archive-org.com » ORG » R » REVUE-RESURRECTION.ORG

Total: 946

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".
  • N° 114-115 (juin-septembre 2006) : Les Origines du christianisme : Un certain Juif, Jésus. I. « Les sources, les origines, les dates » - Revue Résurrection
    provenant de tous les courants de la tradition évangélique et semble intégrer des matériaux primitifs dans une perspective générale S il garde un œil sur les logia de l évangile de Thomas et sur les autres sources qu il considère comme secondaires ce qui lui permet aussi sur des exemples précis de vérifier son hypothèse de dépendance il doit se limiter au corpus évangélique comme source unique de renseignements historiques sur Jésus les autres écrits néotestamentaires pouvant confirmer de façon indépendante les sources évangéliques mais sans fournir de nouvelles informations Un chapitre important traite des critères permettant d affirmer ou de nier l historicité du matériel évangélique Meier élabore une méthode souple combinant divers critères sans les multiplier indûment et en les hiérarchisant Cinq critères principaux sont utilisés en convergence Le critère de l embarras ecclésiastique vise les paroles ou actions de Jésus qui ont gêné l Église primitive et sa théologie qui souvent tente de gommer ou d adapter ces témoignages l exemple type étant le baptême de Jésus par Jean ou encore l ignorance de l heure par le Fils Ce qui souligne le caractère au moins autant conservateur que créateur de la tradition évangélique Mais il faut se garder de projeter ce qui est embarrassant pour nous sur la perspective des premiers chrétiens Le critère de discontinuité s applique à ce qui ne peut dériver ni du judaïsme ayant précédé Jésus ni d une rétroprojection du christianisme qui l a suivi comme le refus du jeûne Il faut se garder de l utiliser exclusivement d une part parce que notre connaissance du judaïsme et du christianisme de l époque n est pas parfaite d autre part parce que cela conduit comme chez l exégète Käsemann à isoler Jésus de son substrat juif qui l a nourri comme du développement ultérieur du christianisme qu il a nourri enfin parce que ses particularités ne sont pas automatiquement ce qui fut frappant et central dans son message Inversement on ne saurait interdire à Jésus d être sur tel aspect p ex la pureté de tout aliment en totale opposition avec la tradition de son temps Joue aussi l attestation multiple par des sources indépendantes et ou des formes littéraires différentes Le critère de cohérence doit ne venir qu ensuite et jouer plutôt positivement renforçant la probabilité d aspects retenus qui s étayent respectivement Il convient d être extrêmement prudent sur son application négative Jésus était un prédicateur usant de l art oratoire et un sémite du premier siècle non un aristotélicien médiéval se souciant de rigueur logique absolue Enfin le critère qui tient à son rejet et à son exécution impose que notre reconstitution de la personne de Jésus rende son procès et sa mort vraisemblables un Jésus esthète littéraire ou petit bourgeois campagnard faisant de la méditation zen n est pas le Jésus historique car alors nul ne l aurait mis à mort Les critères détectant les traces d araméen l environnement palestinien la narration vivante les tendances de

    Original URL path: http://www.revue-resurrection.org/Un-certain-Juif-Jesus-I-Les (2016-02-09)
    Open archived version from archive


