archive-org.com » ORG » R » REVUE-RESURRECTION.ORG

Total: 946

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".
  • N° 119 (mai-juin 2007) : Jugés sur l'amour : L'amour peut-il se commander ? - Revue Résurrection
    une réponse libre L eros qui surgit en nous et malgré nous véritable signe de notre vocation à l amour ne nous habite pas comme une force étrangère mais comme une potentialité que nous faisons nôtre 15 Comme le montre Maurice Blondel dans L Action 16 la volonté voulante ce qui veut en nous et qui préexiste à nos choix particuliers s accomplit nécessairement dans la volonté voulue l application libre de nos désirs L amour nous engage donc tout entier Il est significatif que saint Bernard ouvre son traité L Amour de Dieu par une description de la triple grandeur de l homme la dignité qui est pour saint Bernard le libre arbitre image ineffaçable de Dieu en l homme la science capacité de l homme de reconnaître cette dignité qui est en lui et qui pourtant de vient pas de lui 17 et la vertu le fait qu e l homme en vienne à rechercher sans paresse celui dont il tient son existence et à s attacher fortement à lui après l avoir trouvé 18 En aimant l homme accomplit sa triple grandeur en allant d un amour qui lui est déjà donné vers un amour qu il recherche et qui lui est promis L amour unifie l homme là où le péché le divise C est le propre de la maturité de l amour écrit Benoît XVI d impliquer toutes les potentialités de l homme et d inclure pour ainsi dire l homme dans son intégralité La rencontre des manifestations visibles de l amour de Dieu peut susciter en nous un sentiment de joie qui naît de l expérience d être aimé Mais cette rencontre requiert aussi notre volonté et notre intelligence La reconnaissance du Dieu vivant est une route vers l amour et le oui de notre volonté à la sienne unit intelligence volonté et sentiment dans l acte totalisant de l amour 19 Aimer n est pas accomplir un acte parmi d autres mais donner une orientation à tout notre être La formule sacramentelle du mariage qui a la forme d un dialogue où l homme et la femme se répondent l indique bien Je te reçois comme époux épouse et je me donne à toi Le don de l amour est un engagement car il est don de soi Ainsi dans le mariage le don des corps est le signe d un don de toute la personne Par l Incarnation Dieu s est engagé envers nous dans un acte d amour sans limite comme l écrit saint Jean Dieu a tant aimé le monde qu il a donné son Fils unique afin que quiconque croit en lui ne se perde pas mais ait la vie éternelle 20 Ainsi en aimant nous pouvons en retour participer à la vie même du Dieu trinité à savoir le don mutuel du Père et du Fils dans la procession de l Esprit L amour de Dieu qui nous précède nous engage donc à une réponse que nous exprimons

    Original URL path: http://www.revue-resurrection.org/L-amour-peut-il-se-commander (2016-02-09)
    Open archived version from archive

