archive-org.com » ORG » W » WALLONIE-ISOC.ORG

Total: 528

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".
  • Slide 1
    contains content that your browser may not be able to show properly This presentation was optimized for more recent versions of Microsoft Internet Explorer If you would like to proceed

    Original URL path: http://www.wallonie-isoc.org/Actes_Rencontres_2001/2001-12-08_Zilioli-Giuseppe_eGov_ppt.htm (2016-02-12)
    Open archived version from archive


  • 2001-12-08_ Chatillon-Georges
    aussi entre les services centraux et ceux qui sont déconcentrés Il convient d ici 2005 d achever la mise en réseau de l Etat central des services déconcentrés départementaux et de les relier entre eux et avec les collectivités territoriales réalisant ainsi un maillage serré des services publics ouverts aux usagers 3 Le réseau AdER a pour fonction de décloisonner les administrations d une part en reliant les Ministères entre eux et d autre part en reliant les Ministères parisiens et les services déconcentrés Les Services d information territoriaux SIT ont pour vocation de favoriser le travail coopératif inter directionnalité départementale des services déconcentrés et à terme des liaisons permanentes avec les collectivités territoriales L inter administrativité des procédures est la seconde révolution provoquée par les téléprocédures informatiques la première étant la possibilité pour les usagers d entreprendre à distance leurs démarches administratives depuis leur domicile ou le bureau de leur entreprise À ce chantier vaste et compliqué s il en est s ajoute celui des simplifications administratives apparemment moins problématique mais tout aussi délicat 2 ème partie les simplifications administratives ne sont pas seulement des produits de marketing des téléservices publics Trois principes semblent gouverner les opérations de simplification administrative 1 Les formulaires administratifs ne sont pas mis en ligne sans avoir revu la procédure tout entière 2 La priorité est donnée aux procédures dites de masse concernant les demandes les plus fréquentes pour les particuliers et les traitements les plus répétitifs pour les entreprises 3 Les simplifications administratives ne sont pas le résultat d un super plan étatique mais la conséquence d interventions ponctuelles bien ciblées Chemin faisant les outils juridiques strictement indispensables sont forgés des administrations de mission sont mises en place les réformateurs sont formés 4 Il aurait été sans doute peu raisonnable de décréter l obligation de simplifier les procédures sans que des expériences puis des réalisations opportunes soient faites par les services utilisateurs Plutôt qu un ultime plan national de réforme la méthode pragmatique des bonnes pratiques s est révélée efficace En collaboration étroite avec les services du Premier ministre et ceux du Ministre de la fonction publique et de la réforme de l Etat des services de mission aux effectifs légers la DIRE Délégation interministérielle à la réforme de l Etat 5 la COSA Commission pour les simplifications administratives 6 et l ATICA Agence pour les technologies de l information et de la communication dans l administration 7 s efforcent de mener ensemble la réforme de l Etat interconnexion des services la réforme des procédures téléprocédures en ligne sur Internet et ce qui les rend techniquement possible interopérabilité des programmes informatiques des services La Commission pour les simplifications administratives COSA succède à la COSIFORM Commission pour la simplification des formalités et au CERFA Centre d Enregistrement et de Révision des Formulaires Administratifs 8 Elle est une instance d étude d impulsion et de suivi en matière de simplifications administratives Dans ce cadre elle assure par ailleurs la mission d enregistrement et de révision des formulaires administratifs précédemment dévolue au CERFA ainsi que leur mise en ligne au service des usagers Plusieurs questions restent pour le moment en suspens la définition juridique des usagers des téléprocédures et des téléservices la participation des usagers à l élaboration des simplifications administratives et des téléservices l articulation de la réforme faite en 2001 de l ordonnance de 1959 procédures budgétaires avec les opérations de réorganisation des administrations les contraintes de l Administration électronique et celles des simplifications administratives Il n est pas certain que pour mener à bien l achèvement de la seconde étape de l administration électronique il soit possible de faire l économie d une grande loi Les administrations semblent éprouver beaucoup de difficultés à identifier les usagers de leurs services Une étude qualitative menée par la SOFRES donne des résultats relativement déconcertants Il faudrait sans doute démultiplier ces études afin d esquisser des tableaux réalistes de ce que sont vraiment les usagers d établir leurs besoins et leurs manques Il faut aussi faire pénétrer les usagers à l intérieur même des services et les faire participer aux travaux de réformes Il convient de rompre par des moyens appropriés l isolement relatif des services par rapport aux diverses sociétés civiles qui peuplent le territoire De bonnes connaissances des besoins réels des usagers et de leur s comportement s une bonne carte de l implantation géographique des sociétés civiles permettraient de mailler plus finement les réseaux de l administration électronique et de répondre aux demandes individuelles L un des intérêts majeurs de l administration électronique est la personnalisation des relations entre l usager et l administration La souplesse de l outil informatique permet d adapter instantanément la panoplie des moyens que l administration met à la disposition de l usager en fonction de son profil de sa demande de ses besoins d aide et de dialogue L administration électronique peut répondre à des besoins massifs formulés par des millions de personnes au moyen de guichets parfaitement individualisés L individualisation des réponses apportées par le guichet administratif des traitements informatiques et des téléservices adaptés doit remplacer LA réponse nationale uniforme valable pour 60 millions d usagers Il faut également améliorer la qualité de la réglementation en la rendant accessible aux non juristes non spécialistes du droit administratif c est à dire à l ensemble de la population civile à travers ses diverses composantes et niveaux de connaissances 9 L administration électronique a pour conséquence entre autres de faire évoluer diverses notions du droit administratif classique dont celle de service public 10 Au regard des principes fondamentaux du service public les téléprocédures et les téléservices paraissent de nature à la fois à transformer les conditions d exécution des services publics et à redéfinir les principes de mutabilité de continuité et d égalité 11 Conclusion Il apparaît difficile voire irréaliste de faire le grand écart entre les activités de construction de l administration électronique les opérations de réforme des administrations la discipline budgétaire et comptable loi organique relative aux

