archive-org.com » ORG » R » RURALEUROPE.ORG

Total: 458

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".
  • Ruraleurope.org
    un enjeu fondamental pour les territoires européens ruraux comme urbains A mi chemin de sa mise en oeuvre la Stratégie Europe 2020 fait l objet d une évaluation Une consultation publique a été lancée par la Commission européenne pour élargir ce débat L assocation internationale Ruralité Environnement Développement a souhaité apporter sa contribution à cette démarche européenne notamment en soulignant l impact négatif de la Stratégie en matière de cohésion territoriale et son déficit dans la prise en compte de la dimension culturelle A télécharger Notre avis sur la Stratégie Europe 2020 à moyen terme RED Com 2013 1 Le projet de cadre financier 2014 2020 est une mauvaise réponse à la crise Il oppose les acteurs ruraux au lieu de les rassembler autour des enjeux de la Stratégie 2020 Une mauvaise réponse à la crise Disponible aussi en anglais RED Com 2012 3 Les commentaires de R E D sur les propositions de la Commission pour la période de programmation 2014 2020 incluant notamment le Cadre Stratégique commun et le Code de conduite du partenariat 2014 2020 ensemble pour un nouvel élan Disponible aussi en anglais RED Com 2012 2 Les commentaires de R E D sur les propositions

    Original URL path: http://www.ruraleurope.org/content/blogcategory/14/4/5/0/lang,french/ (2016-02-10)
    Open archived version from archive


  • Ruraleurope.org - PAGE45+ - 25/11/2014
    tant sur le plan technique que spatial Construits pour l essentiel dans une période où les préoccupations énergétiques étaient peu présentes certains bâtiments font aujourd hui l objet de rénovation pour répondre aux exigences actuelles en matière d efficacité énergétique et de confort Il existe donc un risque non négligeable de voir la disparition de nombreux témoins de qualité construits après 1945 suite à une restauration lourde voire une démolition qui prend le pas sur la valeur patrimoniale du bien Ainsi le deuxième exposé a approché les questions de la sauvegarde de témoins protégés ou non au titre de monuments Différents scénarii de rénovation énergétique ont été clairement exposés ouvrant des pistes de réflexion et offrant des références intéressantes Un bilan de la reconnaissance de ces bâtiments dans les différentes Régions partenaires a été dressé montrant leur faible représentation dans les bâtiments classés ou inscrits à l inventaire Le besoin d un renforcement des politiques de sensibilisation et d information a été formulé par de nombreux intervenants g à d P Paquet G Marino P Demangeon P Sanavia A Cardon S Agaajani Une analyse des législations en matière de droits d auteur de l architecte a laissé entrevoir aussi une piste légale de protection complémentaire aux outils en place car ils restent souvent d application pour une période assez longue couvrant l ensemble de la période abordée Quant aux questions portant sur l amélioration de la performance énergétique des bâtiments d intérêt architectural construits après 1945 la table ronde a ouvert des pistes diversifiées qui seront explorées et précisées dans les conclusions du projet avec l aide du Comité scientifique Cette conférence était une des étapes du projet Page 45 Inscrire les bâtiments d intérêt patrimonial construits après 1945 dans les défis du XXIe siècle En téléchargement le programme et

    Original URL path: http://www.ruraleurope.org/content/view/229/4/lang,english/ (2016-02-10)
    Open archived version from archive

  • Ruraleurope.org - Communes, énergie et patrimoine - 9/4/2014
    préservent leur capital bâti et culturel mais elles incitent aussi les habitants à réfléchir dans cette voie lorsqu ils rénovent leurs propres bâtiments C est un des constats du séminaire organisé à Marloie le 9 avril dernier Au fil des expériences présentées les recommandations de clôture du projet ERFIN ont trouvé des illustrations variées explicitant la capacité des autorités communales et de leurs conseils à développer une approche équilibrée entre préservation de la qualité patrimoniale et préoccupation énergétique dans la rénovation et la gestion des bâtiments d intérêt patrimonial sur un territoire communal maintenir un cadre de vie de qualité des habitants en matière d environnement bâti contribuer à des marchés publics innovants et de qualité lors de la rénovation de bâtiments d intérêt patrimonial classés ou non A gauche H Bosseler représentant le Ministre Di Antonio A droite P Sanavia directeur Service des Sites et monuments nationaux G D Luxembourg En téléchargement Programme de la conférence Les powerpoints des intervenants suivant peuvent être téléchargés Le plan d aménagement général des commune outil d inventorisation du cadre urbanisé P Sanavia directeur du Service des Sites et monuments nationaux du G D de Luxembourg La rénovation urbaine de Marche en Famenne

