archive-org.com » ORG » S » SURLAROUTE.ORG

Total: 60

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".
  • PHOTOS DE L'INDE {Récit d'un voyage en Inde}
    et prennent leur repas Et pour se laver ils vont à la pompe à eau la plus proche A Delhi ces miséreux dorment sous les fenêtres des villas gardées par des vigiles Derrière les murs c est une autre Inde Celle des classes aisées qui fréquentent les supermarchés et parlent plus volontiers l anglais que l hindi Les différences de castes de karma semblent les rendre insensibles à cette misère toute proche La misère des familles c est aussi la misère des enfants Déscolarisés certains travaillent aux champs dans les hôtels et les restaurants et dans les ateliers où sont fabriqués des objets artisanaux ces mêmes objets vendus en France avec l étiquette fait à la main Dans ce restaurant de Chennai les employés en salle n ont pas plus de 13 ans et dans cet hôtel de Konark Murga nous explique qu il travaille depuis l âge de 8 ans Ma famille n avait pas assez d argent pour nourrir mes 6 frères et s urs Alors il a été donné à cette famille d hôteliers où il gagne pour son travail le gîte et le couvert Une paillasse dans la cour et une soupe de dal trois fois par jour Partout l emprise de la religion est très forte et pour tous elle explique beaucoup de choses La création du monde et la place de chacun dans la société notamment Quotidiennement en témoignage de ferveur les femmes collent sur leur front des pastilles de couleur et les hommes posent au même endroit des pigments de couleurs et des grains de riz Dans les temples les statues des divinités sont couvertes d offrandes et de fleurs et les plus anciennes statues ont désormais perdu leurs traits et leur formes que les caresses des fidèles ont effacé Les brahmanes et les saddhus sont incontournables Pour se marier monter une affaire ils sont là prodiguant leurs conseils Surya n a que 14 ans mais selon le guru familial elle doit jeûner tous les mercredis pour réussir sa scolarité Et pour Prassanna qui a ouvert une boutique à Udaipur les 3 bagues qu il porte aux doigts lui apportent chance fortune et maîtrise de soi Son guru lui a aussi prescrit le jeûne une fois par semaine Ce dernier encore donnera un avis définitif sur le futur mariage de son fils Et sur les routes les automobilistes et les chauffeurs routiers roulent sans respect des règles de bon sens Porte bonheur et bagues magiques les protègent d éventuels accidents Rouler sur les routes indiennes est une épreuve où l on se demande toujours si on arrivera à destination Est ce la religion encore qui explique le peu de rencontres que nous avons faites parmi les hindous Dans les pays arabes les musulmans nous accueillaient comme des amis Tu es ici chez toi ma maison est la tienne nous disait notre ami Mohammed en Jordanie En Inde sikh musulmans et bouddhistes nous ont accueilli avec la même bienveillance la même spontanéité nous ouvrant

    Original URL path: http://www.surlaroute.org/inde/images-de-linde.html (2016-04-28)
    Open archived version from archive