  • N° 119 (mai-juin 2007) : Jugés sur l'amour : Dieu, juge de nos vies ? - Revue Résurrection
    nos vies c est parce qu il est vraiment juste le seul Juste Or cela nous ne pouvons le dire que si nous avons une idée de ce qui dans nos comportements est juste ou injuste en dernier ressort que si nous acceptons la notion du bien et du mal dans nos vies Le sujet n est pas anodin dans notre société où tout se vaut où beaucoup de jeunes n ont guère de repères autour d eux pour avancer dans la conduite de leur vie C est certainement ce qu a perçu à la suite de Jean Paul II le pape Benoît XVI nous pouvons citer en guise de prologue à notre réflexion quelques brefs passages du message pour la paix qu il a publié le 1er janvier 2006 Le thème de réflexion de cette année Dans la vérité la paix exprime la conviction que là où l homme se laisse éclairer par la splendeur de la vérité et quand il le fait il entreprend presque naturellement le chemin de la paix De cette façon la paix apparaît comme un don céleste et une grâce divine à tous les niveaux elle demande l exercice de la plus grande responsabilité à savoir de conformer dans la vérité dans la justice dans la liberté et dans l amour l histoire humaine à l ordre divin 7 Cette conformation de l histoire humaine à l ordre divin eut ses débuts dans la révélation progressive au peuple hébreu des notions de bien et de mal de juste et d injuste et par une réflexion sur ce que les réalités ainsi abordées cachent de profondément mystérieux mais aussi révoltant Nous ne voulons ici que rappeler quelques jalons 8 à partir de textes bibliques tout d abord Dans la Bible le bien et le mal sont étroitement connotés à la relation du croyant à son Dieu ces notions n ont de sens que dans la conformité ou l éloignement par rapport à la volonté divine l éloignement se nommant d un nom tout à fait spécifique le péché Ainsi dans la perspective traditionnelle de la religion juive les choses sont simples ce qui ne veut pas dire sans combat l homme qui accomplit la loi divine fait le bien il est juste celui qui la transgresse est méchant et pécheur Heureux est l homme qui ne prend pas le parti des méchants ne s arrête pas sur le chemin des pécheurs et ne s assied pas au banc des moqueurs mais qui se plaît à la loi du Seigneur et récite sa loi jour et nuit Il réussit tout ce qu il fait Tel n est pas le sort des méchants ils sont comme la bale que disperse le vent Lors du jugement les méchants ne se relèveront pas ni les pécheurs au rassemblement des justes Car le Seigneur connaît le chemin des justes mais le chemin des méchants se perdra Ps 1 Nous voyons ici à l œuvre un Dieu qui n est pas seulement libérateur mais aussi rétributeur il récompense chacun selon sa conduite donne à chacun selon son dû Ainsi l homme juste c est à dire celui qui agit bien est récompensé dès maintenant il réussit tout ce qu il fait pour l homme injuste celui qui agit mal le psalmiste est plus prudent il assure seulement que lors du jugement c est à dire au dernier jour il ne se relèvera pas de la mort donc qu il ne connaîtra pas la résurrection promise aux seuls justes Il nous faut percevoir la grandeur d une telle conception même si la culture contemporaine la traite volontiers avec dérision Dieu voit toute chose il connaît le chemin des justes c est à dire qu il voit ce chemin avec bienveillance et sait le récompenser La Bible n ignore pas l objection qu on peut faire de bonne foi à une telle conception c est le scandale de l innocent accablé par le destin de l enfant qui meurt de maladie ou de faim de celui qui naît gravement handicapé du juste assassiné parce qu il a défendu les opprimés ou promu la paix de toutes ses forces Elle ne se contente pas de donner la réponse qui découle logiquement de la conception présentée ce juste se relèvera au jour du jugement Elle a voulu explorer plus avant la détresse humaine pour montrer que Dieu ne pactise pas avec le mal Ainsi beaucoup de psaumes sont témoins 9 de la prise de conscience de ce scandale et des réactions de révolte voire de violence qu elle suscite mais c est surtout le livre de Job qui l exprime dans tous ses développements Or ce qui est étonnant pour notre mentalité dans l histoire de cet homme juste éprouvé par toutes sortes de malheurs de la perte de ses biens de sa famille jusqu à celle de sa santé c est que le texte biblique exprime bien toute la révolte de Job qui va jusqu à mettre au défi son Dieu de lui prouver son péché et jusqu à souhaiter la mort mais qu il ne cautionne pas cette révolte parce qu en fin de compte c est Dieu qui défie Job et lui montre qu il ne Le connaissait pas alors Job s humilie devant Dieu et pour cela il est rétabli dans sa justice et sa prospérité Dans cette apologie de la justice divine les amis de Job ou le sage Elihou apparaissent comme des porte parole de la conception traditionnelle signalée ci dessus Citons quelques passages phares de cette œuvre de feu La vie m écœure je ne retiendrai plus mes plaintes d un cœur aigre je parlerai Je dirai à Dieu ne me traite pas en coupable fais moi connaître tes griefs contre moi Prends tu plaisir à m accabler à mépriser la peine de tes mains à favoriser les intrigues des méchants 10 1 3 troisième poème de Job Prétends tu être dans ton droit quand tu dis Je suis plus juste que Dieu Puisque tu déclares Que t importe et quel profit pour