    Original URL path: http://www.ruraleurope.org/content/view/205/4/lang,english/ (2016-02-10)
    Open archived version from archive

  • Ruraleurope.org - PAGE45+ - 25/11/2014
    cette période tant sur le plan technique que spatial Construits pour l essentiel dans une période où les préoccupations énergétiques étaient peu présentes certains bâtiments font aujourd hui l objet de rénovation pour répondre aux exigences actuelles en matière d efficacité énergétique et de confort Il existe donc un risque non négligeable de voir la disparition de nombreux témoins de qualité construits après 1945 suite à une restauration lourde voire une démolition qui prend le pas sur la valeur patrimoniale du bien Ainsi le deuxième exposé a approché les questions de la sauvegarde de témoins protégés ou non au titre de monuments Différents scénarii de rénovation énergétique ont été clairement exposés ouvrant des pistes de réflexion et offrant des références intéressantes Un bilan de la reconnaissance de ces bâtiments dans les différentes Régions partenaires a été dressé montrant leur faible représentation dans les bâtiments classés ou inscrits à l inventaire Le besoin d un renforcement des politiques de sensibilisation et d information a été formulé par de nombreux intervenants g à d P Paquet G Marino P Demangeon P Sanavia A Cardon S Agaajani Une analyse des législations en matière de droits d auteur de l architecte a laissé entrevoir aussi une piste légale de protection complémentaire aux outils en place car ils restent souvent d application pour une période assez longue couvrant l ensemble de la période abordée Quant aux questions portant sur l amélioration de la performance énergétique des bâtiments d intérêt architectural construits après 1945 la table ronde a ouvert des pistes diversifiées qui seront explorées et précisées dans les conclusions du projet avec l aide du Comité scientifique Cette conférence était une des étapes du projet Page 45 Inscrire les bâtiments d intérêt patrimonial construits après 1945 dans les défis du XXIe siècle En téléchargement le

    Original URL path: http://www.ruraleurope.org/content/view/229/4/lang,deutsch/ (2016-02-10)
    Open archived version from archive

  • Ruraleurope.org - Communes, énergie et patrimoine - 9/4/2014
    seulement elles préservent leur capital bâti et culturel mais elles incitent aussi les habitants à réfléchir dans cette voie lorsqu ils rénovent leurs propres bâtiments C est un des constats du séminaire organisé à Marloie le 9 avril dernier Au fil des expériences présentées les recommandations de clôture du projet ERFIN ont trouvé des illustrations variées explicitant la capacité des autorités communales et de leurs conseils à développer une approche équilibrée entre préservation de la qualité patrimoniale et préoccupation énergétique dans la rénovation et la gestion des bâtiments d intérêt patrimonial sur un territoire communal maintenir un cadre de vie de qualité des habitants en matière d environnement bâti contribuer à des marchés publics innovants et de qualité lors de la rénovation de bâtiments d intérêt patrimonial classés ou non A gauche H Bosseler représentant le Ministre Di Antonio A droite P Sanavia directeur Service des Sites et monuments nationaux G D Luxembourg En téléchargement Programme de la conférence Les powerpoints des intervenants suivant peuvent être téléchargés Le plan d aménagement général des commune outil d inventorisation du cadre urbanisé P Sanavia directeur du Service des Sites et monuments nationaux du G D de Luxembourg La rénovation urbaine de Marche

    Original URL path: http://www.ruraleurope.org/content/view/205/4/lang,deutsch/ (2016-02-10)
    Open archived version from archive