  • PARTIR D'INDE {Récit d'un voyage en Inde}
    de nous annoncer leur appartenance à une caste supérieure Le système des castes est un des plus importants freins à la modernité Officiellement l état interdit ses pratiques mais en réalité le système est ancré dans la mentalité des gens et aujourd hui encore il régit la plupart des rapports sociaux nous disait un commerçant de Bodhgaya Aujourd hui cette organisation sociale millénaire cohabite avec la modernité L Inde a depuis l indépendance avancé à grands pas Son industrie la place désormais parmi les dix plus grandes puissances industrielles du monde Notre pays est un pays moderne et la réussite de notre industrie informatique en est la preuve nous disait Patel à Bombay Mais ces signes ne peuvent occulter les énormes écarts sociaux qui existent dans le pays Les mendiants sont légions et les villes gigantesques Bombay dépasse les 16 millions d habitants accueillent de plus en plus de miséreux venus des campagnes Pour nous l Inde malgré ses réussites dans les technologies de pointe reste un pays du tiers monde Alors oui c est vrai il existe une classe aisée qui pavane en voitures étrangères et qui a adopté le mode de vie des pays développés Mais le pays doit toujours se battre avec une démographie exponentielle L eau courante n existe quasiment pas dans les campagnes où les femmes doivent encore chercher l eau au puits Les coupures d électricité sont quotidiennes même en plein centre de Delhi Et dans les campagnes les paysans travaillent toujours à l ancienne en utilisant la charrue et les boeufs Peut être que l Inde n en a que plus de mérites elle qui est considérée par beaucoup ici comme la plus grande démocratie du monde en nombre d habitants Et c est vrai que malgré l extraordinaire diversité du pays malgré les difficultés économiques et sociales l Inde a réussi à conserver son unité tout en maintenant un système politique démocratique Mais ce sentiment d admiration est pour nous vite occulté par les événements sanglants qui se sont déroulés lors de notre séjour dans l Etat du Gujara t En 1984 le BJP le parti nationaliste aujourd hui au pouvoir mécontent de ses résultats aux élections a relancé l agitation autour d une mosquée construite au 17e siècle à Ayodhya sur les vestiges d un temple hindou En 1992 un groupe de nationalistes hindous a détruit cette mosquée entraînant des affrontements entre hindous et musulmans à travers tout le pays En février dernier au Gujarat des musulmans extrémistes ont assassiné des pèlerins hindous de retour d Ayodhya S en est suivie une chasse aux musulmans qui a duré tout au long de nos cinq mois passés en Inde Passant frappé à mort par une foule en colère jeune homme brûlé vif dans la rue femmes violées commerçants morts dans un attentat à la bombe tels étaient les faits qu on a pu lire quotidiennement dans la presse Mais outre la passivité de la police et des dirigeants de l Etat c

    Original URL path: http://www.surlaroute.org/inde/partir.html (2016-04-28)
    Open archived version from archive

  • SUNAULI {Récit d'un voyage au Népal}
    même Nous passons le reste de la soirée à feuilleter nos manuels de mécanique mais sans connaître vraiment l étendue des dégâts Nous nous couchons de bonne heure C est sûr une longue journée nous attend Le lendemain nous nous réveillons à l aube Le temps d avaler un rapide petit déjeuner et nous enfilons nos bleus de travail En moins d une demi heure nous réussissons à démonter la coquille éventrée Les dégâts sont minimes tous les engrenages sont intacts Bonne nouvelle très bonne nouvelle La coquille démontée nous comprenons enfin ce qui s est passé Le pas de vis du bouchon était défectueux et le bouchon a tout simplement glissé à l intérieur du pont Bloquant ainsi les engrenages et éventrant au passage la coquille du pont Il ne nous reste plus qu à trouver un soudeur capable de réparer notre coquille Nous prenons un taxi collectif pour Butwal la première ville digne de ce nom située à une vingtaine de kilomètres de l endroit où nous nous trouvons Dans la jeep deux messieurs newars coiffés de la petite toque typique de leur ethnie bavardent A leur côté un jeune homme habillé à l occidentale prie en joignant ses mains à chaque fois que notre taxi passe devant un temple A l arrière une femme que les incessants virages de la route ont rendue malade est agrippée à la fenêtre de la voiture bien incapable de garder le contrôle de son estomac Au bout de deux heures de route nous arrivons à Butwal Après avoir interrogé quelques passants nous trouvons notre bonheur En quelques minutes l affaire est réglée Notre coquille a repris forme et si elle semble un peu carbonisée par la soudure tous les trous ont été rebouchés C est l essentiel Nous achetons quelques bidons

    Original URL path: http://www.surlaroute.org/nepal/sunauli.html (2016-04-28)
    Open archived version from archive