moi à ne pas pécher moi je te réfuterai par mes discours toi et tes amis du même coup 35 2 3 troisième discours d Elihou Qui est celui qui dénigre la providence par des discours insensés Ceins donc tes reins comme un brave je vais t interroger et tu m instruiras Veux tu vraiment casser mon jugement me condamner pour te justifier 40 7 8 second défi du Seigneur Qui est celui qui dénigre la providence sans rien y connaître Eh oui j ai abordé sans le savoir des mystères qui me confondent Je ne te connaissais que par ouï dire maintenant mes yeux t ont vu 42 3 5 seconde réponse de Job De ce livre nous devons retenir deux scandales le premier scandale est celui du mal accablant l innocent C est un scandale existentiel qui tient à la condition humaine et que nous ne devons pas esquiver parce qu il est terrible le texte biblique lui apporte une réponse nuancée 10 Le second scandale est celui de l accusation de Dieu comme responsable de ce mal Ce scandale est le fait du péché de l homme quand l accusation est maintenue au delà de la révolte et posée comme une affirmation incontestable Le texte biblique y apporte une réponse catégorique Dieu n est pas l auteur du mal 11 Lui seul peut déterminer ce qui est juste car Lui seul est juste À partir de ce donné biblique les Pères de l Église ont bâti une réflexion sur la justice et affirmé qu elle fait partie des attributs divins ou des noms divins c est à dire des qualités que Dieu possède éminemment et qui peuvent donc servir à le nommer Nous citerons ici deux auteurs Dans la lignée des Pères grecs qui ont confronté la foi biblique avec la philosophie grecque spécialement en l occurrence celle de Platon et de ses épigones Denys le Mystique auteur du Vème siècle écrit un traité Des noms divins Bien qu il utilise souvent le langage d une théologie négative qui ne veut pas laisser enfermer dans des catégories humaines le discours sur Dieu Denys reconnaît ici aux théologiens le droit d attribuer à la Divinité les noms qui permettront de la louer 12 Dieu est en outre célébré comme Justice parce que c est lui qui selon leur mérite distribue à tous les êtres proportion beauté ordonnance harmonie et bonne disposition parce qu il définit pour chacun l ordre qui lui convient selon la disposition la plus juste parce qu il est cause enfin pour chacun des êtres de chacune de ses opérations propres Mais on objectera qu il est injuste d abandonner sans secours les saints aux vexations des méchants À quoi il faut répondre que si ceux qu on appelle des saints s attachent aux biens terrestres qui attirent les êtres matériels c est alors qu ils sont entièrement déchus du désir divin 13 Ces deux paragraphes montrent la complexité de la pensée théologique de Denys le premier pourrait sembler sans peine extrait de Platon ou d Aristote le second montre le théologien aux prises avec un aspect du problème du mal en l occurrence les persécutions qu ont subies les chrétiens appelés ici dans la lignée de saint Paul les saints 14 dans l empire romain La réponse du théologien pour préserver la justice de Dieu peut paraître sévère nous ne pouvons l expliciter ici mais indiquer seulement qu elle repose sur toute une vie mystique dont le fondement est encore à trouver dans le Nouveau Testament et spécialement le Sermon sur la Montagne Mt 5 10 Héritier des Pères de l Église latine mais aussi pour une bonne part des Pères grecs et donc de Denys par les traductions qu il en a connues saint Thomas d Aquin consacre au problème des Noms divins une question entière de sa Somme Théologique c est la treizième question de la Prima pars dédiée à Dieu et au gouvernement divin une autre question de cette partie la vingtième nous concerne plus précisément en ce qu elle traite de la Justice et de la Miséricorde divine Nous en donnons un court extrait Et bien que Dieu de cette manière donne à quelqu un ce qui lui est dû lui même n est pas pour autant débiteur car lui même n est pas ordonné aux autres mais les autres à lui Aussi dit on parfois que la justice en Dieu est le sens de ce qu exige sa bonté et parfois qu elle est la rétribution conforme aux mérites S Anselme signale ces deux points de vue quand il écrit s adressant à Dieu Lorsque tu punis les méchants c est justice parce que cela convient à leurs mérites mais quand tu les épargnes c est justice parce que cela s accorde à ta bonté 15 Le texte montre que la notion de justice s applique bien à Dieu sans pour autant engager la réciprocité qui est de règle dans les rapports humains Dieu ne doit rien à personne en sorte que sa justice provenant d une libre disposition de sa nature la disposition à la bonté produit soit une sanction soit un pardon La foi en un Dieu juste un bien partagé avec les juifs et les musulmans Nous développerons plus loin cette articulation entre justice et bonté justice et miséricorde divines dans la théologie chrétienne car elle est essentielle pour notre sujet mais il nous semble bon arrivés à ce point de notre réflexion de souligner que nous chrétiens catholiques qui nous situons dans la lignée de Denys le Mystique et de saint Thomas d Aquin ne nous trouvons pas isolés au sein de la culture contemporaine dans l affirmation d un Dieu juste mais en consonance profonde non seulement et au premier chef avec nos frères protestants et orthodoxes mais encore avec beaucoup d autres de nos contemporains