  • Ruraleurope.org - Communes, énergie et patrimoine - 9/4/2014
    capital bâti et culturel mais elles incitent aussi les habitants à réfléchir dans cette voie lorsqu ils rénovent leurs propres bâtiments C est un des constats du séminaire organisé à Marloie le 9 avril dernier Au fil des expériences présentées les recommandations de clôture du projet ERFIN ont trouvé des illustrations variées explicitant la capacité des autorités communales et de leurs conseils à développer une approche équilibrée entre préservation de la qualité patrimoniale et préoccupation énergétique dans la rénovation et la gestion des bâtiments d intérêt patrimonial sur un territoire communal maintenir un cadre de vie de qualité des habitants en matière d environnement bâti contribuer à des marchés publics innovants et de qualité lors de la rénovation de bâtiments d intérêt patrimonial classés ou non A gauche H Bosseler représentant le Ministre Di Antonio A droite P Sanavia directeur Service des Sites et monuments nationaux G D Luxembourg En téléchargement Programme de la conférence Les powerpoints des intervenants suivant peuvent être téléchargés Le plan d aménagement général des commune outil d inventorisation du cadre urbanisé P Sanavia directeur du Service des Sites et monuments nationaux du G D de Luxembourg La rénovation urbaine de Marche en Famenne Ph Peret

    Original URL path: http://www.ruraleurope.org/content/view/205/4/lang,espanol/ (2016-02-10)
    Open archived version from archive

  • Ruraleurope.org - Cas pratiques ERFIN
    notion englobe les bâtiments classés et inventoriés mais également les constructions ne bénéficient pas d une reconnaissance institutionnelle mais qui participent au caractère des villes et villages de nos régions Un Comité interrégional a retenu treize projets présentés ci après A ce panel diversifié s ajoutent six éclairages plus spécifiques sur des aspects particuliers d autres chantiers Ils font l objet d une publication Patrimoine et énergie former dialoguer qui peut être commandée ici Lien Lieu Objet Protection Pétange L ancien moulin rénové en brasserie et centre culturel inventaire des sites et monuments nationaux Dalheim L ancien café hôtel transformé en Maison de l Archéologie inventaire des sites et monuments nationaux Metz F transformation de huit bâtiments pour créer le siège d une banque secteur sauvegaredé messin Angleur B amélioration énergétique d un immeuble de logements sociaux inventaire du patrimoine monumental Gesves B ancien moulin transformé en maison d habitation et cabinet médical monuments et sites classés Noerdange L ancienne gare transformée en musée et logements non classé Bellignies F ancienne ferme aménagée en bureaux et centre d accueil pour une association non classé Champneuville F amélioration énergétique et extension d une mairie non classé Chauvigné F ancien fournil aménagé

    Original URL path: http://www.ruraleurope.org/content/view/196/4/http:/www.ruraleurope.org/lang,french/ (2016-02-10)
    Open archived version from archive

  • Ruraleurope.org - Formation patrimoine-énergie
    qui présentent un intérêt patrimonial constitue un marché important que les entreprises devraient aborder avec une meilleure attention Le patrimoine bâti ne se résume pas aux bâtiments classés ou inscrits à l inventaire la Wallonie le Grand duché de Luxembourg ont entamé des démarches qui montrent toute la dimension quantitative de ce vaste marché Une attention spécifique est aussi à apporter aux bâtiments construits durant la période 1960 1980 souvent problématiques en termes de consommation énergétique et mal reconnus encore pour leur qualité patrimoniale Une autre conclusion qui s est imposée à travers les nombreuses interventions des participants est la nécessité de considérer ces chantiers de rénovation énergétique comme une opération globale dans le sens où il ne s agit pas simplement d une succession d opération techniques isolées mais bien d un projet où chacun doit avoir à l esprit l objectif poursuivi par tous à savoir combiner respect du patrimoine et exigence énergétique élevée sans parler de la santé des habitants Les formations qui sont dispensées aux entreprises et aux artisans doivent donc davantage conduire leurs stagiaires à se poser les bonnes questions plutôt que de proposer des solutions toutes faites Le caractère spécifique des chantiers une maison ancienne n est jamais tout à fait une autre oblige à avoir une approche particulière qui s oppose aux pratiques simplificatrices du marché qui préfère s appuyer sur des pratiques standardisées C est l interrelation entre le maître d ouvrage l architecte les entreprises les artisans qui fera la qualité globale Le décloisonnement est un clé de la réussite Cette rencontre interrégionale ne pouvait ignorer évidemment les bienfaits à retirer de meilleurs échanges entre les acteurs de l éco rénovation patrimoniale dans les différentes régions Différents instituts de formation Institut Universitaire des Métiers et du Patrimoine de Troyes le Centre

    Original URL path: http://www.ruraleurope.org/content/view/194/4/lang,english/ (2016-02-10)
    Open archived version from archive



  •