  • N° 114-115 (juin-septembre 2006) : Les Origines du christianisme : Un certain Juif, Jésus. II. « Les données de l'histoire » - Revue Résurrection
    prophétise le rassemblement de tout Israël symbolisé par le cercle proche de ses douze disciples et l intégration des gens des Nations lorsque viendra le royaume mais en même temps qui rend ce royaume déjà présent au moins pour quelques Israélites par ses exorcismes et ses miracles de guérison p 380 Les miracles étaient en effet pour Jésus le principal signe de réalisation partielle du Royaume que pouvaient expérimenter concrètement ceux qui le suivaient Abondants dans les évangiles ils furent pour beaucoup dans sa popularité c est un de ses titres dans le portrait que fait de lui Josèphe Si Meier refuse la théorie attribuant aux miracles seuls la cause de son procès il est certain qu ils ont joué un rôle aggravant Mais Meier sait que nombre de ses collègues traitent rapidement des miracles en les niant en bloc ou en les expédiant comme quantité négligeable Pour lui il s agit d un grave préjugé rationaliste risquant de compromettre toute l approche historique puisque cet élément devait être un des plus frappants ainsi que la communauté de table avec les pécheurs de son ministère Si l historien doit rejeter toute crédulité il doit également rejeter toute position a priori affirmant que les miracles n existent pas ou ne peuvent pas exister p 22 De plus l opinion circulant comme un dogme chez les exégètes selon laquelle l homme moderne ne peut croire aux miracles est tout simple ment empiriquement fausse l auteur cite l exemple de Lourdes et un sondage de Gallup en 1989 selon lequel 82 des Américains pensent que Dieu fait des miracles encore aujourd hui Cependant l historien ne peut qu enregistrer les cas où il ne trouve pas d explication naturelle il ne peut aller au delà Face au débat exégétique sur le sujet l auteur énonce clairement la distinction entre miracle et magie le miracle s insérant dans un contexte qui met en jeu foi en un Dieu personnel communauté durable de croyants manifestation de la puissance de Dieu publique et non soumise à un rite tout fait Certes la réalité peut mélanger miracle et magie mais ils restent deux catégories idéales situées aux deux extrémités du spectre lumineux de l expérience religieuse p 22 Toutefois les remarques générales n exonèrent pas l auteur d une investigation au cas par cas de chaque récit de miracle en étant particulièrement attentif à la théologie particulière de chaque évangéliste Ainsi il accepte comme remontant à un événement historique la moitié des exorcismes de Jésus la plupart des guérisons les trois résurrections mais refuse hormis pour les deux multiplications des pains d attribuer un fondement historique aux miracles incorrectement dits de la nature notons que pour les miracles comme pour le reste l auteur n entend pas se prononcer à tout prix et n hésite pas à énoncer sur tel cas précis un non liquet les données ne permettent pas de décider où va la probabilité Conscient de choquer le lecteur moderne l auteur précise qu il

    Original URL path: http://www.revue-resurrection.org/Un-certain-Juif-Jesus-II-Les (2016-02-09)
    Open archived version from archive

  • N° 114-115 (juin-septembre 2006) : Les Origines du christianisme : Les racines juives du christianisme - Revue Résurrection
    l essentiel de son message Il regrettera cependant l impression que donne F Manns de s attacher à des lieux communs discutables de l exégèse contemporaine comme la datation tardive de certains écrits néotestamentaires Le lecteur non spécialiste trouvera lui aussi son intérêt s il fait abstraction de certaines lacunes ainsi certains mots hébreux ou grecs par exemple Anabathmoi p 196 sont utilisés sans traduction en français ce qui peut être gênant On regrettera aussi qu il n y ait aucune indication sur l origine des textes extra bibliques auxquels il est fait référence Un non spécialiste ne sait pas forcément ce qu est la Tosephta ou le livre d Hénoch éthiopien Ces petites difficultés ne doivent pas cependant effrayer le lecteur potentiel La lecture est relativement facile malgré la densité du contenu Il faut retenir les chapitres consacrés à saint Paul ceux dédiés aux quatre évangélistes et aussi le chapitre 9 qui traite de La christologie de l Église primitive On trouve dans ce chapitre une analyse de tous les titres donnés au Christ Jésus le Serviteur la pierre rejetée l agneau le Fils de l homme le prophète le Seigneur le Nom la Parole la Sagesse l envoyé le Fils de Dieu avec toutes les connotations bibliques et judaïques de ces termes Mais après tous ces rappels du plus haut intérêt la conclusion du dit chapitre est plutôt décevante en matière de christologie Citons en un exemple Cette christologie est pluraliste Chaque image développe un aspect qui complète les autres Le messianisme juif était déjà pluraliste Ainsi la tension qui existait entre des courants comme ceux de Jacques et d Etienne se prolongera dans l Église Diversité et unité sont les mots clefs de la christologie primitive Une telle diversité n est pas une tare originelle ni le