hommes et femmes de bonne volonté spécialement nos frères et sœurs en humanité juifs et musulmans qui adorent eux aussi le Dieu unique révélé à Abraham Nous citerons d abord la parole d un rabbin contemporain La réflexion sur les noms de Dieu voire la méditation de ces noms constitue un très riche chapitre de l histoire des idées dans le Judaïsme Dans la tradition juive les rapports de Dieu avec le monde s articulent dans une dialectique permanente de l amour et de la rigueur Il n est pas excessif d affirmer que cette dialectique constitue l élément fondamental de la théologie juive Qui dit amour dit aussi pardon Lorsque Dieu se manifeste comme Celui qui désire que la vie continue quel que soit le mérite ou le démérite des hommes la Bible l appelle Y H V H Cependant si l amour infini en constitue le ressort la vie elle n est pas sans limites C est tout le contraire elle est soumise à des lois tant dans sa dimension biologique physique et matérielle que dans ses exigences morales Dieu est donc aussi celui qui veille au bon fonctionnement et au respect de la loi du monde Cette fonction divine la Bible l appelle Elohim le Dieu du jugement et de la rigueur Dans le langage métaphorique des rabbins on dira que Dieu est à la fois roi Elohim et père Y H V H Autrement dit le monothéisme exige précisément que l homme dépasse l opposition de la grâce et de la rigueur pour ne jamais oublier que c est le même Dieu qui les dispense 16 Ce texte nous paraît passionnant pour comprendre à quel point le judaïsme contemporain promeut une haute idée de la justice divine à la fois irréprochable et compréhensive pour l homme Sans nous interroger dès maintenant sur ce que Jésus Christ apporte de dynamisant à cette vision reconnaissons déjà sa profondeur et sa justesse aucun soupçon à l égard d un Dieu complice du mal qui atteint l homme aucune faiblesse non plus pour le péché commis par l homme Nous retrouvons ces deux caractéristiques d un Dieu juste et miséricordieux dans l islam qui a recueilli également la tradition des Noms de Dieu Dans l index de la traduction du Coran que nous avons consultée la rubrique des attributs d Allah occupe une dizaine de pages 17 sur une soixantaine dont les trois dernières sont consacrées aux citations relatives à la miséricorde puis à la justice divines Nous en donnerons quelques unes Le jugement n appartiendra qu à Allah Il décide selon la Vérité et Il est le meilleur des arbitres VI 57 Nous poserons des balances justes au Jour de la Résurrection et nulle âme ne sera lésée XXI 48 Accomplissez la Prière Acquittez vous de l Aumône Consentez un large prêt à Allah ce que vous aurez accompli de bien à l avance pour vous mêmes vous le retrouverez auprès d Allah lui même sous forme de bonheur ou d une récompense plus grande Demandez pardon à Allah En vérité Allah est absoluteur et miséricordieux LXXIII 20 18 Ces trois extraits du Coran montrent la force de l héritage biblique bien vivant dans cette religion qui respecte profondément en Dieu des qualités que nous honorons également en Lui la capacité de Dieu juge Dieu qui justifie en Jésus Christ Quelle nouveauté l Incarnation de Dieu en Jésus Christ apporte t elle à la conception que le croyant se fait d un Dieu juge Cette nouveauté est contenue presque tout entière dans une phrase de l apôtre Paul d une extrême concision Celui qui n avait pas connu le péché Il l a fait péché pour nous afin qu en lui nous devenions justice de Dieu 2 Co 5 21 BJ La nouveauté première car il faut expliciter par étapes cette formule c est que Jésus Christ partageant notre condition humaine a partagé aussi la tentation cf Mt 4 1 11 avec la confrontation au péché qu elle comporte Mais refusant entièrement de pactiser avec ce péché il s est trouvé situé d un seul côté du mal celui qu on subit d un seul côté du péché celui des autres dont on porte le poids sur soi au point d être confondu avec les plus grands pécheurs assimilé au péché même Dieu l a fait péché pour nous Ainsi donc dans un premier temps l Incarnation conduit Jésus Christ au calvaire et à la Croix le Juge est devenu l accusé puis le condamné comme l explicitent les Juifs dans l audience devant Pilate Les Juifs lui répliquèrent Nous avons une loi et d après cette loi il doit mourir parce qu il s est fait Fils de Dieu Jn 19 7 BJ Ce renversement inouï d un Dieu qui passe en jugement devant ceux qu il a naturellement le pouvoir de juger et de plus qu il a libérés puisqu ils sont devenus son peuple cela a été et reste un scandale pour beaucoup Si nous en restons là nous aussi le christianisme est la religion de l absurde et de l échec Mais deux jours après la Croix du Vendredi Saint il y a le matin de Pâques tout bascule alors car les disciples de Jésus dont la première selon la tradition évangélique Jn 20 1 et Mt 28 1 fut une femme Marie Madeleine venue sans doute apporter des aromates pour embaumer le corps cf Lc 24 1 ont vu le crucifié vivant ressuscité Le crucifié est devenu le ressuscité c est à dire que le condamné a démontré l inanité de la condamnation il a montré qu il était vraiment ce qu il prétendait par toute sa vie autant que par ses paroles le Fils de Dieu c est à dire Dieu lui même qui a pouvoir sur la mort L échec patent est devenu un triomphe la mort a été vaincue non pas temporairement par le simple miracle d une résurrection éphémère comme fut celle de

