archive-org.com » ORG » R » REVUE-RESURRECTION.ORG

Total: 946

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".
  • N° 116 (octobre-décembre 2006) : La Vierge Marie : Louis Bouyer : le théologien à l'œuvre - Revue Résurrection
    dans la charité mais qui est aussi essentiellement dans la manifestation de la vérité qui ne fait qu un avec la charité p 219 Mais il n exerce son ministère qu avec la coopération de toute l Église en particulier de son Église particulière celle de Rome son élection par le collège des cardinaux est la survivance dans l Église universelle de l élection des évêques par les Églises locales Plus largement Louis Bouyer stigmatise deux conceptions pernicieuses de l Église qui sévissent dans les mentalités et même en théologie celle d une réunion de petits copains ou celle d un agent d influence politique qu on peut conformer à nos opinions il faut au contraire articuler l Église locale à la présence de l Église dans les saints et à la souveraineté du Christ Ce n est que grâce à la Tradition et aux organes dont le Christ a muni l Église que la Parole de Dieu peut s y lire fidèlement dans le témoignage des hommes multiples et changeants saints ou pécheurs intelligents ou stupides qui la composent Le sens de l Église essentiel pour retrouver le sens de l unité de la foi dans la diversité et la multiplicité est perdu quand des évêques déplorent ou se réjouissent de l honneur qui leur est rendu en croyant qu il s adresse à leur personne alors qu il vise leur fonction et Celui qu ils représentent le Chef de l Église uni à l Esprit qui l anime C est le ministère apostolique qui rend possible la présence du Christ par son sacrifice perpétuellement célébré et son enseignement dispensé avec son autorité même au service de la Parole il a pour objet d étendre dans l unité la vertu sanctificatrice du sacrifice du Christ Un évêque se faisant remplacer sans cesse pour la présidence des cérémonies liturgiques la visite des paroisses les confirmations se réduirait lui même à n être plus qu un bureaucrate Dans l Église le moine est témoin du noyau incandescent de toute vie de baptisé la portant à son maximum d urgence et de pureté et l empêchant de s enliser par son acceptation généreuse de la croix Il est l entraîneur de la vie du laïc qui en retour si elle est totalement saisie par Dieu manifeste la fécondité de son sacrifice car c est basée sur la vie de service des chrétiens dans le monde travaillant à la construction de la cité de Dieu que s établit la vie monastique elle en montre le but final que Dieu soit tout en tous et le moyen initial l acceptation de la croix dans un esprit de service p 194 Le choix entre humain ou chrétien est illusoire le christianisme étant la seule inspiration possible d un humanisme qui ne soit pas un leurre Car l humain n est pleinement réalisé que s il tend vers la plénitude de vie atteinte dans la Résurrection anticipée par une vie chrétienne authentique ainsi le moine devance

    Original URL path: http://www.revue-resurrection.org/Louis-Bouyer-le-theologien-a-l (2016-02-09)
    Open archived version from archive


  • N° 116 (octobre-décembre 2006) : La Vierge Marie : Mémoire sur l'occasion de mes écrits - Revue Résurrection
    Apologia il leur en coûte de moins en moins de faire des confidences Je n ai pourtant pas suivi cette pente Sensible alors ajoutait il comme je l ai toujours été aux imputations qui ont été si librement lancées contre moi Chez moi sans disparaître la sensibilité a fini par s émousser Ces phrases ont été écrites en décembre 1981 alors qu Henri de Lubac avait déjà quatre vingt cinq ans Il ne se faisait pas d illusions sur sa longue vie mais il souhaitait expliquer les raisons du caractère disparate de ses écrits écrits qui pour la plupart étaient rendus nécessaires à un moment donné par la gravité d une situation qui mettait en cause la foi chrétienne occupation allemande tyrannie d une certaine théologie néo thomiste préparation du concile Vatican II sécularisme post conciliaire etc Ces précisions apportées ce livre fourmille cependant d éléments qui nous permettent d entrevoir la vie de l auteur vie marquée par d incessantes maladies par de longues périodes de persécution à l intérieur de la Compagnie de Jésus comme à l extérieur Tout cela nous permet d entrevoir le bon serviteur qui fait son travail intellectuel de théologien quoiqu il arrive avec constance et fidélité Cette fidélité sans faille le P de Lubac l a mise au service d un certain nombre de collègues et amis eux aussi injustement attaqués mais qui morts prématurément ne pouvaient plus se défendre Le lecteur découvrira donc dans ce mémoire des indications précieuses sur des personnalités comme les PP Rousselot tué pendant la guerre de 1914 1918 de Moncheuil fusillé par les Allemands en 1943 et sur leur pensée de haute valeur Une place particulière est faite à la personne du P Teilhard de Chardin Celui ci est mort en 1955 et son œuvre originale et discutable sur divers points se trouvait attaquée avec violence par certains milieux catholiques Par ailleurs dans la décennie qui suivit sa mort des admirateurs plus ou moins bien intentionnés révélèrent sa pensée au grand public Bien que n étant pas un admirateur de Teilhard H de Lubac a toujours pris la défense de son ami et a contribué à faire connaître sa pensée authentique Ce mémoire donne une quantité de renseignements sur ce sujet On a par ailleurs quelques lignes où le Père de Lubac a donné son opinion sur le P Teilhard Avant tout je voudrais vous dire qu un homme de la valeur du P Teilhard qui disait quelque chose de neuf chose qui n était pas toujours comprise de manière correcte selon une certaine habitude d esprit ne peut éviter même sans responsabilité de part et d autre de susciter des problèmes En outre je ne me considère pas en mesure d exprimer un jugement complet parce vous le savez je ne puis me dire teilhardien J étais un ami du P Teilhard parce qu il était un homme si bon que cordialement avec beaucoup de simplicité il acceptait comme amis même des personnes beaucoup plus jeunes

    Original URL path: http://www.revue-resurrection.org/Memoire-sur-l-occasion-de-mes (2016-02-09)
    Open archived version from archive

  • N° 116 (octobre-décembre 2006) : La Vierge Marie : Entretiens sur la vie religieuse - Revue Résurrection
    perfection sinon par une communauté ecclésiale Même celui qui est contraint de vivre isolé vit par la communauté qui le soutient à distance et l enracine dans l Église p 99 Le second écueil est celui de la liberté et de l obéissance Pour un religieux il s agit de concilier ces deux exigences apparemment contradictoires la conscience d être responsable du bien de la communauté et la soumission à l autorité qui la dirige ainsi qu à la règle qu elle a adoptée A la réflexion on voit combien cela s applique à chaque chrétien dans la communauté paroissiale ou autre à laquelle il appartient en vertu de son baptême et des circonstances de sa vie Cette nécessité de la soumission à une autorité et à une règle de vie une règle morale et sociale en un mot a été remise en cause même dans l Église comme pouvant attenter à la liberté de conscience à la liberté fondamentale du baptisé Nous voici au cœur du problème qu est ce que la liberté pour un baptisé L auteur répond avec la tradition chrétienne la libération des esclavages extérieurs ou intérieurs et notamment des habitudes tyranniques qui entravent notre marche vers la sainteté Cette libération est le prix d un combat sans trêve et en ce sens on peut dire que la liberté demeure pour nous une conquête difficile acquise peu à peu par une transformation de tout notre être Se transformer ce n est pas vivre sans lois ni selon les exigences du temps ou d un milieu culturel mais c est découvrir la véritable loi de soi même Et cette loi est celle de l Esprit dont nul n a parlé avec autant de clarté et de force que l apôtre Paul p 87 Une telle liberté ne s acquiert pas sans discipline tout aussi légitime pour le religieux que celle que s imposent l artiste ou le sportif pour réussir recherche du silence de la méditation du renoncement de la paix intérieure Elle comporte nécessairement une part de souffrance car le disciple n est pas plus grand que son maître Mais elle est source de fécondité et de bonheur profond On ne doit ni s arrêter à la souffrance et à la mort ni vouloir en faire l économie nous risquons en négligeant le mystère de la douloureuse passion du Sauveur de laisser perdre des valeurs précieuses de rédemption et d être moins préparés même ici bas à vivre de la grâce de la résurrection qui est une grâce d amour une grâce d ouverture une grâce de transfiguration de la vie p 101 102 La raison profonde de ce délaissement de la Passion du Seigneur est à chercher dans la mentalité hédoniste de notre temps dans la poursuite du plaisir qui conduit aux plus grands dérèglements Au contraire les aspirations les plus authentiques et sincères de la jeunesse paix amour universel douceur vérité seront seulement accomplies par la vie de fidélité la vie d ascèse qui

    Original URL path: http://www.revue-resurrection.org/Entretiens-sur-la-vie-religieuse (2016-02-09)
    Open archived version from archive

