archive-org.com » ORG » U » UNOP-DZ.ORG

Total: 338

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".
  • Adhérents
    Direction Générale Lot N 02 route de Douéra Baba Hassen Alger 213 0 21 314 483 imene talhi abdiibrahim com tr Voir Supprimer icon class icon minus class fabrikImg Supprimer ALDAPH NOVONORDISK Coop El Bouroudj Section 2 Ilot 428 Ain Allah Alger 213 0 21 919 290 0 21 919 860 0 21 918 906 Voir Supprimer icon class icon minus class fabrikImg Supprimer ALEMBIC MAMI Spa 153 Zone Industrielle El Tarf Zone S Ibn Badis El Khroub Constantine 213 0 560 054 353 mohamedallaouamami gmail com Voir Supprimer icon class icon minus class fabrikImg Supprimer BEKER Cité Aissat Idir Villa n 2 Dar El Beida Alger 213 0 23 833 642 Voir Supprimer icon class icon minus class fabrikImg Supprimer BIOCARE Route nationale n 44 Sidi Kassi Ben Mhidi El Tarf 213 0 38 690 128 contact biocare dz com Voir Supprimer icon class icon minus class fabrikImg Supprimer BIOGALENIC Siège Administratif Zone Industrielle Didouche Mourad Constantine Site de production Zone Industrielle Zighoud Youcef Constantine 213 0 31 907 835 213 0 31 711 181 dg biogalenicpharma com Voir Supprimer icon class icon minus class fabrikImg Supprimer BIOPHARM Adresse du siège social 18 Zone Industrielle Route de la Gare Haouche Mahieddine Réghaîa Alger Adresse du site de production Lot n 62 Voie n 36 Z I Oued Smar Alger 213 0 23 851 009 0 23 851 010 213 0 21 506 310 0 21 505 910 0 21 505 199 biopharm mail biopharmdz local com industrie biopharmdz com Voir Supprimer icon class icon minus class fabrikImg Supprimer CPCM V209 Chemin des Ruines Alger Plage Alger 213 0 23 952 309 213 0 21 863 002 contact cpcmpharma com Voir Supprimer icon class icon minus class fabrikImg Supprimer DAR AL DAWA Lot 118 Aissat Idir Chéraga Alger 213 0

    Original URL path: http://www.unop-dz.org/index.php?option=com_fabrik&view=list&listid=4&Itemid=505 (2016-04-29)
    Open archived version from archive


  • Union Nationale des Opérateurs de la Pharmacie
    Conseil National de l Ordre des Pharmaciens SAP Société Algérienne de Pharmacie SNAPO Syndicat National des Pharmaciens d Officine Actualités Abdelouahed Kerrar DG de Biopharm Nous nous préparons à une concurrence rude sur les marchés extérieurs Le développement de l industrie pharmaceutique handicapé par la bureaucratie POLITIQUE DU MÉDICAMENT Le producteur national doit conserver ses prix inchangés Contribution Produire le médicament en Algérie un enjeu majeur de santé publique Marché

    Original URL path: http://www.unop-dz.org/index.php?option=com_content&view=article&id=82&Itemid=486 (2016-04-29)
    Open archived version from archive

  • Comités
    une industrie naissante en quête d accompagnement de l Etat index php option com content view article id 71 Home Comités Les Comités de l UNOP Écrit par Super User Créé le vendredi 9 janvier 2015 22 33 1 Comité Ethique Malik AIT SAID PROPHARMAL Rosa BOUARAB EL KENDI Omar FAHICI THERACIA Sid Ahmed KHERRAF PFIZER 2 Comité Export Samy FELLAH MERINAL Mathieu William GILBERT NOVONORDISK Salim GRINE IMC Tayeb HADJRES BIOPHARM 3 Comité Fiscalité Fawzi ADOUL SANOFI Kamel AMEUR BIOPHARM Djamel HAMOUDI PROPHARMAL Boubker HAMZA THERACIA Nabyl MEZA IMC Mohamed Hassen TIOURIRINE MERINAL 4 Comité Market Acœss Riadh BAGHDADLI SANOFI Yassin BENAMARA NOVAPHARM Fella BOUDIBA THERACIA Amir CHOUKI EL KENDI Jean Paul DIGY NOVONORDISK Abdelouahed KERRAR BIOPHARM Zineddine MESTOURI PFIZER Selma METOURI HIKMA 5 Comité Marketing Fella BOUDIBA THERACIA Mohamed Abdelhakim BOUZID CPCM Malik IBACHIRENE PROPHARMAL Mohammed NIBOUCHE SANOFI Pierre ROCA NOVONORDISK Ryad TALBI EL KENDI 6 Comité Réglementation Fares BACHTARZI IMC Amir CHOUKI EL KENDI Nadhir LAGGOUNE EPDIS Nabil MELLAH MERINAL Mohammed NIBOUCHE SANOFI Hadia OULD RABAH BIOPHARM F SADI THERACIA Actualités Abdelouahed Kerrar DG de Biopharm Nous nous préparons à une concurrence rude sur les marchés extérieurs Le développement de l industrie pharmaceutique handicapé par la bureaucratie