    Original URL path: http://www.revue-resurrection.org/Dieu-juge-de-nos-vies (2016-02-09)
    Open archived version from archive

  • N° 119 (mai-juin 2007) : Jugés sur l'amour : Se préparer au jugement - Revue Résurrection
    les prières de la commendatio animae prières dites près du mourant la profusion des messes célébrées pour les défunts la recherche fiévreuse des indulgences la vision hideuse de la mort sont là pour enlever toute confiance à ceux qui croiraient pouvoir entrer directement au ciel Le jansénisme y joindra son pessimisme fondamental puisqu il peut exister parait il des justes auxquels la grâce a manqué et qui se retrouveront donc au nombre des réprouvés Tout cela est certes très loin de nous et heureusement d un certaine façon mais il n est pas toujours sûr que nous y ayons beaucoup gagné sur le fond car l assurance naïve que tous les braves gens iront au ciel révèle plus d indifférence au salut que de réelle confiance en Dieu Cet au delà dont on parle en souriant qui alimente d innombrables histoires cocasses qu on se raconte entre chrétiens sur le ciel l enfer et le purgatoire en attendant que ces mots ne veuillent plus rien dire pour personne ne fait pas très sérieux Probablement parce que la sainteté de Dieu et l horreur du péché ne sont plus des données de base de notre vie chrétienne C est cela sans doute qu il faut changer sans retomber dans les errements qui ont peut être provoqué cette débâcle L expérience anticipée du jugement Sans doute saint Paul et les Pères de l Église révèlent ils une attitude plus juste face au jugement Ils savent que même si notre conscience ne nous reproche rien nous ne sommes pas justifiés pour autant car celui qui me juge c est le Seigneur 1 Co 4 4 ils rappellent que nul ne sait s il est digne d éloge ou de blâme que le juste lui même sera sauvé comme à travers le feu 1 Co 3 14 Bref ils nous disent bien que nous devons toujours nous situer devant un jugement à venir dont nous ne pouvons disposer par avance Pourtant ils ne manquent pas de se placer dans une confiance fondamentale fondée sur l assurance que Dieu veut sauver tous les hommes 1 Tm 2 4 et qu il n est pas injuste en refusant de tenir compte des efforts et des élans tournés vers lui Paul va jusqu à dire dès maintenant m est réservée la couronne de justice qu en retour me donnera le Seigneur en ce Jour là lui le juste juge et non seulement à moi mais à tous ceux qui auront aimé sa manifestation 2 Tm 4 8 Ce qui rend le jugement terrible c est le risque nous soyons séparés de Dieu parce que nous voudrions faire notre volonté plutôt que la sienne et que nous nous endurcirions dans cette position Le pécheur repentant est celui qui accepte de juger comme Dieu en réprouvant le péché comme il le réprouve lui même Saint Augustin le dit justement Mes frères est ce que nous n avons pas honte Nous aimons et nous redoutons sa venue Aimons nous vraiment

