archive-org.com » ORG » S » SURLAROUTE.ORG

Total: 60

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".
  • IZNIK {Récit d'un voyage en Turquie}
    Pendant que certains discutent d autres se rassemblent près de la fontaine et entament un rituel qu ils doivent pratiquer chaque jour cinq fois par jour avant chaque prière les ablutions Nous les observons ôter leurs souliers s asseoir sur les petits bancs situés autour de la fontaine et se laver les mains et les bras les pieds et les chevilles la tête et le cou Une fois cette tâche accomplie ils rejoignent leurs compères et attendent avec eux Nous sommes étonnés de ne voir aucune femme parmi les fidèles Nous voyons d autres hommes arriver en grand nombre L heure de la prière approche certainement Puis certains commencent à rentrer L appel du muezzin n a pas encore retenti Enfin c est l heure Le haut parleur se met à crachoter puis on entend la voix du muezzin appeler les fidèles Une seule et même phrase l Ezan Dieu est grand Il n est d autre Dieu qu Allah et Mahomet est son prophète Autour de nous la place se vide les hommes se retirent les uns après les autres La mosquée est en travaux et tous les hommes ne peuvent rentrer Certains sortent les tapis pour prier à l extérieur devant la mosquée D autres encore regagnent les bancs qu ils déplacent pour les orienter vers La Mecque et commencent leurs prières En rythme à la même cadence ils s agenouillent et se relèvent Amusés et étonnés nous les regardons A l autre bout de la place une femme regarde son mari prier sur un banc La situation semble l amuser autant que nous car elle se met a rire Elle sourie aussi Son mari la regarde lui sourie aussi puis d un geste lui demande de se taire Le temps de la prière est court Une dizaine

    Original URL path: http://www.surlaroute.org/turquie/iznik.html (2016-04-28)
    Open archived version from archive


  • KUTAHYA {Récit d'un voyage en Turquie}
    instruments pour ce qui semble se transformer en mini concert privé Ils interprètent coup sur coup cinq morceaux issus du répertoire traditionnel turc et nous offrent un moment emplie de beauté et de sérénité La musique turque friande d intervalles d un quart de ton offre de nouvelles sonorités à nos oreilles occidentalisées A les regarder jouer on sent une réelle complicité entre eux Impression qui se confirmera lorsqu ils nous diront plus tard qu il se retrouvent ici tous les week end pour jouer et encore lorsque nous les verrons tous en train de réparer la chaudière en panne de leur petit local Après coup on leur fait écouter les enregistrements que nous avons fait Ils semblent très fiers de notre intérêt et heureux que nous emportions avec nous un souvenir de l instant qu ils viennent de nous offrir Après la musique place au traditionnel thé turc On en profite pour continuer notre discussion avec Ayan Il nous on apprend qu il est d origine kurde étudiant en biologie qu il n a pas encore fait son armée et qu à la sortie de l université il devra encore travailler neuf pour le gouvernement afin de rembourser ces études Et quand on l interroge pour savoir si aller à l armée lui fait peur avec le soulèvement kurde à l Est du pays le service militaire peut ici se transformer en véritable situation de guerre il nous répond que non il n a pas l habitude d angoisser Il nous raconte quand même l histoire de son jeune frère qui partit faire son armée à l âge de 19 ans au Kurdistan est revenu en faisant des cauchemars qui l empêchaient de dormir la nuit et aujourd hui il commence tout juste à aller un peu mieux Plus

    Original URL path: http://www.surlaroute.org/turquie/kuetahya.html (2016-04-28)
    Open archived version from archive

  • KARAMAN {Récit d'un voyage en Turquie}
    chauffage central seul le salon est chauffé à l aide d un poêle à charbon Et les autres pièces sont déjà bien froides en ce début d hiver Hassan habite depuis cinq ans en Australie et rend visite à sa famille qu il n a pas vu depuis deux ans Là bas il travaille avec sa femme et son beau père Ils ont fondé une petite entreprise de ferronnerie Les affaires ont l air de bien marcher si on en croit les photos de portails portes et fenêtres qu Hassan nous montre fièrement En Turquie la situation économique est très mauvaise les gens ne trouvent pas de travail l argent manque Pour ma part je pense faire ma vie en Australie Là bas l avenir de ma fille s annonce bien meilleur qu il ne pourra jamais l être ici Et il y a peu j ai envoyé mon petit frère qui habite encore ici prendre des cours d anglais J espère bientôt pouvoir le faire venir pour qu il travaille avec moi Coïncidence étrange pendant que nous bavardons un reportage à la télévision explique que dans les années soixante près de deux millions et demi de turcs ont immigré en Allemagne On y voit des trains remplis arrivant en gare et des ateliers de fabrication de voitures Allez prendre des douches Cette phrase d Hassan nous laisse sans voix Il est certain que ça nous ferait le plus grand bien mais comment accepter une telle invitation alors que nous le connaissons seulement depuis moins de trois heures Nous refusons poliment Vous prenez une douche on mange le repas du soir et ensuite je vous montre la route que vous voulez prendre Pour la deuxième fois il nous est impossible de refuser Après les douches en fait de repas du

