Technique archives

Quelles sont les meilleures technique archives?

De nombreux administrateurs de stockage et de sauvegarde comprennent l’importance des performances, de la résilience, de l’évolutivité et de la fonctionnalité lorsqu’ils élaborent une stratégie de protection et de stockage des données. Cependant, lorsque les données atteignent un point où elles ne sont plus nécessaires au quotidien, mais doivent être conservées sous forme d’archives pour des raisons de conformité ou légales, certains choix de technique archives ne sont pas toujours aussi clairs.

Il existe quelques types de supports de stockage qui peuvent être utilisés pour stocker des archives de données ; cependant, leurs performances et leur capacité varient et ils ne sont pas adaptés à toutes les situations. Voici un aperçu de certains des supports de stockage les plus courants disponibles pour la technique archives des données, ainsi qu’une brève discussion des avantages et inconvénients inhérents à chaque technologie ou format.

 

Supports de stockage sur bande

Bien que de nombreux administrateurs de stockage choisissent désormais le disque comme support de choix pour les sauvegardes, le support de stockage sur bande reste le support de technique archives le plus largement utilisé, principalement en raison de son rapport coût/capacité, mais aussi en raison d’une base de mise en œuvre très large et bien établie.

Les avantages : Les formats de bande tels que LTO-5 et DLT-S4 peuvent contenir une quantité importante de données, 800 Go de données non compressées et atteindre un débit maximal de 140 Mo/s (LTO-5). En outre, les bandes sont encore relativement bon marché par rapport aux disques. Au-delà du coût des lecteurs et des supports, une bande conservée dans une chambre forte ne consomme pas d’électricité et n’utilise pas d’espace coûteux dans les centres de données. Les bandes peuvent également être transportées hors site à un coût relativement faible.

Technique archives

Comment ressemblait internet dans le passé ? Vérifier la naissance de l’internet et ces débuts ici.

Inconvénients : Les bandes sont de technique archives de stockage à accès séquentiel, ce qui signifie que les données y sont écrites et lues en séquence de blocs (l’une après l’autre) ; un disque peut être écrit et lu de façon aléatoire. Cela entraîne des retards dans la recherche des données, ce qui ne pose pas de problème avec les données d’archives des documents électronique que lorsque vous devez y accéder ou les rechercher, par exemple au cours d’une procédure de découverte légale. Si la portabilité des bandes peut être un avantage, elle entraîne également des frais généraux de manipulation et de gestion des supports pour le stockage hors site.

 

Stockage sur support optique

Le stockage sur support optique était autrefois très populaire pour la technique archives car il offrait l’une des premières formes de protection par écrasement des données WORM (write once, read many), ce qui signifie qu’une fois que le support a été écrit, il ne peut être que lu, et non écrasé.

Technique archives

Les avantages : Les supports optiques ont longtemps été considérés comme les supports ayant la plus longue durée de vie, avec des estimations allant de 30 à 200 ans selon les fabricants. Ces chiffres sont évidemment quelque peu spéculatifs, car la technologie n’est utilisée à grande échelle que depuis un peu plus de 30 ans, mais des tests ont montré qu’elle pouvait dépasser d’autres supports. Les supports optiques sont également plus résistants que les bandes magnétiques aux lectures répétées, car ils utilisent la technologie laser et ne nécessitent aucun contact physique avec les rouleaux, les guides ou les têtes de lecture d’un lecteur de bande.

Inconvénients : La faible capacité, la lenteur des performances en lecture et encore plus en écriture, ainsi que le coût est les éléments qui ont fait perdre du terrain au stockage sur support optique au profit d’autres options technologiques pour le stockage à long terme. Les cartouches optiques courantes jusqu’au milieu des années 2000 pouvaient stocker environ 9 Go de données et offraient des vitesses de lecture de 8 Mo/s et d’écriture de 4 Mo/s.

 

Le stockage sur disque

Le stockage sur disque est devenu la meilleure technique archives de la bande comme support de choix pour l’archivage des données. La disponibilité de disques SATA d’une capacité allant jusqu’à 2 To et d’un coût inférieur à 150 € place définitivement cette technologie en position de concurrencer les bandes.

Technique archives

Le stockage sur disque bénéficie également d’un large éventail de fonctionnalités telles que la réplication locale et à distance, la déduplication des données et la capacité de recherche rapide. Le stockage de certain poste de voiture pas cher propose un large espace comme 32giga ou même 64giga.

Avantages : Le disque est un périphérique à accès aléatoire qui permet d’écrire ou de lire des données de manière aléatoire sur la surface du support, comme indiqué précédemment. Le stockage sur disque de classe entreprise ne nécessite pas la manipulation de supports pour les copies locales ou hors site grâce à la réplication. Le stockage sur disque offre une meilleure protection contre les pannes que les bandes magnétiques grâce à la technologie RAID (techniques de virtualisation du stockage). Le stockage sur disque peut être associé à des moteurs d’indexation pour une recherche plus rapide. La déduplication des données est désormais une fonction courante des solutions d’archivage de données sur disque.

 

Inconvénients : le stockage sur disque nécessite plus d’espace dans les centres de données que les supports sur bande dans les chambres fortes hors site. Lorsque des copies d’archives doivent être stockées à différents endroits, le coût de la capacité de stockage supplémentaire, la consommation d’énergie et la bande passante réseau nécessaire à la réplication hors site doivent être pris en compte. Protéger vos comptes grâce à des gestionnaires de mot de passe efficace.

 

Stockage sur disque amovible

Une discussion sur la technique archives des données ne serait pas complète sans mentionner le stockage sur disque amovible, qui offre les avantages de l’archivage sur disque avec la portabilité de la bande. Toutefois, les performances de 30 Mo/s, l’appareil de grande capacité en font une technologie mieux adaptée aux petites et moyennes entreprises (PME) ayant de petits volumes de données d’archives.

Avantages : Offre les capacités de lecture et d’écriture aléatoires inhérentes aux disques. Cette technologie est également disponible sous forme de multidisques. Le disque amovible offre une portabilité similaire à celle des bandes.

Inconvénients : support de technique archives de données relativement coûteux par rapport aux bandes. Une cartouche haute capacité de 750 Go peut coûter entre 300 et 400 €, alors qu’une bande LTO-5 coûte environ 100 €. Le stockage sur disque amovible introduit également une composante de manipulation des supports similaire à celle du stockage sur bande. L’absence d’appareils de grande capacité limite l’utilisation de cette technologie aux petits environnements.

Technique archives

Lorsqu’il s’agit de choisir la bonne technique archives d’archives, il y a un certain nombre d’éléments à prendre en compte, mais, surtout, le processus de sélection doit commencer par une compréhension claire des besoins. Il s’agit généralement de comprendre pourquoi les archives sont nécessaires, la nature des données à archiver, la probabilité ou la fréquence d’accès aux archives et les capacités de recherche requises. Bien entendu, les considérations budgétaires ne doivent pas être négligées lors du choix de la meilleure technique archives de données pour votre organisation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *