces spéculations qui conduiront tout droit au nominalisme s accommodent de l idée d un arbitraire divin parce qu elles imaginent une toute puissance ab solue c est à dire sans lien avec le monde et la sagesse divine qui l a organisé alors que les Pères du premier millénaire ne pouvaient l imaginer qu ordonnée En outre chez Origène son origine et son exercice sont enracinés dans la relation trinitaire du Père et du Fils si bien qu elle réside dans le Père comme dans sa source mais qu elle est exercée par le Fils comme en Celui par qui se concrétise le vouloir du Père c est par son Fils que le Père est Pantocrator 9 En quoi cette définition est elle originale La toute puissance de Dieu est donc bien originale en ce sens qu elle est un attribut du Père essentiellement lié sa paternité Dieu crée paternellement par son Fils et dans l Esprit et c est par son Fils et dans l Esprit qu il filialise sa création Dieu est l Origine d un monde à la fois achevé et en même temps en devenir qui doit encore être conduit à son accomplissement On se souvient que dans le premier récit de la création la seigneurie sur le monde est remise par Dieu à l homme Soyez féconds multipliez emplissez la terre et soumettez la Gn 1 28 Dieu donne la gérance de la Création à l homme et c est l Alliance de Dieu avec l homme Mais cette gérance est par avance incluse et dépassée dans l échange du Père et

    Original URL path: http://www.revue-resurrection.org/La-Toute-Puissance-de-Dieu-le-Pere (2016-02-09)
    Open archived version from archive



  •