  • MERSING {Récit d'un voyage en Malaisie}
    vivent Ismaël sa femme Roccia et leurs dix enfants 4 ans pour la petite dernière 24 ans pour l aîné Mohd marié à Anna et pêcheur comme son père Tous les matins Mohd et Ismaël prennent leur barque Mohd est accompagné par son jeune frère à qui il apprend le métier comme son père le lui a appris Vers 6 heures quand le soleil se lève sur la mer ils partent relever les pièges et les filets qu ils ont déposés Les seuls jours de repos sont déterminés par la mer Si les vagues sont trop fortes alors je ne pars pas Et puis le vendredi je rentre plus tôt A 10 heures pour ne pas rater la prière du vendredi confie Mohd En fin de matinée ils sont de retour Roccia et Anna viennent les attendre sur la plage A leur côté les femmes des autres pêcheurs du village Pour toutes ces familles la vie s écoule selon le rythme donné par la mer Un rendez vous quotidien avec la mer pour les hommes avec l attente pour les femmes Parfois quand les hommes tardent à rentrer inquiètes elles scrutent le large en silence Les marins de retour elles les aident à décharger poissons et fruits de mer Des raies des maquereaux des sardines des crabes des homards et des crevettes Le butin trié Roccia et Anna partent au marché de Mersing où elles vendront la récolte aux marchands 5 ringgits pour un kilo de crabes 2 pour un kilo de sardines et 50 pour du homard Pendant ce temps les hommes nettoient les filets en nylon et les pièges à crabes des algues qui viennent s y déposer Crabes crevettes poissons noix de coco durians Chaque jour Roccia a pour nous de nouvelles attentions Des regards des sourires

    Original URL path: http://www.surlaroute.org/malaisie/mersing.html (2016-04-28)
    Open archived version from archive

  • LES VOYAGEURS {Récit d'un voyage en Asie}
    des rencontres Pour Pierre et Claudette 134 ans à eux deux c est une vieille Peugeot 505 achetée sur une vente des domaines il y a 5 ans Avec cette solide voiture de gendarme ils ont déjà visité l Afrique et cette année l Inde 5 mois pour visiter tout le pays Impatients et curieux comme si le temps leur était compté On dort dans la voiture On se lave dans les stations services C est économique Et vous Vous faites comment Rencontrés à Dharamsala sur le chemin qui les ramenait en France nous avons passé la nuit sur le même parking Comme on ne parle pas anglais parfois c est compliqué mais on se débrouille toujours Et nous en les écoutant plaisanter en racontant leurs aventures on se dit pourvu qu on soit comme ça quand on aura leur âge En souvenir d eux on a longtemps gardé le pot de confiture maison que Claudette nous a offert au moment de partir Au Népal nous avons croisé Hans Sur son vélo alors qu il gravissait la colline qui mène à Katmandou En route pour le Tibet et plus loin encore la Chine 7 mois de voyage 15000 kilomètres depuis l Autriche 40 kilos de bagages et de pièces détachées une cinquantaine de crevaisons et des difficultés à trouver de nouvelles chambres à air Hans avec son rêve de traverser l Himalaya à vélo ne craignait ni la solitude ni les efforts physiques Et puis le souvenir très fort de cette première rencontre avec Daniella et Matthias C était en Syrie en novembre dernier Après deux mois de voyage A cause de la situation politique les voyageurs se faisaient rares dans la région Daniella et Matthias voulaient parcourir le monde à moto Comme nous ils avaient travaillé ensemble à la

    Original URL path: http://www.surlaroute.org/malaisie/les-voyageurs.html (2016-04-28)
    Open archived version from archive

  • TAMAN NEGARA {Récit d'un voyage en Malaisie}
    rideau métallique fermant l entrée du café Parler de son enfance et de sa vie présente l amène a évoquer son pays et les changements qu il a pu voir ces dernières années De temps en temps il jette un il vers le rideau comme s il craignait que les passants les gens du quartier lui prêtent attention Ici au contact des différentes ethnies nous avons appris quelques mots de malais de chinois et de tamoul Trois langues pour trois communautés Et dans une même rue quand les musulmans se réunissent à la mosquée 5 fois par jour les chinois se rendent au temple tandis que les hindous vont prier Hanuman ou Ganesha Une liberté de culte qui selon Tan semble menacée Le Kelantan et le Terranganu sont deux états fédéraux de Malaisie péninsulaire Là bas l islam est de plus en plus fort et les gouvernements de ces deux états souhaitent imposer la loi islamique à tous même aux non musulmans Et dans les écoles publiques les chinois doivent suivre les cours d islam et prier Allah quand bien même ils ne sont pas musulmans Depuis plus de 30 ans le gouvernement fédéral accorde des privilèges aux musulmans En matière de propriété foncière de création d entreprise d orientation scolaire et d accès aux postes administratifs L intégration ethnique est loin d être réalisée Aux chinois l économie aux malais la politique Le premier ministre actuel le docteur Mahatir tient le pays d une main musclée depuis plus de 20 ans Une démocratie dirigée un mélange de valeurs asiatiques et d islam Et un pari pour le parti au pouvoir unifier les différentes communautés et répartir équitablement les ressources de la nation pour parvenir à une réelle stabilité Mais Tan est amer quand il évoque son premier métier Avant