    Original URL path: http://www.revue-resurrection.org/Se-preparer-au-jugement (2016-02-09)
    Open archived version from archive

  • N° 119 (mai-juin 2007) : Jugés sur l'amour : Traité des sacrements. II – La confirmation. Plénitude du don baptismal de l'Esprit. (Jean-Philippe Revel). - Revue Résurrection
    faite dans un contexte d éloignement à l égard du baptême car il n est pas possible qu une séparation matérielle qui peut aller jusqu à plusieurs années n entraîne pas une séparation au plan de la signification théologique Il est typique que dès le début du processus de séparation au Ve siècle un esprit analytique comme celui de Fauste de Riez se soit immédiatement préoccupé de distinguer la confirmation du baptême p152 Un autre point important également lié à cette séparation du baptême d avec les rites post baptismaux qui se dessine au cours de l étude historique est celui du rôle de l évêque dans ces rites Même si celui ci intervient de manière variable selon la diversité des rites d Orient ou d Occident sa présence est impliquée dans toutes les célébrations même s il délègue aux prêtres une partie de ses fonctions pour des raisons pratiques Mais avec la croissance de la taille des églises locales avec la généralisation des baptêmes de nouveau nés qui se font toute l année il ne préside plus à ces rites postbaptismaux Ainsi en Orient c est le prêtre qui les effectue au nom de l évêque mais sans sa présence effective En Occident l évêque se les réserve mais au prix d un décalage dans le temps avec une conséquence fâcheuse la perturbation de l ordre normal de l initiation baptême confirmation eucharistie Une autre question que l on ne peut éviter et qui est sousjacente à cette enquête est ce qui fait la spécificité de la confirmation où le confirmand reçoit le don de l Esprit Saint par rapport au baptême où le don du Saint Esprit est déjà effectif Cette question est abordée dans la deuxième partie du livre intitulée Éléments d une théologie de la confirmation Le premier point abordé est celui des rites de la confirmation dont l étude montre qu ils ont été très variables aussi bien dans l espace que dans le temps Ainsi le rite romain en vigueur aujourd hui est fort différent de ce qu il était il y a cinquante ans Certaines églises syriennes notamment n ont jamais eu d onction post baptismale avec le Saint Chrême alors que Rome en pratiquait deux De même l imposition des mains de l évêque ou de son délégué est elle primordiale dans le sacrement Ces questions sont largement étudiées par l auteur qui arrive tout de même à dégager quelques conclusions Ni l onction ni l imposition des mains ne sont des gestes primitifs estime l auteur de façon peut être un peu rapide car que sait on de ce qui a précédé L un comme l autre n apparaissent que vers la fin du IIe siècle ou le début du IIIe comme explicitation et para chèvement du baptême en tant que communication de la Vie divine et plus spécialement effusion de l Esprit L onction est sans doute la ritualisation d une métaphore omniprésente dans le Nouveau Testament et enracinée dans

    Original URL path: http://www.revue-resurrection.org/Traite-des-sacrements (2016-02-09)
    Open archived version from archive

  • N° 119 (mai-juin 2007) : Jugés sur l'amour : Te igitur. Le Missel de saint Pie V, Herméneutique et déonto-logie d'un attachement. (François Cassingena-Trévedy) - Revue Résurrection
    porter des fruits nombreux dans chacune de ces dimensions au long des cinq siècles où il a été employé comme forme normale de la liturgie catholique latine Frère François souligne en particulier comment il a pu être au centre d une telle fécondité dans la mesure où il reflète exactement au plan liturgique l ensemble du système alors bâti et aujourd hui disparu comme système intégrant la totalité de la société qu il s agisse du cadre social comme du cadre ecclésial L auteur s attache aussi à mettre en évidence les mauvaises raisons qui conduisent beaucoup à s attacher à l objet qu est le missel tridentin selon lui beaucoup en font un signe de ralliement c est à dire un moyen de se différencier de se mettre à part comme un groupe excellent et protégé alors même que le missel livre de la célébration commune de l Église et plus encore celui de Trente voulu également pour unifier la liturgie du monde latin est le livre de toute la communauté de l Église établi par son magistère En ce sens quelques traits sont esquissés à partir du missel de Paul VI soulignant d une part qu il est le livre actuel de l Église et d autre part qu il est jeune encore au regard du temps liturgique qu on ne peut donc lui demander d avoir déjà porté les fruits de son prédécesseur qui en a certes livré de grands mais en cinq cents ans d histoire pas en cinquante Une comparaison des traits propres des deux missels est esquissée sans doute trop rapidement de même qu il n est que trop rapidement rappelé à la fois que le missel tridentin n est pas le missel de l Église dès l origine bien loin de là et

    Original URL path: http://www.revue-resurrection.org/Te-igitur-Le-Missel-de-saint-Pie-V (2016-02-09)
    Open archived version from archive

