archive-org.com » ORG » S » SURLAROUTE.ORG

Total: 60

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".
  • BEYROUTH {Récit d'un voyage au Liban}
    de l ayatollah Khomeyni Et la ville de Baalbek nous a rappelé les villes de Syrie avec ses maisons en béton toutes carrées si typiques du Proche Orient En passant le Mont Liban nous sommes arrivés à Bcharré en pays maronite où une imposante église se dresse au centre de la ville Bcharré est située à flanc de montagne aux bords de l impressionnante gorge de Qadisha Par le passé cette région a servi de refuge à cette minorité chrétienne Et pendant la guerre civile les milices phalangistes ont su profiter de cette situation géographique si particulière en y installant leurs camps d entraînements Au bord de la Méditerranée nous avons parcouru les rues encombrées du souk de Tripoli Les femmes voilées l appel du muezzin les odeurs d épices nous ont ramené en Orient Nous avons marché pendant plusieurs heures dans ces petite ruelles enchantés par l ambiance Mais à 16H30 précise tous les magasins ont fermé et d un seul coup la foule s est évanouie C était l heure de la rupture du jeûne Nous étions au 10ème jour du ramadan Une affiche publicitaire pour de la lingerie située aux bords de l autoroute restera notre première impression de Beyrouth La capitale du Liban est un concentré des contrastes du pays La tristement célèbre ligne verte qui pendant la guerre séparait l Ouest musulman de l Est chrétien n existe plus Mais les centres d affaires flambant neufs de la place de l étoile ont peu de choses en commun avec la pauvreté des camps de réfugiés palestiniens de la banlieue sud Les contrastes du Liban nous ont parfois semblé contradictoires En visitant ces régions si différentes la grande hétérogénéité du pays nous a frappé et a soulevé beaucoup de questions en nous Mais nous avons également

    Original URL path: http://www.surlaroute.org/liban/beyrouth.html (2016-04-28)
    Open archived version from archive

  • AQABA {Récit d'un voyage en Jordanie}
    la suite M Samandar patron d une importante société de fret jordanienne fait preuve d une incroyable disponibilité malgré la charge qui lui incombe Et après avoir réglé tous les détails du transfert nous quittons Amman pour partir visiter le sud du pays Deux semaines plus tard nous arrivons à Aqaba au bord de la Mer rouge Dès notre arrivée nous prenons contact avec l agent de M Samandar sur place Mais ici rien avoir avec l effervescence d Amman Le personnel de l agence nous donne l impression de travailler au ralenti Quelques coups de téléphone deux ou trois photocopies guère plus Au bout de deux heures on nous informe que la personne responsable des formalités douanières n est pas disponible Nous devons repasser le lendemain matin Après trois rendez vous comme celui ci les formalités douanières sont enfin réglées Nous pouvons maintenant nous rendre au port pour charger la voiture dans un container Lorsque nous arrivons au port il fait déjà nuit Mais l activité est toujours intense Des files de camion font la queue devant l entrée Deux gardes dans un nuage de fumée d échappements contrôlent les autorisations des camionneurs A l intérieur la circulation est chaotique Les camions se faufilent entre les rangées de containers créant quelques embouteillages ça et là Près d un hangar des ouvriers déchargent des cartons A côté deux camionneurs partagent un repas Entre deux camions un homme est accroupi C est l heure de la prière du soir Dans ce tumulte l homme qui nous accompagne peine à trouver notre container Pendant plus d une heure il parcourt le port dans tous les sens Et en désespoir de cause il se décide à appeler son patron De loin nous le voyons déambuler avec son téléphone portable D un coup il

    Original URL path: http://www.surlaroute.org/jordanie/aqaba.html (2016-04-28)
    Open archived version from archive