    Original URL path: http://www.unop-dz.org/index.php?option=com_content&view=article&id=115&Itemid=1699 (2016-04-29)
    Open archived version from archive

  • Communiqués
    Écrit par UNOP 1220 Actualités Abdelouahed Kerrar DG de Biopharm Nous nous préparons à une concurrence rude sur les marchés extérieurs Le développement de l industrie pharmaceutique handicapé par la bureaucratie POLITIQUE DU MÉDICAMENT Le producteur national doit conserver ses prix inchangés Contribution Produire le médicament en Algérie un enjeu majeur de santé publique Marché national du médicament La production locale débattue Mot du Président En raison de son caractère

    Original URL path: http://www.unop-dz.org/index.php?option=com_content&view=category&id=89&Itemid=1869 (2016-04-29)
    Open archived version from archive

  • Abdelouahed Kerrar, DG de Biopharm : « Nous nous préparons à une concurrence rude sur les marchés extérieurs »
    de la commission d organisation et de supervision des opérations de bourse pour ouvrir son capital à hauteur de 20 C est l aboutissement d un long processus qui a permis de préparer la documentation nécessaire à cette opération La période de souscription sera ouverte pour une période limitée du 13 au 23 mars 2016 Durant celle ci tout un chacun pourra réserver le nombre d actions qu il souhaite acquérir auprès d une banque membre du syndicat de placement à savoir BEA BADR BDL BNA BNP CNEP CPA Société Générale et Tell Market Vous avez obtenu la certification de l Agence nationale française de sécurité du médicament Que représente pour vous cette certification C est un moment important dans le parcours et le développement de notre entreprise La certification ANSM signifie que cette agence qui est chargée de garantir la qualité des médicaments mis sur le marché français et européen par la même occasion atteste du respect total de standards de fabrication européens par Biopharm C est une étape qualitative majeure qui a été franchie par Biopharm dont les médicaments ont une qualité qui leur permet d être potentiellement exportables en France Cette certification par une agence aussi prestigieuse que l ANSM est également l aboutissement de dix années d efforts pour nos cadres Ils viennent de démontrer qu une équipe de techniciens algériens professionnels et motivés est en mesure de se hisser au niveau de l excellence mondiale Le label de qualité qui leur est ainsi octroyé valide les progrès immenses qu ils ont accomplis en termes de qualité des produits fabriqués par Biopharm Ce premier succès n est pas une fin en soi c est un point de départ vers plus d ambitions pour notre entreprise et pour ses perspectives de développement et de croissance Je veux croire également que ce succès de Biopharm est aussi un succès pour notre pays Il reflète la montée en puissance d une industrie pharmaceutique nationale en pleine croissance et qui garde le cap sur la qualité des produits qu elle met sur le marché Quel est l état de vos relations avec les géants mondiaux de la pharmacie Les grands laboratoires mondiaux sont nos partenaires à des titres très divers Notre relation avec les uns et les autres intègre plusieurs dimensions Il y a bien sûr la dimension première qui est celle de la distribution de leurs produits sur le marché national Notre réseau dense et qui a réussi avec les années à mailler l ensemble du territoire national est un atout de premier ordre dans cette relation intime que nous avons su pour notre part créer développer et entretenir grâce au professionnalisme et au savoir faire de nos équipes Notre autre atout est également celui de la qualité de l outil de production que nous avons mis en place Un grand nombre de ces laboratoires internationaux sont satisfaits de pouvoir nous transférer leurs produits à la fabrication ou procéder à leur processing sur nos lignes de fabrication D autres

    Original URL path: http://www.unop-dz.org/index.php?option=com_content&view=article&id=123:abdelouahed-kerrar-dg-de-biopharm-nous-nous-preparons-a-une-concurrence-rude-sur-les-marches-exterieurs&catid=86:articles-de-presse&Itemid=1840 (2016-04-29)
    Open archived version from archive