  • N° 116 (octobre-décembre 2006) : La Vierge Marie : Théologie mystique - Revue Résurrection
    parties Approches Problèmes Enseignements Seule la première ainsi que le premier chapitre de la seconde ont été rédigés le lecteur est donc abandonné au milieu du gué mais le chemin parcouru en compagnie de l auteur compense largement le suspens dans lequel est laissé celui qui l a suivi jusque là La troisième et dernière partie plus brève et d un moindre intérêt pour le simple lecteur est composée d une bibliographie du père Bernard et des ouvrages ou articles concernant sa personne et son œuvre y compris les comptes rendus de ses différents volumes Dans le corps de l ouvrage l auteur livre une synthèse de son long travail d analyse phénoménologique mené auprès des grands mystiques catholiques au long des trois volumes du Dieu des mystiques Ici encore il s en tient à la mystique chrétienne catholique en prenant même peu en compte l Orient grec des premiers siècles hormis le Pseudo Denys figure incontournable Mais rien sur Évagre rien sur Cassien ou sur Jean Climaque dans ce dernier ouvrage Cependant le livre s ouvre par une mise en perspective de la mystique et en particulier par une utile distinction entre objet mystique qui varie largement selon les traditions religieuses et démarche mystique qui est bien plus aisément comparable La très grande richesse de cet ouvrage réside dans la synthèse d une si longue analyse C est que la construction théorique en forme de traité s appuie sans cesse sur les analyses de détail menées auprès de chacun des mystiques envisagés dans les trois tomes précédents les renvois constants à ces trois titres font d ailleurs de ce quatrième volume une sorte de guide de lecture thématique fort utile pour qui souhaite étudier transversalement telle ou telle question dans l ensemble des cas envisagés En outre des Notes

    Original URL path: http://www.revue-resurrection.org/Theologie-mystique (2016-02-09)
    Open archived version from archive

  • N° 116 (octobre-décembre 2006) : La Vierge Marie : Bérulle et la question de l'homme - Revue Résurrection
    de servitude à Marie par lequel le chrétien atteint la plénitude de la liberté est la clef de sa vie spirituelle qu il appliqua au Carmel Dans l humanité du Christ greffe féconde complè tement assujettie à la personne divine du Verbe Bérulle contemple la source de la vraie liberté Aujourd hui nous dirons que ce vœu est une réponse à la démarche de l homme moderne qui dans sa

    Original URL path: http://www.revue-resurrection.org/Berulle-et-la-question-de-l-homme (2016-02-09)
    Open archived version from archive

  • N° 116 (octobre-décembre 2006) : La Vierge Marie : La Réaction païenne, étude sur la polémique antichrétienne du Ier au VIe siècle - Revue Résurrection
    de Tyane par Philostrate traduit dans la collection de la Pléiade par Pierre Grimal comme un roman grec Le personnage d Apollo nius théurge misérable pour Renan est promis à un avenir incroyable il fait partie de ces figures dont les adversaires des chrétiens feront des Christs païens La troisième partie intitulée La réaction de l hel lénisme est principalement centrée autour de la figure du second détracteur du christianisme second dans l ordre chrono logique premier sans aucun doute par l importance le philosophe Porphyre La description que nous donne Labriolle de son ouvrage le Contre les chrétiens est très didactique Il s agit d un ouvrage perdu condamné par deux fois sous Constantin et à nouveau en 448 mais dont d importants passages nous ont été conservés dans les textes chrétiens qui lui répondaient saint Jérôme Eusèbe de Césarée et indirectement Macarius Magnès Les thèmes abordés par Porphyre comme le mentionne P de Labriolle citant J Bidez qui a longuement étudié aussi bien Julien que Porphyre constituent le coeur des arguments auxquels a recours le rationalisme chaque fois qu il est aux prises avec la révélation chrétienne p 8 par exemple Porphyre relève avec attention les contradictions entre les livres du Nouveau Testament Il nous reste peu de choses de ses livres dirigés contre l Ancien Testament Le point principal de son attaque est un refus de l allégorie appliquée à la Bible Porphyre perçoit cette application comme un faux fuyant une façon d éluder les difficultés du texte ou de spiritualiser des récits indignes dans leur version littérale d un homme sérieux Il fait preuve d une bonne connaissance du christianisme contemporain semble maîtriser les termes techniques des sacrements et de la hiérarchie ecclésiastique ce qui est rare parmi les détracteurs du christianisme 1 Outre ce long examen des thèmes abordés dans l ouvrage de Porphyre Labriolle présente la pensée de Cornelius Labeo néo platonicien dont l œuvre n est connue que par la réfutation que nous en trouvons chez Arnobe et qui se penchait sur l origine des cultes païens et il étudie brièvement le climat qui mène à la persécution de Dioclétien 303 304 La quatrième partie L opposition intellectuelle sous l empire chrétien est concentrée sur le IVe siècle un siècle déterminant pour le christianisme qui s ouvre sur la persécution la plus violente dont il eut à souffrir et s achève sur son intégration progressive au sein de l Empire romain Labriolle parle de phase suprême de la lutte anti chrétienne p 337 Elle se caractérise par le développement d un versant plus pratique de cette lutte la mise en place de cultes et de clergés dirigés contre le christianisme C est à cette époque que s accroît de manière exponentielle l engouement de la noblesse romaine pour les cultes moins abstraits il faut des rites des symboles et jusqu à l imprégnation fétide des tauroboles 2 Les païens sentant qu ils sont en train de perdre la partie selon Labriolle sont donc