  • PETRA {Récit d'un voyage en Jordanie}
    était même converti à l Islam Aussi quand il entendit un jour des bédouins parler des ruines d une magnifique cité cachée dans la vallée de Wadi Musa il n eut pas de mal à les convaincre de leur montrer la tombe du patriarche Aaron qu il savait enfouie dans la vallée C est grâce à ce subterfuge qu il découvrit la cité Des bédouins descendants des nabatéens avaient réinvesti les lieux depuis des siècles et habitaient les temples les tombes et les maisons troglodytes La cité était bien connue de tous les bédouins de la région Cependant tous préféraient garder le secret craignant que la découverte de la cité perturbe leur mode de vie Petra n est accessible que par le Siq une gorge étroite longue de plus d un kilomètre Cette situation particulière a longtemps protégé le site des envahisseurs de toutes sortes Derrière le Siq la cité s étend sur plusieurs kilomètres au c ur de la vallée et sur le flanc des montagnes Le cadre naturel est magnifique Les montagnes la vallée le wadi et le désert environnant donne à la cité un caractère intemporel Taillés à même la roche les bâtiments d un style architectural imposant sont grandioses Derrière les façades on découvre de larges pièces auxquelles la roche donne de magnifiques couleurs marbrées passant du rouge au bleu Au fil de la balade l imagination se laisse forcément entraîner par le paysage Devant les bas reliefs représentant les convois de chameaux nous songeons aux caravanes faisant une halte avant de reprendre la route vers la Méditerranée Nous imaginons aussi les sacrifices d animaux qui se déroulaient sur la montagne aux sacrifices les cérémonies religieuses défilant sur l étroit chemin menant au Monastère et la vie des bédouins vivant au c ur de la cité

    Original URL path: http://www.surlaroute.org/jordanie/petra.html (2016-04-28)
    Open archived version from archive

  • WADI RUM {Récit d'un voyage en Jordanie}
    eu la chance de faire de merveilleuses rencontres Touchés par la curiosité la gentillesse et l amitié de nos hôtes ces rencontres nous marqueront certainement à jamais Ces quelques mois de voyage nous aurons aussi permis de découvrir la culture turque et la culture arabe Une véritable rencontre avec l hospitalité et la bienveillance de ces deux peuples qui vous reçoivent avec le sourire et vous apportent de l aide au moindre signe A leur contact nous apprenons aussi à changer notre perception des choses Nos situations culturelles et politiques sont si différentes Le Proche Orient est une terre en guerre depuis trop longtemps Depuis plus de 50 ans la région est profondément touchée et concernée par le problème israélo palestinien Ici le conflit tout proche est un sujet de discussion quotidien une réalité bien présente Dieu est aussi bien présent dans la région Il appelle les musulmans à la prière 5 fois par jour Religion et société sont infiniment imbriquées La religion façonne les rapports des musulmans entre eux les rapports entre hommes et femmes et les rapports au monde La place de la femme nous aura souvent semblé restreinte En tous cas bien loin de la place allouée aux hommes dans la société Ici les libertés d une femme sont souvent celles que veut bien lui accorder le père ou le mari Nous aurons eu plusieurs fois l occasion de discuter de Dieu et de religion avec nos hôtes musulmans Nous sommes non croyants et la chose est pour eux difficile à concevoir Mais si tu ne crois pas en Dieu ou vas tu quand tu meurs Dans la terre Oh non ou encore Et les étoiles tu ne crois pas que Dieu les a créées Mais qui alors De notre côté nous leur expliquons que nous croyons

    Original URL path: http://www.surlaroute.org/jordanie/wadi-rum.html (2016-04-28)
    Open archived version from archive

  • BOLLYWOOD {Récit d'un voyage en Inde}
    dont deux mois en extérieur en Nouvelle Zélande Le scénario raconte une histoire d amour réunissant les deux plus grandes stars du moment nous dit on Kareena Kapoor et Abhishek Bachchar Si les acteurs principaux sont pour nous d illustres inconnus beaucoup d indiens nous envieraient Le décor est celui de la salle de réception d un bateau de croisière baptisé The Love Boat Aujourd hui on joue les scènes de fiançailles Pour chaque scène plusieurs prises sont nécessaires pour satisfaire le réalisateur et chacune des scènes tournées ne durent guère plus de deux secondes Entre chaque scène les acteurs sont remaquillés tandis que les figurants épuisés par la chaleur intense des projecteurs s affalent par terre Dans le studio une foule de techniciens de figurants de comédiens s agitent Des discussions naissent aux quatre coins du plateau entre les figurants et parmi les techniciens Des figurants indiens assis à une table où sont servis de faux cocktails inventent un jeu avec une petite boite d allumettes pour passer le temps Quand le réalisateur demande le silence les conversations s arrêtent quelques instant puis reprennent aussitôt Profitant de l inattention du régisseur nous partons explorer le studio Derrière les projecteurs c est une véritable galerie de personnages Des étudiants indiens venus se faire un peu d argent de poche des fans venus chercher un autographe des touristes venus figurer pour 500 roupies la journée dans l espoir de prolonger leur séjour et une star capricieuse qui ne se lasse pas d entendre des compliments sur sa prestation La journée a été longue mais à 22h00 il reste encore une scène à filmer La scène du baiser Une trentaine de figurants sont réquisitionnés et alors que tout le monde espère que la première prise sera la bonne sept prises sont nécessaires