  • “Le développement de l’industrie pharmaceutique handicapé par la bureaucratie”
    au déploiement de ce scénario positif Nos propositions pratiques concernant les mesures à prendre pour concrétiser cette mise à niveau sont bien connues de nos autorités Avec les difficultés que traverse notre économie c est un dossier sur lequel les pouvoirs publics devraient se pencher d autant plus sérieusement qu il porte sur des mesures d organisation qui pour l essentiel ne coûtent rien au Trésor public D ailleurs la mise en place de l Agence nationale des produits pharmaceutiques est un premier pas en ce sens Et enfin avec la crise des paiements qui s annonce il devient clair que seul le développement de la production nationale est de nature à faire face à la croissance de la demande en soins de nos concitoyens Quels sont les projets majeurs de production de médicaments en cours de réalisation ou en voie de lancement notamment en oncologie et qui vont infléchir la facture d importation Nous n avons pas d information détaillée à ce sujet Selon le ministère de la Santé 151 projets de production dans le secteur pharmaceutique et parapharmaceutique sont en cours de réalisation avec des niveaux d avancement divers À quelle date tous ces projets vont rentrer en exploitation Quelles spécialités ils couvrent Quels segments de marchés ils visent etc ce sont là des questions auxquelles nous n avons pas de réponse à notre niveau Ce qui est certain c est que notre problème à l avenir ne sera certainement pas celui des capacités de production puisque avec les capacités déjà installées et celles qui sont annoncées ce sera beaucoup plus important que les besoins de notre marché qui sera couvert à un horizon rapproché Pour l Unop cela rend encore plus urgent la prise en charge pluriministérielle du médicament Et cela signifie aussi qu il va nous falloir nous préoccuper sérieusement de trouver des débouchés à l extérieur pour les produits algériens au cours des prochaines années Certains praticiens évoquent l inefficacité de certains médicaments importés ou fabriqués localement Est ce une réalité ou une perception erronée Ce sont là des questions récurrentes qui sont effectivement posées de temps à autre Elles renvoient à un débat ancien qui traverse tous les pays du monde et qui sur le fond vise à mettre en doute l efficacité des produits génériques En arrière plan de ce débat il y a les campagnes insidieuses véhiculées par les fournisseurs traditionnels de l Algérie qui ont perdu des parts de marché et ne se sont pas adaptés à la politique actuelle visant le développement de la production locale L Algérie dispose d un laboratoire national de contrôle ayant à son actif plusieurs distinctions internationales qui assure un contrôle de tous les lots mis sur le marché Ce débat sur l efficacité du générique est de plus en plus derrière nous En d autres termes il faut savoir qu un générique produit dans des conditions de qualité réglementaire dispose du même effet thérapeutique que le princeps d origine D où l enjeu de

    Original URL path: http://www.unop-dz.org/index.php?option=com_content&view=article&id=124:le-developpement-de-l-industrie-pharmaceutique-handicape-par-la-bureaucratie&catid=86:articles-de-presse&Itemid=1840 (2016-04-29)
    Open archived version from archive

  • POLITIQUE DU MÉDICAMENT «Le producteur national doit conserver ses prix inchangés»
    produit nouveau hors nomenclature est contraint d en fabriquer trois lots industriels de prendre rendez vous pour déposer son dossier d enregistrement puis d attendre que nos deux administrations rendent leur verdict Pour la partie ministère de la Santé avec les délais de dépôt des dossiers ceux de leur étude les avis des experts cliniciens il faut attendre une moyenne de quinze mois Le nombre de dossiers pouvant être déposés est très curieusement limité à deux tous les quinze jours L avis des experts cliniciens est un obstacle très difficile à franchir ceux ci qui sont restés inactifs des années durant ont repris leurs travaux mais de manière laborieuse et souvent sans grands moyens et leurs décisions traînent souvent en longueur pour des raisons diverses On passe ensuite au guichet Sécurité sociale pour la décision concernant les conditions de remboursement du nouveau produit Il faut ensuite attendre que cette décision de remboursement soit validée par un arrêté autrement dit une moyenne de huit à dix huit mois supplémentaires Et quand en bout de course l arrêté est publié le fabricant doit procéder à ses frais à l incinération des trois lots industriels de produits fabriqués ces derniers ayant en général déjà atteint leur délai de péremption Si l objectif des autorités était celui de fermer la porte à la diversification de la production nationale et à l innovation pharmaceutique sans doute qu elles ne s y prendraient pas autrement C est à croire que la production nationale de médicaments est frappée de malédiction Au delà des rigueurs de ce parcours bureaucratique ce sont quelques centaines de millions de dinars de pertes financières qui pour les fabricants algériens sont occasionnées chaque année par une mécanique infernale dont tout le monde reconnaît la nocivité mais que personne n arrive à réformer La prise en compte des contraintes du producteur est totalement absente c est ainsi que pendant tout le temps que durait la renégociation des prix avec les fournisseurs étrangers soit exactement de novembre 2014 à mars 2015 les travaux du Comité des prix étaient inexplicablement gelés et aucune décision concernant les prix des produits fabriqués localement ne pouvait être rendue A quoi il faut ajouter que vis à vis des laboratoires étrangers qui se sont impliqués dans la fabrication locale aucune discrimination positive n est opérée par rapport à ceux qui ont toujours refusé de le faire en d autres termes ces derniers qui sont ceux qui gagnent le plus sur le marché algérien sont parfaitement confortés dans leur position négative En tout état de cause le fabricant algérien se trouve aujourd hui en face d un mécanisme de fixation des prix lourdement contraignant non seulement il est tenu de négocier ses coûts de fabrication sa marge de production et le prix final de son produit là où ses concurrents étrangers sont totalement libres il doit aussi conserver ses prix inchangés même lorsque les conditions économiques sont totalement bouleversées Il était beaucoup attendu du Comité des prix un cadre interministériel nouveau