    Original URL path: http://www.revue-resurrection.org/Les-racines-juives-du (2016-02-09)
    Open archived version from archive

  • N° 114-115 (juin-septembre 2006) : Les Origines du christianisme : Paroles du désert d'Égypte. Une vie cachée en Dieu et ouverte au prochain. - Revue Résurrection
    est souvent la réponse à une question d un moine qui interroge un ancien sur un problème de vie quotidienne qui exige un discernement Il s agit donc toujours de la réponse à un cas particulier mais dont la profondeur spirituelle va bien au delà de la seule personne concernée C est pourquoi dans l introduction p 7 le P L Regnault qui nous livre le fond de sa réflexion et de sa propre expérience au terme d une vie passée au contact de ces paroles écrit Ce que je crois de plus en plus c est qu un apophtegme est un tout un fragment indépendant qu il faut traiter comme tel On peut essayer de faire une synthèse mais cela fausse les perspectives Chaque apophtegme relate un évènement une parole une expérience une tranche de vie qui est un tout indépendant en cherchant à bien voir le contexte les interlocuteurs en présence le plus souvent il y a un disciple qui interroge un abba et qui en reçoit une réponse appropriée Dans le présent ouvrage l auteur cherche surtout à dégager ce que pouvait être la vie intérieure de ces hommes que leurs disciples considéraient comme des maîtres spirituels Une telle tâche est difficile car les Pères ne font pas souvent des confidences dans ce domaine secret et intime leur humilité et leur pudeur le leur interdisent p 8 Une lecture attentive des apophtegmes permet elle de deviner dans une certaine mesure ce que pouvait être cette vie intérieure Les premiers habitants du désert et beaucoup d autres ensuite ont vécu de longues périodes de leur vie dans la solitude complète Nous savons quelles étaient en général leurs occupations corporelles prière des lèvres et travail des mains avec bien des variantes de détail mais nous ignorons presque tout de

    Original URL path: http://www.revue-resurrection.org/Paroles-du-desert-d-Egypte-Une-vie (2016-02-09)
    Open archived version from archive

  • N° 114-115 (juin-septembre 2006) : Les Origines du christianisme : La Crise de l'origine. La science catholique des Évangiles et l'histoire au XXe siècle. - Revue Résurrection
    pages de texte on trouve une série de notices bio bibliographiques sur les personnages essentiels puis une bibliographie et des index fournis L ouvrage est d un grand intérêt dans la mesure où il permet de dégager des lignes générales d évolution des rapports et des filiations et de mettre ainsi en évidence des liens de proximité d amitié ou d enseignement qui ne sont pas évidents pour ceux qui n ont pas vécu ces époques L appel assez large aux correspondances aux comptes rendus critiques et aux dossiers d archives des ordres des diocèses et des institutions d enseignement permet de voir de l intérieur les réactions et enchaînements et contribue fortement à la reconstitution des différents climats et réseaux La thèse présentée est celle d une lente et souvent douloureuse victoire de l exégèse progressiste assimilée pour la période envisagée à l exégèse historico critique au détriment d une science catholique enfermée dans une apologétique dont les fondements scripturaires ne peuvent résister à l étude du texte et de son élaboration Si le tableau est assez convaincant jusqu au concile la présentation de la situation française postérieure en particulier pour le rôle de l ACFEB et les liens avec la pastorale et les traductions liturgiques est parfois plus contestable et marquée par des a priori d interprétation discutables On finit par penser que toute innovation est bonne en soi parce qu elle est innovation si on peut suivre assez aisément l auteur lorsqu il s agit des résultats de la science exégétique de la Bible il est plus difficile de le faire sur les questions de pastorale où les positions ne découlent plus de recherches scientifiques mais d opinions personnelles comme c est le cas pour la traduction liturgique de la sixième demande du Notre Père A cette