    Original URL path: http://www.wallonie-isoc.org/Actes_Rencontres_2001/2001-12-08_Chatillon-Georges_eGouv.htm (2016-02-12)
    Open archived version from archive

  • Presentación de PowerPoint
    contains content that your browser may not be able to show properly This presentation was optimized for more recent versions of Microsoft Internet Explorer If you would like to proceed

    Original URL path: http://www.wallonie-isoc.org/Actes_Rencontres_2001/2001-12-08_Vina-Angel_eGov.htm (2016-02-12)
    Open archived version from archive

  • 02-07-05_Accueil_Vint-Cerf_Photos.htm
    Namur vue aérienne du confluent et de la citadelle Le long de la Meuse l avenue Huart et l actuel Parlement wallon ici avant sa rénovation Namur vue aérienne du Confluent entre la Sambre à gauche et la Meuse Le premier pont sur le fleuve est le Pont de Jambes XIème siècle Namur l Elysette résidence du gouvernement wallon au bord de la Meuse Namur l avenue Huart la Meuse

    Original URL path: http://www.wallonie-isoc.org/Accueil_Vint-Cerf_2002/2002-07-05_VC_Photos.htm (2016-02-12)
    Open archived version from archive

  • GAC presentation
    contains content that your browser may not be able to show properly This presentation was optimized for more recent versions of Microsoft Internet Explorer If you would like to proceed

    Original URL path: http://www.wallonie-isoc.org/Documents/03-04-28_Delmas_R.htm (2016-02-12)
    Open archived version from archive

  • Int-1_Bernard_Benhamou
    Dans ce domaine l École et les familles sont amenées à devenir les matrices fondamentales de l apprentissage et de la maîtrise des technologies C est en effet dans le cadre familial et à l École que les citoyens pourront le plus facilement consacrer du temps à la découverte et à l approfondissement de l Internet Les familles seront aussi le lieu privilégié où pourront s établir des échanges intergénérationnels autour des technologies L appropriation de l Internet dans le cadre des foyers est en effet l une des constantes pour l ensemble des utilisateurs européens Au delà de la montée en puissance des équipements au sein des écoles et dans les foyers il s agit de passer d une logique quantitative à une logique qualitative Ce passage correspondra à la création de nouveaux usages plus largement diffusés qu ils ne le sont actuellement Ces nouveaux usages de l Internet doivent devenir plus proches de la vie quotidienne des citoyens et ils doivent donc leur permettre de faire évoluer l outil Internet pour qu il réponde à leurs besoins A mesure que les technologies s étendent à l ensemble des aspects de la vie quotidienne du travail et des loisirs le clivage entre utilisateurs passifs et actifs devient crucial Pour que les innovations issues de l Internet puissent se diffuser dans nos sociétés il est donc nécessaire qu une masse critique d utilisateurs actifs soit atteinte A la différence des autres médias l Internet a d abord été conçu comme un outil d échange C est donc en impliquant l ensemble des citoyens dans la démarche d élaboration des projets qu il sera possible de créer de nouveaux usages pour l Internet Plus que des témoins de ces mutations les familles en deviendront alors les acteurs majeurs C est en

    Original URL path: http://www.wallonie-isoc.org/Internet-et-Famille/Int-1_Bernard_Benhamou.htm (2016-02-12)
    Open archived version from archive

  • Int-2_Natalie_Slegers
    Dois je acquérir l ADSL à la maison Que fait mon enfant en tchattant Papa c est quoi une souris Maman au secours j ai un virus Des questions anodines des réponses banales pour certains parents insurmontables pour d autres La problématique informatique est installée au c ur des familles D un usage professionnel l ordinateur et son environnement s immisce dans le quotidien des familles Un énorme avantage pour les enfants et les parents qui peuvent le gérer Mais aussi une source d angoisses financière et autres de dérapage scolaire un lieu de confrontation pour l intergénérationnel un apprentissage terminologique et légal fastidieux La connaissance l usage et la pratique sont elles réellement accessibles à tous Au delà et même en surcroît de la fracture numérique et des clivages sociaux s installe la démission des parents Par peur méconnaissance méfiance ou inaptitude certains parents freinent l utilisation du matériel Via des centres de formations ou des parents forment les parents via des activités d éveil critique de l usage d Internet via la négociation de matériel informatique et de sessions de formations à domicile via un livre Internet expliqué aux parents via un portail pourvoyeur de riche contenu La

    Original URL path: http://www.wallonie-isoc.org/Internet-et-Famille/Int-2_Natalie_Slegers.htm (2016-02-12)
    Open archived version from archive

  • Int-3_Mariana_Cocirdan
    Mariana Cocirdan L usage de l Internet en Wallonie tendances et perspectives Agence Wallonne des Télécommunications L AWT réalise des enquêtes relatives à l usage des Technologies de l Information et de la Communication TIC en Wallonie Elles concernent les

    Original URL path: http://www.wallonie-isoc.org/Internet-et-Famille/Int-3_Mariana_Cocirdan.htm (2016-02-12)
    Open archived version from archive



  •