    Original URL path: http://www.unop-dz.org/index.php?option=com_content&view=article&id=122:politique-du-medicament-le-producteur-national-doit-conserver-ses-prix-inchanges&catid=86:articles-de-presse&Itemid=1840 (2016-04-29)
    Open archived version from archive

  • Contribution : Produire le médicament en Algérie, un enjeu majeur de santé publique
    au cours des dernières années a conduit à augmenter sensiblement la consommation de médicaments la faisant passer de 60 dollars US habitant en 2008 à près de 100 dollars US en 2014 mais pour remarquable que soit cette progression notre pays reste toujours en deçà de la moyenne mondiale qui se situe autour de 130 dollars US habitant Notre pays a donc encore des progrès à accomplir de ce point de vue Et surtout pour qui veut se donner la peine d observer les détails l accroissement de nos importations s explique aisément par la transition épidémiologique et démographique Ainsi en décidant d un Plan Cancer ambitieux sous l impulsion directe du président de la République les pouvoirs publics avaient manifesté clairement leur volonté de répondre aux besoins croissants de la population en soins de qualité A l évidence on ne peut que s en féliciter Mais il faut bien souligner que les nouvelles thérapies du traitement du cancer ont un coût très élevé elles mobilisent des montants financiers qui sont passés de 100 millions DA en 2005 à 14 milliards DA en 2012 et doivent pour l essentiel être importées Les thérapies ciblées représentent 63 de l enveloppe allouée au traitement anticancéreux et 33 du budget des médicaments hospitaliers Il n y a pas de doute par ailleurs que l engagement fort qui vient d être pris en faveur d un dépistage précoce va se traduire pour les cinq années à venir par un accroissement sensible du nombre des malades à traiter et donc inévitablement de la demande future en produits pharmaceutiques importés Ce raisonnement vaut bien sûr pour le traitement du cancer tout comme pour un grand nombre d autres classes thérapeutiques Les projections faites par le très sérieux IMS Health évaluent la demande nationale globale en médicaments à l horizon 2018 autour de 5 7 Mds de dollars US Dès lors et comme chacun peut aisément le comprendre le véritable enjeu qui est tout autant sanitaire qu économique est celui de savoir quelle sera la part de l importation et celle de la fabrication nationale C est un enjeu d autant plus décisif que toutes les analyses de la conjoncture économique qui prévaudra au cours des prochaines années sont loin d être rassurantes quand bien même les marchés pétroliers mondiaux si importants pour notre pays viendraient à se stabiliser de grands défis attendent l économie nationale La réponse aux besoins de santé de la population sera d autant plus assurée et garantie qu elle sera adossée de plus en plus aux performances de la production nationale Et la question de l appui à apporter au développement de la production est précisément la deuxième tare qui affecte l organisation et le développement de notre marché du médicament Disons le tout de suite la situation est loin d être si désastreuse que cela Après tout de tout le secteur industriel national la filière pharmaceutique est celle qui a enregistré les taux de croissance les plus solides en moyenne de

    Original URL path: http://www.unop-dz.org/index.php?option=com_content&view=article&id=121:contribution&catid=86:articles-de-presse&Itemid=1840 (2016-04-29)
    Open archived version from archive



  •