    Original URL path: http://www.revue-resurrection.org/La-Crise-de-l-origine-La-science (2016-02-09)
    Open archived version from archive

  • N° 114-115 (juin-septembre 2006) : Les Origines du christianisme : Marie-Madeleine : de la pécheresse repentie à l'épouse de Jésus - Revue Résurrection
    la réception c est à dire de l élaboration de cette figure depuis sa construction à partir de trois femmes des Évangiles Marie de Magdala guérie de sept démons Marie de Béthanie la sœur de Marthe et de Lazare la pécheresse pardonnée qui oint de parfum les pieds de Jésus C est à Grégoire le Grand dans deux homélies de l an 591 que R Burnet adoptant ainsi la position généralement admise attribue la constitution définitive du personnage de Marie Madeleine à partir des trois femmes des Évangiles Le second chapitre évoque deux visages de la Madeleine son statut de témoin privilégié de la Résurrection dans l Évangile de Jean et celui plus trouble d amante de Jésus initiée par lui aux mystères dans la ligne des écrits gnostiques Dans l un et l autre cas l auteur part des témoignages anciens et rapproche de ces témoignages les reprises qu on en a fait en particulier dans les cercles de la théologie féministe Le troisième chapitre retrace l évolution de cette figure au Moyen Âge et à l époque moderne il met en lumière les différentes utilisations du personnage par les mouvements et les courants spirituels et théologiques en montrant clairement comment chacun l adaptait à ses aspirations Le quatrième chapitre se penche sur les lieux liés à la Madeleine en particulier Vézelay et la Sainte Baume et sur la question du culte des reliques puis sur les diverses interprétations qui s éloignent nettement du contexte ecclésial et dévotionnel dans l art mais aussi et surtout dans l ésotérisme et les sectes diverses L ouvrage s il ne prétend pas offrir une lecture neuve de l histoire de Marie Madeleine ou plutôt de la réception de cette figure présente une utile synthèse d une lecture aisée et appuyée sur les

    Original URL path: http://www.revue-resurrection.org/Marie-Madeleine-de-la-pecheresse (2016-02-09)
    Open archived version from archive

  • N° 114-115 (juin-septembre 2006) : Les Origines du christianisme : Méditation sur l'Église, suivie de quatre opuscules - Revue Résurrection
    méditation comme un autoportrait de l auteur On peut de manière non exhaustive en donner quelques exemples Homme de l Église il n acquiert pas cette culture en curieux pour en jouir comme celui qui visite les monuments d une grande ville Clément d Alexandrie Il est tout au service de la grande communauté Il en partage les joies et les épreuves Il en soutient les combats Il veille en toute circonstance à ne pas laisser dominer en lui ni s il le peut autour de lui une sensibilité plus vive à l endroit des causes charnelles qu à l endroit des causes de son Seigneur Il cultive en lui même et tâche pareillement à entretenir chez ses frères lointains ou proches le sens de la solidarité catholique Tout ce qui ressemblerait à de l ésotérisme lui est en particulière horreur Il résiste aux entraînements du siècle et un sûr instinct lui fait discerner à temps les périls spirituels Il n est pas un extrémiste et il se méfie des surenchères cependant conscient de n avoir pas reçu dans les sacrements de l Église un esprit de crainte mais de force il n hésite point à s engager pour la défense ou pour l honneur de sa foi Sachant qu il est possible de pécher beaucoup par omission il parle et agit alors avec intrépidité à temps et à contretemps même au risque de déplaire à beaucoup même au risque d être mal compris de ceux avec lesquels il tiendrait le plus à se trouver en accord En même temps qu il évite avec soin toutes les impasses dont l autorité compétente lui signale le danger il songe aux devoirs positifs qu elle lui rappelle dont il voit lui même l urgence et qu une prudence trop humaine le porterait cependant à négliger Il voudrait se trouver toujours prêt comme saint Pierre déjà le demande à rendre compte à tout homme de l espérance qui est en lui et il craint de s en rendre incapable par une accoutumance à des horizons trop proches ou par le souci de sa tranquillité Il tient à penser toujours non seulement avec l Église mais comme disait aussi l auteur des Exercices spirituels dans l Église ce qui implique à la fois une fidélité plus profonde une participation plus intime et par le fait même une allure plus spontanée l allure d un véritable fils d un enfant de la maison Il se laisse en toute chose éclairer guider modeler non par des habitudes ou des bienséances mais par la vérité dogmatique Tout comme l était un Newman il peut être sensible autant et plus que bien d autres aux difficultés de la religion mais pas plus qu à ce grand homme il ne lui est possible de mettre un lien réel entre le fait de saisir ces difficultés si vives si étendues soient elles et celui de concevoir le moindre doute au sujet du mystère qui les a fait naître Pas plus