    Original URL path: http://www.surlaroute.org/inde/bollywood.html (2016-04-28)
    Open archived version from archive

  • BOMBAY {Récit d'un voyage en Inde}
    singes des porcs épics des écureuils et des familles de cochons sauvages Mais tous les animaux laissés pour mort sur la chaussée vaches moutons ou chiens témoignent de la manière de conduire des indiens En témoignent aussi les camions retournés que l on aperçoit sur le bas coté de la route On ne nous avait pas menti Les indiens sont des fous du volant La seule et unique règle est dictée par les plus gros véhicules les bus et les camions Le plus gros passe le premier Aussi quand un camion fonce sur nous à toute vitesse en faisant hurler son klaxon la seule solution consiste à se mettre au plus vite sur le bas côté pour lui laisser la place Les chauffeurs de camions ne semblent pas craindre la mort Petit à petit on comprend comment les choses fonctionnent Pour économiser le carburant qui est relativement cher pour le niveau de vie du pays les automobilistes coupent le moteur de leur véhicule dans les descentes et la nuit pour économiser la batterie ils préfèrent rouler sans phare Ils aiment aussi jouer du klaxon A l arrière de chaque camion il est inscrit horn please C est la pratique locale Mieux vaut klaxonner pour signaler un dépassement à un camionneur et occasionnellement pour le réveiller Une autre pratique courante consiste à agiter les bras hors du véhicule pour demander à un conducteur de ralentir ou pour lui signaler qu il peut doubler La conduite des indiens n a effectivement rien à voir avec tout ce que nous avons connu jusqu à présent et même si nos hôtes turcs ou libanais nous semblaient conduire dangereusement nous nous sentions plus en sécurité Plusieurs choses rendent la conduite particulièrement difficile La conduite à gauche n est qu un détail et n est pas

    Original URL path: http://www.surlaroute.org/inde/bombay.html (2016-04-28)
    Open archived version from archive

  • PUSHKAR {Récit d'un voyage en Inde}
    entouré de jeunes enfants portant des lampions reliés à l électricité produite grâce au générateur qui suit sur le rickshaw Le dernier à fermer la marche Parfois pour montrer sa générosité et sa richesse le marié distribue argent et bouteilles de soda aux spectateurs massés autour de la procession Sans cette histoire particulière Pushkar serait certainement aussi tranquille que de nombreux villages indiens Mais il accueille également des pèlerins d une autre espèce les touristes Ici si tu as 4 chambres tu peux ouvrir une guest house nous disait Deepak propriétaire de la première des 150 guest houses que compte le village Toutes les conditions sont réunies pour attirer les touristes Une ambiance typique des chambres bon marché des restaurants où la cuisine est peu épicée des cybercafés et un marché fait de ruelles étroites et d échoppes vendant des bijoux des tissus brodés des tentures des tee shirts à l effigie de Shiva autre dieu du panthéon indien et des vêtements des années 70 Les touristes arpentent les rues et les ruelles du marché à la recherche de souvenirs alors que les pèlerins et les sadhus se rendent au temple Ce village est si petit que trois heures suffisent à en faire le tour et une journée à visiter tous les temples Pourtant certains touristes y restent plusieurs semaines charmés par la magie de l endroit et par le paysage environnant D autres encore voient en Pushkar un lieu tranquille où fumer du haschich Loin du stress des grandes métropoles où les rabatteurs vous proposent à la fois une chambre d hôtel quelques grammes de haschich ou une visite de la ville en rickshaw ici on ne vous propose rien de tout cela La ville est connue pour sa tranquillité et sa discrétion Dans ma guest house les clients

    Original URL path: http://www.surlaroute.org/inde/pushkar.html (2016-04-28)
    Open archived version from archive

  • Terrasse bois
    lames de bois les caillebotis les étapes de la pose de la terrasse son coût son entretien veranda terrasse bois Turquie Syrie Liban Jordanie Inde Népal Malaisie Thaïlande Laos Vietnam Plan du site Credits Un voyage de 2 ans en Asie Sur La Route est le récit d un voyage en 4x4 En deux ans nous avons visité le Proche Orient le sous continent indien et l Asie du Sud

    Original URL path: http://www.surlaroute.org/liens/terrasse-bois.html (2016-04-28)
    Open archived version from archive



  •