  • N° 119 (mai-juin 2007) : Jugés sur l'amour : Le Maître intérieur. (Nathalie Nabert) - Revue Résurrection
    l intermédiaire de la spiritualité cartusienne dont N Nabert est spécialiste l ouvrage se présente comme un chemin vers Dieu partant du sacrement de présence pour conduire le lecteur en trois étapes la paix de Dieu la Parole la grâce jusqu à l aube incertaine contemplée auprès de Marie de Magdalena Admirablement servi par la sensibilité poétique et spirituelle de l auteur le chemin se fait tout en discrétion et en retenue Pas de grands mots pas de théologie abstraite mais l approfondissement en l âme en l homme de l attention à la présence divine Si l écriture n était pas si éloignée du genre scolaire on dirait presque que ce pourrait être un manuel de vie spirituelle à l école du désert mais c est dire trop et trop peu Trop car il n y a ici rien du pédant même du professeur les références sont discrètes le chemin est indiqué sans être asséné Trop peu car si l on sait prendre le temps de la lecture de la rumination toutes les harmoniques de l attente et de la rencontre de Dieu sont là il suffit d écouter avec l oreille du cœur Mais il faut avoir l oreille fine souvent reconnaître l allusion entendre ce qui n est qu esquissé le commençant sera tenté de lire trop vite de ne pas ruminer paisiblement et y perdra beaucoup Admirable petit livre comme sait en réaliser cette maison suisse agréable dans la main et pour l œil où chaque partie s ouvre par une gravure dont le commentaire permet de préciser légèrement ce qui en fera le centre Ce dialogue répété entre l image et le texte vient inciter lui aussi au repos de la lecture à la lenteur volontaire à la contemplation L unité des trois chapitres de

    Original URL path: http://www.revue-resurrection.org/Le-Maitre-interieur (2016-02-09)
    Open archived version from archive

  • N° 119 (mai-juin 2007) : Jugés sur l'amour : Jésus est le Christ. (Cal Christoph Schönborn) - Revue Résurrection
    après un premier chapitre résolument théolo gique Dieu est trinitairement un les chapitres 2 et 3 explicitent la figure du Père à travers sa toute puissance et sa Providence 6 et 7 celle du Fils manifestée par ses miracles et sa Résurrection Le thème du salut se déploie dans l intervalle ch 4 et 5 respectivement dédiés au salut en Jésus et à l Église puis en conclusion par un

    Original URL path: http://www.revue-resurrection.org/Jesus-est-le-Christ (2016-02-09)
    Open archived version from archive

  • N° 119 (mai-juin 2007) : Jugés sur l'amour : Petite catéchèse sur Marie. (André Boulet (sm.) et Elisabeth Voinier) - Revue Résurrection
    souligner avec force le caractère original d une telle démarche qui donne la place première et principale à la réflexion théologique sur la Vierge Marie avant les considérations spirituelles en prenant ainsi au sérieux la place de Marie dans la réflexion de la foi chrétienne et la recherche de Dieu en Jésus on donne toutes ses lettres de noblesse au culte marial et on se trouve mieux placé pour y distinguer l essentiel de l acces soire et en promouvoir les aspects les plus authentiques Pour notre part nous voudrions exposer brièvement le triple bénéfice que nous avons retiré de cette lecture Sur le plan théologique c est une présen tation équilibrée de la contribution des deux sexes à la rédemption de l humanité voulue par Dieu Si en effet on ne peut nier que pour les chrétiens Dieu s est incarné en un représentant masculin de l humanité la réalité évangélique nous rappelle que cette Incarnation ne s est pas faite sans qu y soit associée la partie féminine de l humanité et cela d abord de la façon la plus haute qui puisse se faire en humanité par le consentement libre qu une femme y a donné Il n y aurait pas plus de rédemption sans le Fiat de Marie à l archange Gabriel que sans le oui de Jésus à Gethsémani Une seule petite restriction accompagnera cet éloge sans feinte le lecteur qui cherche à approfondir ou veut utiliser l ouvrage dans un but apologétique regrettera l absence de références à une bonne partie des textes cités parmi ceux qui sont antérieurs à Vatican II Cela n empêche pas le second bénéfice qu on peut tirer de cette lecture sur le plan spirituel cette fois nous comprenons en effet que cette présentation théologique équilibrée ne doit pas

    Original URL path: http://www.revue-resurrection.org/Petite-catechese-sur-Marie (2016-02-09)
    Open archived version from archive



  •