    Original URL path: http://www.revue-resurrection.org/Meditation-sur-l-Eglise-suivie-de (2016-02-09)
    Open archived version from archive

  • N° 113 (avril-mai 2006) : La Papauté : Du Pape - Revue Résurrection
    la Primauté romaine en enseignant comme docteur de la foi une Vérité qui ne cherche pas d abord à se faire accepter mais qui s énonce au nom de Dieu 1 il a rendu aux chrétiens même en dehors de l Église catholique l espérance de sortir du marasme actuel et l audace de regarder l avenir en face L élection de Benoît XVI semble bien inaugurer la poursuite de cette orientation Pourtant jamais ni Jean Paul II ni son successeur n ont renoncé à appeler de leurs vœux une reformulation de la fonction qu ils exercent pour lui donner un sens plus juste et plus riche capable de rallier entre autres nos frères d Orient mais aussi les meilleurs des Protestants Ils se sont dits conscients de la difficulté que représente pour la tradition orientale la papauté dans la forme qu elle a prise au cours de l histoire des derniers siècles Et nous voudrions à notre tour nous inscrire humblement dans cette perspective Ni triomphalisme ni défaitisme par conséquent mais la conscience tenace de tenir là une richesse qui pour briller aux yeux de toute intelligence chrétienne doit accepter un décapage de ses contrefaçons et une libération de ses raidissements Naguère le P Bouyer nous enseignait à voir dans l infaillibilité du Pape comme d ailleurs dans celle des Conciles autre chose qu une sorte d oracle tombé du ciel d où sortiraient des vérités inédites Prenons le temps de le relire Nous parlons trop souvent de ce que nous appelons le magistère vivant c est à dire l enseignement autoritaire de la hiérarchie groupée autour du pape comme s il s agissait d une source nouvelle et indépendante de la vérité révélée Rien ne saurait être imaginé qui fasse plus de tort à la vérité catholique non seulement aux yeux des protestants mais à nos propres yeux Le magistère de la hiérarchie en effet n est le sujet d aucune inspiration divine pour proposer à l Église des vérités neuves ou inédites Il est seulement assisté par Dieu pour ne pas tomber dans l erreur lorsqu il propose et définit les vérités qui sont contenues dans le dépôt de la révélation laquelle a été faite une fois pour toutes aux apôtres et ne saurait recevoir la plus légère addition Encore les Évêques soit individuellement soit en concile et le Pape lui même pour saisir ces vérités et les formuler doivent comme tout le monde et par les mêmes moyens les chercher dans la Sainte Écriture éclairée par l ensemble de la tradition L infaillibilité qui s attache à l enseignement du pape comme docteur universel ou à l enseignement universel de l épiscopat ne signifie même pas que toutes les définitions à plus forte raison la proclamation ordinaire de la vérité révélée par le magistère sauront l exprimer aussi bien qu il serait désirable Cela dépend de la ferveur de la compétence théologique et de toutes les qualités très variables aussi bien que les dons gratuits de

    Original URL path: http://www.revue-resurrection.org/Du-Pape (2016-02-09)
    Open archived version from archive



  •