    Original URL path: http://www.surlaroute.org/turquie/hassan.html (2016-04-28)
    Open archived version from archive

  • MERSIN {Récit d'un voyage en Turquie}
    de grandes écuelles On transporte dans notre voiture bien plus que ne possède toute cette famille On se sent un peu gênés Du coup on sort quelques provisions de la voiture histoire de partager ce qu on a La discussion qui s engage est interrompue par les grands éclats de rire d Ahmed qui fait autant d efforts que nous pour se faire comprendre Les gestes facilitent la conversation Ahmed est curieux de notre manière de vivre de nos coutumes de la vie en France Vous buvez beaucoup de thé en France demande t il On boit beaucoup de café et de la bière aussi Rire d Ahmed Lui est musulman et ne boit jamais nous dit il Nous nous rendons compte que nous sommes aussi exotiques à ses yeux que lui aux nôtres Ca nous réconforte un peu Dans ce genre de situation on se demande toujours ce que l on peut apporter à ceux qui nous accueillent Le repas est frugal et se termine rapidement Soleilha que notre arrivée a brutalement réveillé est fatiguée Elle doit accoucher d ici une vingtaine de jours de leur deuxième enfant Comme elle se couche nous sortons avec Ahmed refusant son invitation à dormir sous la tente Alors la soirée se poursuit dans notre voiture On lui fait la visite Il est ébahi par notre installation Nous l invitons à partager notre intimité pour la soirée Alors on écoute des chansons françaises on discute on feuillète nos livres ensemble Ahmed est joyeux et s émerveille de tout dans notre caverne d Ali Baba Alors que nous évoquons les villes turques que nous avons visitées Ahmed nous explique que lui ne connaît que les villages de son canton Nous sommes bien conscients de la chance que nous avons de pourvoir voyager librement mais

    Original URL path: http://www.surlaroute.org/turquie/ahmed.html (2016-04-28)
    Open archived version from archive

  • L'AID {Récit d'un voyage en Jordanie}
    toute la famille Et tout le monde ne cesse de nous souhaiter le traditionnel Ahlan Wa Sa Ahlan soyez les bienvenus et de nous inviter à nous mettre à l aise Nous commençons effectivement à nous sentir un peu chez nous Et nous acceptons avec plaisir l invitation qui nous est faite de revenir la semaine suivante pour fêter l Aïd el Fitr la fête qui va marquer la fin du Ramadan L Aïd dure trois jours c est une fête centrée sur la famille et les amis Tout le monde rend visite à tout le monde afin de présenter ses v ux pour la nouvelle année l année lunaire puisque l Hégire le calendrier arabe est fonction des cycles de la lune Au premier jour de l Aïd nous sommes accueillis par Abou Azzan qui nous offre une petite tasse de café arabe parfumé à la cardamome Trois tasses en fait comme le veut la coutume La première marque la bienvenue la deuxième est en l honneur de tous les invités présents tandis que la troisième la plus importante porte chance aux hôtes pour l année à venir Confortablement assis sur les matelas du salon nous voyons défiler tour à tour des cousins un neveu une voisine venue avec tous ces enfants puis d autres cousins Tous habitent le village A chaque fois le café est servi pour marquer la bienvenue A un moment donné profitant de l absence d invité Nani part visiter la chambre des filles En pays musulman les femmes contrairement aux hommes ont la chance de pouvoir circuler librement dans les foyers Au salon Abou Azzan s inquiète de son absence Je lui explique que peut être elle est partie aider sa femme à la cuisine Mais pourquoi absolument aucun besoin j ai plein de

    Original URL path: http://www.surlaroute.org/jordanie/laid.html (2016-04-28)
    Open archived version from archive

  • GUJARAT {Récit d'un voyage en Inde}
    des villages reculés où les habitants n ont pas l habitude de voir beaucoup de touristes Le moindre achat le moindre arrêt devant une échoppe et tout de suite une bonne vingtaine de personnes nous encerclent et observent le moindre de nos mouvements Et quand quelqu un nous adresse la parole c est soit pour nous demander d où nous venons soit pour nous demander nos prénoms Et généralement à peine avons nous répondu que la personne tourne les talons et disparaît Tous les soirs nous essayons de trouver l endroit le plus désert possible pour dormir Mais jamais nous n avons encore réussi à dormir après huit heures du matin sans être réveillé par un ou plusieurs curieux de passage Un soir un homme s est même assis près de la voiture se contentant de nous observer en silence allumant juste une cigarette de temps en temps Et il aura fallu que nous sortions de la voiture et qu à notre tour nous le scrutions sans dire un mot pour qu enfin il se décide à partir Le lendemain quand nous nous sommes réveillés au petit matin il était revenu installé à la même place observant le moindre de nos mouvements sans pour autant essayer de communiquer avec nous Ces rencontres pas toujours amicales l omniprésence de la foule et aussi la conduite éprouvante sur des routes encombrées nous ont déjà bien éprouvés A tel point qu à un moment nous avons ressenti le besoin de nous isoler pendant quelques jours sur une petite île paisible du sud du Gujarat le temps de reprendre des forces Mais nous essayons de prendre les choses avec philosophie Et même si à quelques reprises nous avons perdu notre calme nous gardons en tête que le voyage est fait d enseignements notre étape