    Original URL path: http://www.revue-resurrection.org/La-Reaction-paienne-etude-sur-la (2016-02-09)
    Open archived version from archive

  • N° 116 (octobre-décembre 2006) : La Vierge Marie : L'apport de la Septante aux études sur l'Antiquité - Revue Résurrection
    l histoire du judaïsme parce qu elle est un témoignage de la piété et de la théologie juives de la diaspora aux IIIe et IIe siècles avant Jésus Christ la philologie grecque puisqu elle constitue pour les philologues une source importante du grec de la période hellénistique la koiné L ouvrage est ainsi divisé en quatre parties thématiques La première concerne les aspects linguistiques de la Septante L une des questions essentielles posées par les auteurs est la suivante est ce une œuvre littéraire dont la langue est un témoin important du grec écrit et parlé juste avant l ère chrétienne ou bien une traduction qui tente de refléter l original hébreu le plus fidèlement possible Les auteurs invitent à répondre de manière nuancée en considérant que la LXX est un peu des deux à la fois La deuxième partie est consacrée à la technique de traduction et au style de la version grecque sont analysées quelques modifications textuelles mini males dans le texte d Isaïe qui permettent au traducteur de donner une image un peu plus optimiste de Dieu et d insister sur l amour du Créateur envers son peuple Ensuite est étudié le procédé de la transcription phonétique appliquée pour conserver en grec quelques indices phonétiques du texte hébraïque Une dernière inter vention insiste sur le souci du traducteur des Juges d offrir un texte doté de sens qui puisse être lu et compris par les lecteurs hellénistiques elle signale aussi que la scène de divertissement du chapitre 16 est transformée par la traduction en une scène de moquerie de telle sorte que le héros Samson est dépeint comme la victime des Philistins La troisième partie concerne la critique textuelle et l histoire du texte biblique Les interventions mettent ici en valeur les différentes recensions des livres bibliques

    Original URL path: http://www.revue-resurrection.org/L-apport-de-la-Septante-aux-etudes (2016-02-09)
    Open archived version from archive

  • N° 114-115 (juin-septembre 2006) : Les Origines du christianisme : Les Origines du christianisme - Revue Résurrection
    la foi de l Église En étudiant les origines de l Église nous touchons non seulement les fondements mais aussi le contenu même de notre foi La foi n est pas simplement une adhésion à la révélation elle a un contenu objectif qui est intrinsèquement historique l incarnation du Verbe à la plénitude des temps s insérant dans l histoire singulière d Israël A la suite des apôtres et des évangélistes l Église s est appliquée à accueillir à reconnaître et à transmettre avec grand soin ces événements qui se sont accomplis au milieu d elle cf Lc 1 1 La lutte qu elle a dû mener dans les premiers siècles contre les hérésies ne s explique que par cet attachement à recevoir intact le dépôt de la révélation Ceci explique que l Église encourage l utilisation des méthodes que lui offrent les sciences historiques pour connaître ses origines comme elle l a fait après les hésitations que nous connaissons pour l étude des Écritures Ces méthodes ne nous entraînent pas malgré nous sur un terrain dangereux sur lequel nous aurions à nous justifier mais bien au contraire elles sont une chance pour aider à redécouvrir avec rigueur la nature profonde de l Église Il faut cependant que ces méthodes soient utilisées dans leurs propres limites Car ce dont vit l Église le corpus de la Révélation les rites et les institutions n est pas une simple matière historique accessible à la science Le travail critique de l historien bien que nécessaire aboutit à des conclusions d historiens il ne donne pas la foi Il maintient le cadre objectif que nous avons évoqué plus haut mais ne dit rien ou du moins pas l essentiel de la vie interne de l Église L erreur est de penser que la vérité

    Original URL path: http://www.revue-resurrection.org/Les-Origines-du-christianisme (2016-02-09)
    Open archived version from archive



  •