    Original URL path: http://www.surlaroute.org/malaisie/taman-negara.html (2016-04-28)
    Open archived version from archive

  • PHANG-GNA {Récit d'un voyage en Thailande}
    taxi les adolescents partent sac au dos pour l école et quelques femmes leur longue chevelure cachée dans de petits bonnets de laine se rendent aux marchés du continent pour vendre poissons et fruits de mer La journée on voit surtout des femmes et des enfants dans les allées du village Sur les pontons assises sur le seuil des maisons elles jettent leurs lignes le plus loin possible avec autour d elles des enfants que l école attendra encore quelques années Et d un bout à l autre de cette île dont on fait trop vite le tour on entend les cris des gosses dans la cour de récréation En fin d après midi le même ballet de bateaux taxi reprend en sens inverse A l embarcadère les gosses se chamaillent en attendant le retour d une mère ou d un grand frère Tandis que d autres observent au loin la préparation des bateaux de course De fines et légères embarcations aux couleurs vives dans lesquelles prennent place une dizaine de rameurs Dans quelques minutes on donnera le départ de la course Chaque année à la même époque des courses s organisent dans tout le pays pour célébrer la saison des pluies La fête aura lieu le mois prochain et aujourd hui comme tous les soirs de ce mois les participants s entraînent De loin sur les pontons ou installées aux fenêtres des maisons les familles encouragent les rameurs Ces derniers savent bien qu ils gagneront dans cette course l estime des aînés et l admiration des plus jeunes Quand les jeunes écoliers et les pêcheurs ont terminé leur journée les rues du village s animent Les collégiens quittent leur uniforme blanc et bleu pour enfiler un short et un maillot Les petits ont quitté l école et la cour

    Original URL path: http://www.surlaroute.org/thailande/phang-nga.html (2016-04-28)
    Open archived version from archive

  • AMPHAWA {Récit d'un voyage en Thailande}
    bouddhisme Theravada ou bouddhisme du petit véhicule seuls les moines ont la capacité d atteindre le nibanna ou nirvana en sanscrit cet état qui ne connaît plus la souffrance et qui marque le terme du cycle des renaissances En nourrissant les moines en faisant des donations aux temples et en accomplissant leurs devoirs religieux la plupart des thaïlandais espèrent améliorer leur sort et acquérir du Mérite pour leurs vies futures Du coup l acquisition de Mérite tham bun est une activité sociale et religieuse centrale en Thaïlande Un jour alors que nous visitions un temple nous avons croisé une dame qui nous a invité à nous rendre dans le réfectoire des moines Cette dame et toute sa famille frères cousins oncles nièces étaient venus au temple préparer le repas des moines Ce jour là le patriarche de la famille fêtait ces 70 ans Sur le parquet en bois laqué qui faisait office de réfectoire des dizaines et des dizaines de moines étaient assis en tailleur A l autre bout de la salle toute la famille s agitait surveiller la soupe laver les herbes le soja préparer les bols faire le service aller chercher les glaces pour le dessert A la fin du repas toute la famille a été reçue par le supérieur du monastère qui leur a offert une petite médaille de celles que les thaïlandais aiment porter à leur cou assurés qu elles leur apportent protection et chance Après ce copieux repas on s est installé devant l entrée principale du temple On a passé un bon moment au bord de la route à observer les voitures passer A chaque passage les conducteurs lâchaient leur volant pour joindre leur main en signe de prière Après quoi ils donnaient tous un petit coup de klaxon comme pour s assurer que

    Original URL path: http://www.surlaroute.org/thailande/amphawa.html (2016-04-28)
    Open archived version from archive