    Original URL path: http://www.surlaroute.org/inde/gujarat.html (2016-04-28)
    Open archived version from archive

  • MAC LEOD GANJ {Récit d'un voyage en Inde}
    rire et à plaisanter Nagwang est un personnage plus sérieux curieux de tout et toujours attentif à son entourage Depuis leur mariage ils travaillent ensemble pour le TCV Ils ont la responsabilité de la boutique d artisanat tibétain située à Mac Leod Ganj Ils vendent les objets fabriqués par les artisans du TCV des tapis des vêtements des tankhas peintures religieuses Ils ne gagnent pas beaucoup d argent mais savent pourquoi ils travaillent C est leur manière de participer au combat pour la libération de leur pays Les profits générés par la vente des produits artisanaux aident la communauté à vivre à acheter du matériel pour le village à payer les artisans et maîtres artisans Le village compte plusieurs centaines de familles Tous travaillent pour la communauté Au fil des jours nous faisons la connaissance d artisans d enseignants de responsables administratifs Tous prennent le temps de nous expliquer leur travail de nous raconter leur histoire de nous parler de tout ce qui a été accomplit ici depuis que le Dalaï Lama a choisi l exil Le village est situé à flanc de colline en lisière de forêt Le quartier où vivent Nagwang et Dolma est dédié à l artisanat tibétain et compte plusieurs ateliers où sont confectionnés des tapis des vêtements et toutes sortes d objets traditionnels tibétains L école du village qui accueille plus de 2500 enfants est située 15 minutes de marche dans la montagne En aval du centre artisanal se trouve le centre de formation des maîtres et des mamans qui ont la charge des enfants orphelins et des enfants pensionnaires Le combat du peuple tibétain passe avant tout par la préservation de leur culture et l éducation des plus jeunes Au village l ambiance est rythmée par les chants des travailleurs dans les ateliers par les lessives des femmes dans les cours intérieures par les rires des enfants lorsqu ils rentrent de l école et en fin de journée par les matchs de basket sur le terrain de sport qui tient lieu de place publique En compagnie de nos deux amis les jours passent paisiblement Nous prenons un peu de repos partageons nos repas nos recettes de cuisine nos photos de voyage nos découvertes et les rencontres faites pendant la journée alors qu ils travaillent à la boutique Et grâce à leur gentillesse on commence à se sentir un peu chez nous Leurs attentions sont des plus touchantes Ainsi chaque matin Dolma essaie de préparer un petit déjeuner différent Un matin c est un gâteau qu elle a cuisiné avant notre arrivée un autre matin elle nous sert du tsampa orge grillé mélangé à de l eau chaude et du thé tibétain le lendemain des toasts de pain blanc et des ufs Ils nous consacrent de longues soirées pendant lesquelles on discute on joue aux cartes on apprend le tibétain on regarde à la télévision des matchs de football Nous apprenons à les connaître et grâce à eux nous découvrons la culture tibétaine et le

    Original URL path: http://www.surlaroute.org/inde/nagwang-dolma.html (2016-04-28)
    Open archived version from archive

  • LUCKNOW {Récit d'un voyage en Inde}
    touriste est souvent considéré comme une mine à roupies qu on travaille au corps pour le délester d un peu d argent C est une proie facile pour les fonctionnaires policiers chauffeurs de taxis marchands ambulants Même un acte aussi banal qu acheter des cigarettes peut prendre un certain temps Namasté Un paquet de cigarettes s il vous plaît 33 roupies Mais non c est 22 roupies C est marqué sur le paquet 22 roupies toutes taxes incluses C est 33 roupies Mais non Pourquoi 33 roupies en comptant les taxes spéciales Bien sur les taxes spéciales touristes Tant pis il nous faut trouver un marchand qui acceptera de nous les vendre au juste prix Garer la voiture sur un parking demande parfois les mêmes efforts de patience et de persuasion 10 roupies de l heure monsieur C est un peu cher D habitude on paie 5 roupies Pourquoi c est 10 roupies ici C est le même prix pour tout le monde monsieur Au moment de payer il nous tend un ticket Le prix est indiqué dessus Il est inscrit 5 roupies sur votre ticket D accord d accord 5 roupies Et les mêmes scènes se répètent chaque jour Une course en taxi en milieu d après midi et le chauffeur met en marche le tarif de nuit Sur les marchés les prix du kilo de bananes de tomates de pommes de terre passent brusquement à la hausse à notre arrivée Et dans ce pays minée par une bureaucratie excessive un coup de tampon et une signature sont un prétexte suffisant pour exiger un bakchich de plusieurs centaines de roupies Amusement irritation colère compréhension Nos sentiments varient face à ses situations Amusement parce qu à l usage l attitude des indiens à notre égard est prévisible Irritation car ces

    Original URL path: http://www.surlaroute.org/inde/lucknow.html (2016-04-28)
    Open archived version from archive



  •